Quand la météo fait l’histoire, Louis Bodin

Quand la météo fait l'histoire

Tout au long des siècles, les petits et les grands désordres météorologiques ont souvent changé le cours de l’Histoire.

Des pluies ont fait basculer l’issue des plus grandes batailles, comme à Waterloo ou Azincourt ; les mauvaises récoltes de 1788 et 1789 ont intensifié la fureur populaire et les grondements de la Révolution ; la pluie et la boue de la dramatique année 1914 ont freiné l’offensive française et précipité la guerre des tranchées ; la vague de froid de 1954 a provoqué le grand mouvement de solidarité lancé par l’Abbé Pierre, et les canicules de 1976 ou 2003 ont fait vaciller le gouvernement…

L’aventure humaine ne peut être détachée de celle du climat et des aléas du temps. Louis Bodin, grand spécialiste de la météorologie, nous raconte cette histoire inattendue et passionnante de l’interaction entre les grands événements météorologiques et les grandes dates de l’Histoire, plus d’actualité que jamais avec le réchauffement climatique.

Mon avis :

Dans ce livre, le météorologue retrace certains grands évènements de l’histoire de France qui ont été engendrés en partie ou totalement par des aléas climatiques, remontant au moyen-âge jusqu’aux évènements les plus récents.

Parfois il s’agit de conditions climatiques exceptionnelles comme dans le cas de la dernière grande sécheresse de 1976 mais parfois il s’agit simplement de conditions météorologiques mauvaises, comme de la pluie dans le cas de la bataille d’Azincourt.

Dans la première partie l’auteur met en avant l’impact sur les échecs militaires qui sont souvent dus à des négligences, le chef de bataille ou stratège ne prenant pas suffisamment au sérieux les conséquences d’une mauvaise météo sur le champ de bataille. L’impact politique peut parfois également s’avérer important comme le cas de la grande famine de 1788.

Mais, l’auteur nous met aussi en garde contre une vision du temps « sous contrôle » , car comme il le souligne à plusieurs reprises, les prévisions météorologiques ne seront jamais fiables à 100% d’une part et d’autre part les forces de la nature ont et auront toujours le dernier mot. L’homme ne peut que anticiper et subir.

Ce livre est un avertissement pour le lecteur qui ne doit pas négliger l’impact que peut avoir la météo dans sa vie même si la population française tend à être de plus en plus urbanisée et donc à vivre dans des environnements « artificiels ».

Vous pouvez le retrouver ici !

Publicités

10 commentaires sur « Quand la météo fait l’histoire, Louis Bodin »

  1. Je ne suis pas d’accord avec toi sur… « L’homme ne peut que anticiper et subir »… L’homme peut aussi prévenir, arrêter toutes ses conneries qui polluent, la surproduction, la surconsommation, et chacun peut/doit participer individuellement par des gestes simples…

    Pour en venir au livre je trouve ça sympa allier histoire/météo… A lire pourquoi pas.

    J'aime

    1. L’homme pourrait, mais il faut avouer qu’on s’est déjà sacrément avancé dans la destruction … je ne pense pas que l’on puisse arrêter, car « on » n’a pas envie (je parle de l’ensemble, certains ont cette envie certes, beaucoup d’autres, non), mais ralentir, freiner, oui !

      J'aime

  2. Moi je dis comme ma copine Lady’s ^^Sinon le livre parle d’un sujet intéressant en soi mais je ne pense pas que je pourrais en apprécier la lecture. Peut être plus tard je ne sais pas. Je suis pas super branchée historique pourtant c’est intéressant. Merci en tout cas de la découverte.

    J'aime

Un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s