Nos voies d’espérance : dix grands témoins pour retrouver confiance.

index

Présentation :

Front national en hausse, transition énergétique en berne, réchauffement climatique dans une indifférence et une impuissance généralisées, délitement du lien social sur fond de crise, de chômage et de souffrances multiples, incapacité des politiques à agir ou à offrir une espérance crédible aux jeunes générations… Alors que l’année électorale 2014 a cristallisé toutes les tensions, toutes les intolérances, le journaliste Olivier Le Naire a mené 10 grands entretiens auprès de 10 personnalités de haut niveau – célèbres ou non, toutes reconnues dans leurs domaines -, afin qu’elles livrent leur diagnostic, proposent des remèdes pour guérir notre société malade. Et montrent à une France rongée par le pessimisme que les voies de l’espoir existent bel et bien.

Dans ce livre, pour la première fois, ces dix hommes et femmes libres, qui jusque-là agissaient séparément, unissent donc leur talents, leurs convictions humanistes, leur enthousiasme et leur capacité d’entraînement afin d’embrasser de manière globale les problèmes de notre société.

Ensemble, ils veulent montrer qu’on ne peut plus faire l’économie d’un changement radical, et que d’autres modèles, plus efficaces, plus justes, plus vertueux sont possibles. Souvent, ces modèles existent, ils marchent déjà. Leur application relève d’abord de la volonté et non de l’utopie, comme le prouvent chaque jour dans le monde des millions de citoyens à travers leurs actions concrètes. Et comme l’ont montré avant nous des visionnaires comme Gandhi, Martin Luther King ou Nelson Mandela.

Tous les signataires de ce livre ont aussi le désir de s’adresser au public le plus large possible, puisque leur postulat est que rien ne se fera sans les citoyens eux-mêmes. L’objectif de cette démarche n’est donc pas seulement d’éclairer le chemin, mais aussi de mobiliser, de faire vibrer les consciences, afin que chacun soit bien persuadé que le changement n’adviendra que si, tous, nous faisons notre part. Et si, ensemble, nous pesons sur nos élus pour mettre en pratique des solutions ambitieuses.

Au début de ce livre, un texte manifeste résume le constat et les recommandations des auteurs. Aux citoyens, aux associations, aux médias, aux acteurs de l’économie, aux partis politiques, ensuite, de s’emparer s’ils le souhaitent de cette arme pacifique pour participer à l’évolution nécessaire de notre société.

Les dix intervenants ont abandonné aux Restos du cœur la totalité de leurs droits d’auteur sur ce livre.


Mon avis :

Non, tout n’est pas négatif. Oui, il y a peut-être des solutions. Ce manifeste est un petit bijou d’optimisme, ce qui ne fait vraiment pas de mal. Nous lisons dix voix, dix intervenants qui prennent le temps de souligner des problèmes mais aussi de montrer que des solutions peuvent exister.

Nous nous bornons à nous croire dans un monde qui n’existe plus : tout évolue autour de nous et nous peinons – refusons ? – à nous adapter.

« Faute de lucidité – faute de vérité aussi – nous regardons le monde actuel un peu à la manière dont on observe ces étoiles qui brillent dans le ciel. Comme elles scintillent sous nos yeux, nous les croyons toujours là, bien vivantes, alors qu’elles sont déjà mortes. Le vieux monde dans lequel nous pensons toujours évoluer lui aussi est mort, mais cela est si difficile à admettre. La tentation est si forte de fermer les yeux sur ce que nous ne voulons pas voir ! ».

Pourquoi toujours vouloir attendre ? Pourquoi toujours reculer les échéances ? C’est maintenant que le monde bouge, et c’est maintenant que nous devons changer.

Je n’ai pas été étonnée de retrouver dans ce manifeste la voix du Nicolas Hulot qui nous parle d’écologie, avec – entre autres – le thème du nucléaire. Il n’hésite pas non plus à condamner le comportement de certaines personnes politiques dont le seul véritable but est de se faire prendre en photo avec lui, et non d’écouter et de vouloir réellement changer les choses. Il critique aussi la propension de certains scientifiques à être uniquement guidé par les intérêts d’une société à laquelle ils sont ou ont été liés. Le nom d’Orsenna ne m’a pas étonnée non plus. Ses voyages enrichissent considérablement sa pensée. Il s’intéresse à la place de l’homme dans le monde, à l’identité de la France. J’ai beaucoup aimé ce passage, tellement représentatif – je pense – de notre pays :

« En résumé, il y a cette réalité : les Français se sentent malheureux. Et pour sortir de ce malheur, les réponses relèvent souvent de la pensée magique : refus de l’entreprise, refus de l’extérieur et, au fond, refus du progrès ».

Il souhaite « un choc extrêmement fort et, de la part des politiques, un courage très affirmé qu’ils n’ont pas ».

D’autres noms m’ont plus étonnée (et je ne dois pas être la seule), je pense notamment à Abd al Malik qui s’intéresse à l’intégration. Je le connaissais de nom grâce à sa musique, mais je ne l’imaginais pas du tout dans ce type d’exercice. Et pourtant, il le réussit, et j’ai eu beaucoup de plaisir à le lire. C’est un témoignage vraiment optimiste, son parcours est un exemple intéressant. Il revient sur ses premières années, son arrivée en banlieue, le divorce de ses parents, les vols, le deal, le soufisme mais aussi sa dyslexie. En tant qu’enseignante, ce passage me plait plus particulièrement :

« Mon exemple le confirme : on peut combattre la dyslexie, on peut vaincre l’échec scolaire, mais à condition de le vouloir, de s’en donner les moyens et d’instaurer un cercle vertueux. A partir du moment où l’on m’a dit que j’étais intelligent, que j’étais beau, j’ai commencé à y croire. Et peu importe si c’était vrai ou non, puisque l’essentiel était de m’aider à avoir foi en moi ».

Oui, on peut réussir même en partant avec un handicap. A nous aussi de soutenir les personnes qui en ont besoin, de les valoriser, car je suis certaine d’une chose : nous avons tous des capacités. Il faut avoir foi en l’autre.

Je ne vais pas détailler les autres articles, mais je vous en recommande chaudement la lecture, si le thème vous plait. C’est vraiment instructif de lire d’autres voix que celles que nous entendons toujours, et d’entrevoir les voies possibles. C’est un livre facile à comprendre, qui nous montre que nous sommes acteurs de ce monde et que nous pouvons faire bouger les choses. Le monde évolue déjà, l’avenir n’est pas forcément aussi sombre que l’on pourrait le croire. Essayons de changer de logique, de nous ouvrir à ce qui nous entoure et allons de l’avant.

« Le champ des possibles est immense. A chacun maintenant d’y planter sa graine d’espérance. »

Pour plus d’informations : http://www.actes-sud.fr/nos-voies-desperance

Publicités

Un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s