Juste avant le bonheur, Agnès Ledig

Juste avant le bonheur

Cela fait longtemps que Julie ne croit plus aux contes de fée. Caissière dans un supermarché, elle élève seule son petit Lulu, unique rayon de soleil d’une vie difficile. Pourtant, un jour particulièrement sombre, le destin va lui tendre la main. Ému par leur situation, un homme généreux les invite dans sa maison du bord de mer, en Bretagne. La chance serait-elle enfin en train de tourner pour Julie ?
Agnès Ledig, auteur de Marie d’en haut, Coup de cœur du grand prix des lectrices de Femme Actuelle, possède un talent singulier : celui de mêler aux épisodes les plus dramatiques de l’existence optimisme, humour et tendresse. Dans ce roman où l’émotion est présente à chaque page, elle nous fait passer avec une énergie communicative des larmes au rire, elle nous réconcilie avec la vie.
Juste avant le bonheur fait partie de ces (trop) rares livres qu’on a envie de rouvrir à peine refermés, tout simplement parce qu’ils font du bien !

Mon avis :

Je pensais avoir déjà écrit un article sur ce livre, mais étonnement, non. Pourtant, Juste avant le bonheur est une petite pépite, un de ces livres qu’on lit et qu’on ne parvient pas à oublier.

Alors oui, l’histoire n’est pas une nouveauté, mais Agnès Ledig sait manier l’écriture pour faire surgir les émotions. C’est une histoire qui aurait pu être banale, mais qui devient ici belle, touchante, vibrante. Ce n’est pas un livre joyeux, beaucoup de passages sont, je trouve, difficiles mais ils sont racontés tout en finesse, sans insistance malsaine. Il y a beaucoup de pudeur. J’ai été touchée par les quatre personnages (Paul, l’homme quinquagénaire qui invite Julie et son fils Lulu à la mer, mais aussi le fils de Paul, Jérôme) , par leurs histoires, par leurs forces.

Merci à Stephie qui m’a donné envie de découvrir cette auteure, et vous, qu’attendez-vous ?

Publicités

20 commentaires sur « Juste avant le bonheur, Agnès Ledig »

  1. Je sais que ce livre plait à beaucoup de monde, il doit être assez beau par son message d’espoir, et par sa force mais vraiment je ne pourrais pas lire ce livre, peut-être le fait d’avoir des enfants, je n’en sais rien…

    J'aime

  2. Le commentaire de Kerry ci-dessus vient de me refroidir… Je dois pourtant avouer que j’étais intriguée au départ… Mais j’ai également des enfants et d’un manière générale, j’évite de manière systématique les livres qui narrent des histoires d’enfants qui tournent au drame…

    J'aime

Un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s