Pour toi, Nicolas Galiot

Quatrième de couverture :

Nous faisons tous des choses pour des gens. Mais lorsque nous agissons pour quelqu’un, cela peut avoir des conséquences dans la vie d’autres personnes. Que nous ne connaissons même pas …
Un lieutenant de Police, une strip-teaseuse, un statisticien, un agent immobilier, un avocat, une gouvernante, un médecin-légiste et un ancien gardien de prison qui en sort : 8 narrateurs, 8 histoires courtes, 8 univers qui se croisent dans un monde décidément petit, celui du Vieux-Lille …


L’histoire et mon avis :
Le livre est découpé en plusieurs « chapitres » :
– Rose et Violette
– Mickey
– Nem-Isis
– Flo Gistique
– Cherry
– Monsieur et Madame Mozzy
– Lieutenant David Navarre
Violette est la gouvernante de Rose, une jeune petite fille qui a été victime d’un accident de voiture. Mickey, un ancien gardien de prison qui a été accusé de viol, Nem-Isis bouleverse le travail monotone d’un statisticien, Flo Gistique est un médecin-légiste, Cherry parvient à se faire embaucher comme strip-teaseuse à l’Hôpital …
A chaque chapitre, un narrateur différent et au final une seule et même grande histoire avec un nom qui revient assez souvent : Anthony Richard.
Les premières pages présentent les différents personnages et au fur et à mesure nous comprenons les actions qui les relient, d’une façon complètement impromptue. Comme un puzzle qui se forme petit à petit.
J’ai assez aimé ce livre. Les différentes histoires sont pleines de surprises, finissent de façon souvent complètement inattendue et j’ai beaucoup aimé rechercher et comprendre les différents liens qui se sont créés entre les personnages. L’auteur sait ménager de l’intérêt jusqu’à la dernière page.
Un bémol : des fautes d’accord et des coquilles qui se promènent çà et là le long des pages … et quelques redondances qui peuvent, parfois, alourdir le style … mais rien d’irréparable !
Je souhaite une bonne continuation à ce jeune auteur prometteur !


Quelques phrases … 

– « L’amour ne fait pas tout, il faut faire des efforts pour qu’un couple dure. Et je suis prêt à tout ce qui est possible pour te voir souvent, pour travailler avec toi, pour être avec toi …  »

– « Je l’ai prise dans mes bras. Je l’ai serrée, très fort, très fort ! Je l’ai embrassée. Elle était froide, métallique. »

Publicités

Un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s