Malenfer : la forêt des ténèbres, Cassandra O’Donnell

Quatrième de couverture : Malenfer, la forêt maléfique, grandit et s’approche chaque jour davantage de la maison où vivent Gabriel et sa petite sœur Zoé. Seuls depuis le départ de leurs parents, partis chercher de l’aide en terre de Gazmoria, les enfants doivent faire face aux ténèbres qui recouvrent lentement Wallandar. Mais aussi à un tout nouveau danger : ni les visions de Zoé, ni les ses pouvoirs magiques ne parviennent encore à l’identifier …

Petite précision : je pense qu’il y a une erreur sur cette quatrième de couverture, l’histoire parlant de Wallangar et non pas de Wallandar … mais c’est un détail !


Mon avis : Zoé et Gabriel sont deux enfants de dix et douze ans. Leurs parents partis, ils doivent faire face aux dangers qui planent sur Wallangar. Les arbres de la forêt de Malenfer  – les dévoreurs – se rapprochent de jour en jour, des choses étranges se passent autour du lac à côté de l’école, un petit garçon disparait, un professeur étrangement absent … et deux enfants qui vont trouver le responsable avec l’aide de trois amis : Ezéchiel, Morgane et Thomas, l’éternel râleur …

J’ai beaucoup aimé ce livre, que j’ai dévoré. Oui, il est destiné aux enfants (à partir de 9 ans), mais c’est aussi une lecture très sympathique pour les adultes. Les personnages sont attachants : il y a Zoé, la petite fille timide, réfléchie, et mise à l’écart par ses camarades parce qu’elle est différente, à l’inverse de son frère, Gabriel, bien plus téméraire, qui jouit d’un certain succès. Ils font tous les deux preuve de courage, malgré la peur, et de maturité. Gabriel est très protecteur et adorable envers sa sœur qu’il protège du mieux qu’il peut (ça m’a touchée de lire qu’il ne prenait pas de petit déjeuner afin de garder un maximum de réserves pour Zoé !). Zoé de son côté ne veut pas laisser son frère seul, et préfère partir avec lui, prête à l’aider.

On retrouve ainsi différents thèmes importants à cet âge : accepter les autres en dépit de leurs différences, la solidarité, le courage, ne pas se fier aux apparences …

Enfin, je pense que c’est un livre qui doit beaucoup plaire aux enfants : ce sont des enfants comme tout le monde, à quelques touches magiques près. Ils partagent les mêmes soucis que n’importe lequel d’entre eux à l’école et quel enfant n’aimerait pas s’imaginer partir dans de folles aventures ou disposer de pouvoirs magiques ? Le texte est d’ailleurs facile à comprendre. En tout cas moi, du haut de mes 28 ans (oui, oui, je l’avoue !) : j’attends la suite !

Les illustrations sont de Jérémie Fleury : je les ai énormément aimées, je trouve qu’elles conviennent parfaitement au texte. Elles nous aident à nous plonger dans l’univers créé par notre auteure.

En résumé, une saga qui mêle suspens, magie et mystère, à consommer sans modération, de 8 à 88 ans !


Quelques mots sur l’auteur : Originaire de Lille, Cassandra O’Donnell vit depuis plusieurs années en Normandie. Elle est fan de Tolkien, Ilona Andrews et de Laurell K. Hamilton. Réalisatrice de documentaires et de reportages, elle décide de prendre son pseudonyme actuel pour créer la saga Rebecca Kean en 2011, publiée avec succès chez J’ai lu, dans la collection « Darklight ».

Publicités

2 commentaires sur « Malenfer : la forêt des ténèbres, Cassandra O’Donnell »

Un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s