Les gens heureux lisent et boivent du café, Agnès Martin-Lugand

Les gens heureux lisent et boivent du café

« Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. […] J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux.  »
Diane a perdu brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel.
L’histoire de Diane nous fait passer par toutes les émotions. Impossible de rester insensible au parcours tantôt dramatique, tantôt drôle de cette jeune femme à qui la vie a tout donné puis tout repris, et qui n’a d’autre choix que de faire avec.

Mon avis :

J’ai énormément entendu parler de ce livre, et j’ai voulu à mon tour découvrir ce best-seller pourtant tant décrié sur la blogo. Et j’ai apprécié. Alors certes, l’histoire n’est pas extraordinaire, j’ai même trouvé le personnage de Diane parfois agaçant, et j’ai préféré celui d’Edward.

C’est un livre parfois triste, touchant, qui se lit rapidement, sans prise de tête. Le ton est vif. Il manquerait peut-être un peu de profondeur pour être vraiment un très bon livre, mais j’ai tout de même passé un bon moment, je me suis attachée aux personnages, et j’ai bien envie de découvrir la suite (qui me regarde, posée sur la table …).

NB : les droits cinématographiques ont été achetés par Harvey Weinstein.

NB2 : Le livre a d’abord été auto-édité parce qu’aucune maison ne l’avait accepté. L’auteure a réussi à créer le buzz et le livre a été placé en tête des ventes rapidement.

NB3 : La suite, La vie est facile, ne t’inquiète pas, est sortie il y a quelques mois, toujours aux éditions Michel Lafon !

Publicités

6 commentaires sur « Les gens heureux lisent et boivent du café, Agnès Martin-Lugand »

  1. C’est pas du tout l’histoire que j’avais imaginée! Merci pour ta chronique, je pense pas l’acheter car si y’a pas des elfes ou des cyborgs j’accroche pas mais tu viens de faire tomber pas mal de mes préjugés ^-^

    J'aime

Un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s