Rentrée littéraire 2015 #4 : 19 août et 20 août

Suite des sorties du 19 et 20 août, toujours françaises …

Au programme : Emily Barnett, Jérémy Fel aux éditions Rivages et Hédi Kaddour, Caroline Martinez, Tristian Garcia, Félicité Herzog chez Gallimard

Mary, Emily Barnett, Rivages

mary.indd

Mary est une adolescente des années 2000, recluse avec sa mère dans un château. C’est aussi une jeune Américaine expatriée à Paris au début des années 50, mariée à un designer. Quels liens invisibles entretiennent ces deux femmes ? Comment le maccarthysme peut-il contraindre une jeune fille d’aujourd’hui ?
De l’enfance sauvage aux atermoiements amoureux d’une femme dans le New York d’après-guerre, Mary sonde les thèmes de l’adultère, de la folie et de la filiation. Dans ce récit aux contours mouvants, indéfinis, le lecteur circule ainsi entre réel et imaginaire, passé et présent, Histoire et fait divers. Creusant sans cesse des vertiges insoupçonnés, Mary nous plonge dans un univers vénéneux, aux confins de ceux de Daphné du Maurier et de Laura Kasischke.

Les loups à leur porte, Jérémy Fel, Rivages

les loups a leurs portes.indd

Une maison qui brûle à l’horizon ; un homme, Duane, qui se met en danger pour venir en aide à un petit garçon qu’il connaît à peine ; une femme, Mary Beth, serveuse dans un diner perdu en plein milieu de l’Indiana, forcée de faire à nouveau face à un passé qu’elle avait tenté de fuir ; et un couple, Paul et Martha, pourtant sans histoires, qui laisseront un soir de tempête, entrer chez eux un mal bien plus dévastateur.

Qu’est-ce qui unit tous ces personnages ? Quel secret inavoué les lie ? Quelle menace, inscrite dans le titre même du livre, se devine entre les lignes de leurs destins, susceptible d’en influer le cours ? C’est à ce grand puzzle feuilletonesque que nous convie ici Jérémy Fel, dans une atmosphère énigmatique et troublante entre Twin Peaks et les romans de Joyce Carol Oates.

Les prépondérants, Hédi Kaddour, Gallimard

Les_preponderants.jpg

Au printemps 1922, des Américains d’Hollywood viennent tourner un film à Nahbès, une petite ville du Maghreb. Ce choc de modernité avive les conflits entre notables traditionnels, colons français et jeunes nationalistes épris d’indépendance. Raouf, Rania, Kathryn, Neil, Gabrielle, David, Ganthier et d’autres se trouvent alors pris dans les tourbillons d’un univers à plusieurs langues, plusieurs cultures, plusieurs pouvoirs. Certains d’entre eux font aussi le voyage vers Paris et Berlin, vers de vieux pays qui recommencent à se déchirer sous leurs yeux. Ils tentent tous d’inventer leur vie, s’adaptent ou se révoltent. Il leur arrive de s’aimer.
De la Californie à l’Europe en passant par l’Afrique du Nord, Les Prépondérants nous entraînent dans la grande agitation des années 1920. Les mondes entrent en collision, les êtres s’affrontent, se désirent, se pourchassent, changent. L’écriture alerte et précise d’Hédi Kaddour serre au plus près ces vies et ces destins.

La terre qui penche, Caroline Martinez, Gallimard

La terre qui penche par Martinez

Une vieille âme et une petite fille partagent la même tombe. La petite fille revit à voix haute sa courte existence et le vieux fantôme s’émerveille en l’écoutant se raconter au présent. Cette petite fille, c’est son enfance. Blanche est morte en mai 1361, à l’âge de douze ans. Grâce au récit de la petite fille, la vieille âme aujourd’hui se souvient…
Vêtue des plus beaux habits qui soient, Blanche est conduite par son père dans la forêt sans savoir ce qui l’y attend. Veut-on l’offrir au diable filou pour que les temps de misère cessent, que les récoltes ne pourrissent plus et que ce mal noir, qui a emporté sa mère en même temps que la moitié du monde, ne revienne jamais ?

7, Tristan Garcia, Gallimard

7 par Garcia

Sept fois le monde. Sept romans miniatures. Le lecteur aura d’abord l’impression de découvrir une série d’histoires indépendantes, avant de comprendre au fil des pages le sens caché de l’ensemble. Il sera question de drogue, d’art, de militantisme politique, de religion, de mode, d’extraterrestres, d’immortalité.
Peu à peu, comme un mobile dont les différentes parties sont à la fois indépendantes et solidaires, le livre révèle par fragments un tableau de la condition de l’homme contemporain, de ses doutes et de ses illusions. Exploration réaliste de divers milieux sociaux à travers une multitude de personnages finement dessinés, c’est en même temps un récit fantastique de notre réalité malade.

Gratis, Félicité Herzog, Gallimard

Gratis par Herzog

Au début des années quatre-vingt-dix, Ali Tarac interrompt brutalement de brillantes études à Paris, pour tenter l’aventure. Une intuition fulgurante et une série de rencontres à Londres — Hart, un limier de la finance, Léna, sa future femme, et Celsius, un milliardaire philanthrope et mélancolique — vont faire de lui un champion de la nouvelle économie et, de sa start-up, un empire mondial.
En 2001, le jeune prodige perd tout. Ruiné, déchu, calomnié, il choisit de disparaître et se réfugie sur l’île de Jersey. C’est là, dans le plus grand secret, qu’il conçoit et bâtit la Transition, une « solution » à la condition humaine, produit croisé d’Internet et d’Orwell, qui révolutionnera la société du xxie siècle.

Publicités

6 commentaires sur « Rentrée littéraire 2015 #4 : 19 août et 20 août »

Un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s