Double jeu, Jean Philippe Blondel

Double jeu

Présentation :

Renvoyé de son lycée, Quentin est placé dans un lycée bourgeois du centre-ville. D’origine beaucoup plus modeste que ses nouveaux camarades de classe et loin de ses amis d’enfance, le garçon se sent étranger, exclu. Dans sa classe de première L, la majorité des élèves suit les cours de théâtre de Mme Fernandez, la professeur de français.
Rapidement fasciné par cette femme charismatique, Quentin va se laisser convaincre et intégrer le cours d’art dramatique pour incarner Tom, le héros de La Ménagerie de verre, la pièce de Tennessee Williams.
Quentin accepte progressivement de baisser la garde, de remettre en cause ses propres préjugés et se familiarise peu à peu avec les codes de ce nouveau milieu… Il se rapproche de ses partenaires de jeu, d’Heathcliff, jeune dandy solitaire, et de Julie, dont le charme ne le laisse pas longtemps indifférent. Mais, de plus en plus absent pour ses proches, Quentin se sent tiraillé entre deux mondes. Ce malaise latent fait écho à la pièce de Tennessee Williams et, entre la vie et les répétitions du spectacle, l’acteur et son personnage, les frontières tendent à s’abolir. Finalement, un seul choix s’impose à Quentin : celui de faire du théâtre sa vie.

Mon avis :

Je poursuis ma découverte des auteurs publiés chez Actes Sud Junior. Je vous ai déjà parlé de Gaël Aymon avec Ma réputation, mais aussi d’Antoine Dole, auteur de Tout foutre en l’air (et d’un tas d’autres livres à découvrir). Ces livres ont été deux coups de cœur pour l’adolescente que je ne suis plus (oui, je m’étonne d’accrocher à ce point avec de la littérature jeunesse, il faut dire que je me demande aussi à chaque fois si le livre pourrait plaire à mes élèves ou non, si ce n’est pas le cas, autant l’oublier).

Ici, ce n’est pas un coup de cœur, mais tout de même une belle découverte. Quentin est un adolescent en quête de repères, exclu de son ancien établissement, oublié par ses anciens amis et camarades, pas intégré dans son nouveau collège. Un jour, il ose tenir tête à la professeur de français Mme Fernandez. Alors qu’elle pense qu’il n’est pas attentif, il lui ressort mot pour mot ce qu’elle vient de dire. Elle est doublement surprise : par la mémoire de cet élève qui est plutôt catalogué dans la partie « cancre » et par l’audace dont il a fait preuve en lui répondant. Elle le poussera à intégrer son groupe de théâtre et obtiendra le rôle de Tom dans la pièce La Ménagerie de verre, de Tennessee Williams.

Quentin va se rendre compte que le jeu n’est pas que sur scène, mais qu’il est partout. Le jeune garçon est en décalage entre deux mondes : celui de ses origines, milieu modeste, avec un père ouvrier et une mère caissière et celui de son nouvel établissement scolaire, plutôt bourgeois. Il manque aussi de confiance en lui et de repères. Le théâtre, grâce à Mme Fernandez, lui apportera cela. Ce dernier personnage est très intéressant : c’est le type du professeur autoritaire, craint et respecté mais qui se soucie beaucoup de ses élèves. C’est vraiment le personnage dont Quentin avait besoin pour sortir un peu la tête de l’eau et trouver sa place.

Le livre est divisé en trois actes. L’auteur se met directement dans la peau de son personnage principal, Quentin, et nous parle à la première personne. On a un peu l’impression de suivre le journal de l’adolescent. J’aime cette façon de faire car elle nous permet de ressentir plus d’empathie pour le lecteur. La seule chose qui m’a dérangée : le vocabulaire utilisé par Quentin. Si parfois l’auteur prend sciemment des expressions « jeunes », d’autres fois le vocabulaire ne me semble pas du tout en adéquation avec celui d’un adolescent, surtout avec des difficultés. Ce n’est qu’un point de détail qui m’a surtout dérangé pendant la première moitié du livre.

Encore un roman que je recommande : à avoir dans tous les CDI, mais aussi à la maison pour nos jeunes (et pour les plus « vieux » aussi 😉 ).

Publicités

9 commentaires sur « Double jeu, Jean Philippe Blondel »

Un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s