[Humeurs] L’attente

Il y a des jours où je suis patiente, d’autres ou je le suis beaucoup moins. Ces autres jours, je suis capable d’actualiser ma boite mail toutes les cinq minutes (pour ne pas dire les deux ), d’éteindre et de rallumer mon téléphone et même de nettoyer la carte sim (imagine qu’une mini poussière soit capable d’empêcher un mail d’arriver ou un coup de téléphone !). Bref, je m’occupe.

La dernière fois que ça m’est arrivée, c’est quand j’attendais les résultats du concours Au féminin, un concours d’écriture pour lequel j’avais écrit, entre autre, la nouvelle « Yéri » (il faudra que je pense à la mettre en ligne sur le blog).  Et, avant cela, ça devait être pour mes résultats de CAPES, il y a donc quelques années …

Donc, j’attends. Et quand j’attends, le temps passe d’une manière hyper bizarre : une minute met bien cinq minutes à passer, et je ne vous parle pas des heures … Alors, je m’occupe : je lis – mais ne retiens rien -, m’occupe des copies – mais n’arrive pas à être assez concentrée pour les corriger correctement et je les trouve toutes nulles, ce qui n’augure rien de bon pour les notes, alors autant les laisser de côté -, et j’actualise, encore, et encore. Je suis même capable de regarder à la fois sur le téléphone et sur l’ordinateur, au cas où l’un des deux serait pris par une soudaine paralysie qui engendrerait une incapacité à s’actualiser.

Ouais, je sais. Rien que ça.

Et, quand le téléphone sonne, affichant un numéro que je ne connais pas, je sautille intérieurement de joie en me disant « ça y eeeeesssssssst », et raccroche en constatant que c’est juste un publicitaire en manque d’insultes qui a composé mon numéro.

Alors, on se dit qu’on est nulle, que ça sert à rien d’attendre quoi que ce soit puisque je suis bien trop insignifiante pour intéresser la moindre personne, que ce soit par mes écrits (car c’est bien de cela qu’il s’agit, l’attente d’une réponse d’une maison d’édition, peu importe l’avis) ou mes avis de lectrice (là, c’est pour être membre du jury d’un prix littéraire).

Et puis, le temps passe. Je parviens à m’occuper, j’écris un peu et j’oublie tout. Après tout, le temps passe bien assez vite, non ?

 

 

 

 

Publicités

4 commentaires sur « [Humeurs] L’attente »

  1. Continue à y croire et écris, sans cesse. Ton écriture n’en sera que meilleure et trompera ton attente. (Ouais, je sais, je ferais mieux de… au lieu de te lire et de t’écrire ici…)

    J'aime

Un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s