Annihilation, Jeff VanderMeer

Annihilation par VanderMeer

« Toute cette région était désertée depuis des décennies, pour des raisons qui ne sont pas faciles à raconter. Notre expédition était la première à entrer dans la Zone X depuis plus de deux ans et la majeure partie de l’équipement de nos prédécesseurs avait rouillé, leurs tentes et abris ne protégeant plus de grand-chose. En regardant ce paysage paisible, je ne pense pas qu’aucune d’entre nous n’en voyait encore la menace. »
La zone X est coupée du monde depuis des décennies. La nature y a repris ses droits. Quelques vestiges de civilisation subsistent dans une faune et une flore luxuriantes.
La première expédition décrit une contrée idyllique. La deuxième s’achève sur un suicide de masse. Les membres de la troisième expédition s’entretuent, ceux de la onzième reviennent amorphes et succombent à un cancer foudroyant. Nous suivons la douzième, composée de femmes. Leur mission : cartographier le terrain et ne pas se laisser contaminer par la zone X.
Un roman saisissant, une plongée claustrophobique en territoire inconnu, à mi-chemin entre Conrad et Lovecraft, qui mêle à la perfection thriller et SF.
« Nous étions quatre : une biologiste, une anthropologue une géomètre et une psychologue. J’étais la biologiste. Il n’y avait que des femmes, cette fois, choisies pour intégrer l’ensemble complexe de variables qui régissait l’envoi des expéditions. »

Mon avis :

Je ne suis généralement pas tentée par ce type de livre, mais là, j’avoue que j’ai bien accroché. Je me suis rapidement retrouvée aux côtés de la biologiste, dans ce drôle de lieu inquiétant, où la nature semble avoir repris ses droits.

On suit d’abord les parcours pour découvrir l’ensemble de la zone X, et ce sont principalement deux lieux qui vont intéresser nos scientifiques : ce qu’ils pensent être une tour, et le phrase.

Puis, l’auteur, tout en continuant à nous décrire avec un mélange de banalité et d’inquiétude l’environnement, commence à attirer notre curiosité sur les personnalités des membres de l’expédition, et sur celle qui les dirige.

Je me suis attachée à la biologiste, on apprend au cours de la lecture pour quelle raison elle a voulu intégrer l’équipe d’exploration, et je la trouve courageuse.

Des tas de questions demeurent en suspens (le livre n’a pas de fin, ce tome est le premier d’une trilogie) dont la cause de la présence de cette zone X, visiblement apparue après une catastrophe écologique, mais on ne sait pas laquelle, notre narratrice non plus. D’autres questions aussi demeurent, mais je ne peux les révéler, j’en dirai bien trop …

Ce livre est paru Au diable Vauvert le 10 mars !

 

 

Publicités

7 commentaires sur « Annihilation, Jeff VanderMeer »

  1. Tout à fait mon genre de livre !
    Tu me tentes, tu me tentes. 🙂
    Je vais attendre que les trois tomes sortent pour tout découvrir d’un coup, je n’aime pas attendre trop longtemps entre des suites. Mais en tout cas, merci pour la découverte, je suis très intriguée et je le lirai !

    J'aime

Un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s