Les classiques érotiques, La Bourdonnaye

Aujourd’hui 11 février, les éditions La Bourdonnaye remettent au goût du jour quelques livres classiques … mais pas n’importe lesquels, non. Oui, il y aura bien des noms très connus, comme Théophile Gautier, Apollinaire, La Fontaine, Diderot, Maupassant, Verlaine, Mirabeau, Voltaire …  mais, il y a peu de chances pour que vous connaissiez déjà les autres que la maison d’édition vous propose de découvrir : quelques-uns de leurs écrits érotiques.

21Classiques __rotiques - A3

Qui dit grande redécouverte (certains de ces textes avaient évidemment étaient censurés), dit belle mise en scène. Comme vous pouvez le voir, une silhouette féminine, qui a visiblement oublié ses vêtements, apparait sur l’ensemble des couvertures des ouvrages, et il en sera de même sur la tranche, si vous les posez côte à côte (placez-les par ordre alphabétique par titres puis par auteurs). Plutôt original, non ? De quoi donner un coup de neuf à de vieux textes.

LB_21Classiques_Tranches_2-1

Ces classiques réunissent 120 ouvrages, 21 oeuvres de Grands Noms de la littérature
française méconnus du genre (La Fontaine, Maupassant, Apollinaire, Diderot, Voltaire…) et 99 titres de spécialistes  (Sade, Casanova…) ou d’inconnus (Sacher-Masoch, Tap-Tap…).

Lettre à la présidente, Théophile Gautier

En ce qui me concerne, je me suis laissée tenter par Théophile Gautier, un auteur que j’aime beaucoup pour ses récits fantastiques.

9782824211800_large

C’est lors d’un voyage à Rome que Théophile Gautier a écrit cette lettre à Mme Sabatier, qu’on nommait « La Présidente ». Le ton est grivois, l’auteur aurait voulu imiter Rabelais, voire obscène. La lecture était plutôt déstabilisante,  et je suis certaine d’être passée à côté d’un tas de choses, certaines choses étant un peu trop imagée pour mon faible cerveau. Mais, l’ensemble est tout de même drôle, et je suis ravie d’avoir découvert un autre aspect de cet autre.

Rien que pour vous, un extrait :

À Rome, l’on folichonne l’as de trèfle aux petits abbés, mais les femme sont une peur horrible des ratichons et des papegaux en serpillière, qui leur fourrent leur goupillon au cul, en leur aspergeant l’intérieur du ventre de foutre de prêcheur, le plus coulant de tous, s’il faut en croire Beroalde de Verville. Toute putain doit être mariée, sans cela, on la flanque en prison, et les grimpeurs, s’ils sont pris, paient trois cents francs d’amende. La seule industrie des Romains, est d’épouser une belle fille, qu’ils prostituent aux cardinaux et aux forestiers.

Concours !

Et comme je vous aime bien, et que les éditions La Bourdonnaye aussi, nous vous proposons de gagner 2 livres numériques !

Le rideau levé de Mirabeau:

Le Rideau levé Honoré-Gabriel Riqueti de Mirabeau - La Bourdonnaye

Gagné par La Mouche qui Louche ! Merci de m’envoyer ton adresse mail ! lesbilletsdefanny[at]gmail.com

La Pucelle d’Orléans  de Voltaire:

La Pucelle d'Orléans, poème en vingt et un chants  Voltaire - La Bourdonnaye

Gagné par Isabelle Pinel  ! Merci de m’envoyer ton adresse mail ! lesbilletsdefanny[at]gmail.com

Comment faire ?

Il suffit de laisser un commentaire sous ce post en disant pour quel titre vous souhaitez jouer.

Si vous aimez la page du blog : Les billets de Fanny : +1 (dites quel est votre pseudo)

Si vous partagez le concours : + 1 (donnez le lien du partage dans votre post).

Et n’hésitez pas à aimer la page des éditions la Bourdonnaye !

Vous avez jusqu’au 19 février !

.

 

Publicités

29 commentaires sur « Les classiques érotiques, La Bourdonnaye »

  1. Le concept de cette maison d’édition est séduisant et l’article intéressant, hormis deux légères erreurs : Sacher-Masoch n’est pas inconnu du tout, il a même donné son nom au masochisme et l’importance de son œuvre a été reconnu par de grands écrivains. Quant à Apollinaire, son œuvre érotique est assez réputé, en particulier « les onze mille verges »

    J'aime

  2. Hello ! je ne vais pas rater l’occasion de découvrir ces textes, alors, je participe avec plaisir !
    J’ai partagé la publication sur ma page FB, je suis déjà fan de ta page, ma Fanny, depuis des années lumières (sous mon pseudo à moi) et j’étais également déjà fan de La Bourdonnaye… Je n’ai plus qu’à croiser les doigts, pour Mirabeau ce sera !
    mille merci à vous 2 la Bourdonnaye et toi

    J'aime

Un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s