La meilleure d’entre nous, Sarah Vaughan

9782253191070-X_0

Quatrième de couverture :

« Il existe de nombreuses raisons de cuisiner : pour nourrir, pour inventer, pour impressionner, pour atteindre une forme de perfection… Mais aussi pour répondre à une simple faim : celle d’aimer et d’être aimé ». Kathleen Eaden, L’Art de la cuisine, 1966
Angleterre, de nos jours. Le concours pour élire la nouvelle Kathleen Eaden a commencé ! Elles sont quatre candidates en lice : d’abord Jenny, dont les enfants ont quitté le nid, puis Claire, qui a sacrifié ses rêves pour ceux de sa fille, Vicky aussi, qui lutte avec ses devoirs de mère, et enfin Karen, la parfaite Karen, bien déterminée à rester … parfaite


Mon avis :

Voilà un livre qui donne faim. Recette de pâtisseries à profusion, présentation précise des réalisations, il n’en faut pas plus à la gourmande que je suis pour en avoir l’eau à la bouche.

Exit Masterchef ou les autres émissions de télé-réalité consacrées à la cuisine, Sarah Vaughan nous emmène dans les coulisses d’un concours de pâtisserie. Ils sont cinq en lice, contrairement à ce que me faisait croire la quatrième de couverture  : Jennifer, dite Jenny, une femme gentille, un peu trop enrobée au goût de son mari, médecin, qui la délaisse. Ses enfants ont quitté la maison, elle se sent seule. Puis, il y a Claire, une employée du magasin, mère célibataire, Karen, une femme étrangement obsédée par son poids (ce qui fait qu’elle ne goûte presque jamais ce qu’elle prépare) et Vicky, une maman qui souhaite avoir un deuxième enfant. Parmi ces femmes, un homme – mis de côté par la quatrième de couverture mais aussi par le titre – veuf : Mike. Ils ont tous des raisons de vouloir participer à ce concours, mais surtout de souhaiter le gagner. En parallèle, nous suivons aussi l’écriture du livre de Kathleen Eaden, L’art de la pâtisserie, dans les années 60.

Ce n’est pas juste le concours qui nous est présenté, nous suivons aussi des moments de la vie des candidats,ce qui rend les personnages plus touchants. Ils ont tous leurs atouts mais aussi leurs faiblesses, même s’ils semblent forts en apparence. On les suit dans des moments parfois très difficiles.

L’histoire est prenante. J’ai aimé la présentation progressive des personnages sans qu’il y ait un effet de liste, chose que je craignais. On est vite absorbé par l’histoire, on grignoterait bien un ou deux biscuits tout en le lisant. Comme dans tout concours, les concurrents doivent chercher à se dépasser pour parvenir à leur fin : c’est ainsi qu’ils découvrent une partie d’eux-même qu’ils n’imaginaient pas. J’ai aimé lire et découvrir cette progression, pour chacun d’eux.

En bref, c’est un livre à découvrir, et que je recommande chaudement à toutes et à tous (excepté peut-être à celles – ou ceux – qui souhaitent faire régime : j’ai passé mon temps à rêver de pâtisseries …).

Encore un livre Préludes !

Publicités

2 commentaires sur « La meilleure d’entre nous, Sarah Vaughan »

Un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s