Résilience, Yannick Monget

 

100 jours avant l’effondrement. Incidents nucléaires à Paris et en Chine. Un virus informatique semble avoir pris le contrôle de nombreuses centrales. Les services du renseignement français se mettent en alerte pour déjouer la plus grande menace jamais affrontée.

2 ans après l’effondrement. En Antarctique, des survivants s’organisent dans des bases de haute technologie abritant un écosystème reconstitué. La surface du globe est ravagée par la radioactivité et la résurgence du virus noir, qui a décimé la plus grande partie de l’humanité. Que feront-ils de cette dernière chance ?

Yannick Monget est le président fondateur du groupe Symbiom, qui développe des projets de sensibilisation, de recherche et de développement pour l’environnement. Son roman a été salué par de nombreux experts dont Corinne Lepage, pour qui « le lecteur ne sortira pas indemne de réflexion sur cette aventure. »

Mon avis :

Le livre est construit en alternant les chapitres sur deux moments de l’histoire. Tout d’abord, nous découvrons les derniers mois précédents la grande catastrophe nucléaire, nous suivons notamment les enquêtes de Frédéric Lenc, un agent de services secrets français au sujet de plusieurs événements inquiétants concernant la sécurité nucléaire nationale. En parallèle,  nous suivons le groupe de survivants qui évolue en Antarctique, zone choisie parce qu’elle est la moins touchée par la réactivité. Leur objectif : décontaminer les zones les plus touchées, croire en un possible futur dépollué.

L’intrigue est riche en suspens et en rebondissements jusqu’aux derniers chapitres. L’une des principales questions que soulève Yannick Monge est la gestion des centrales nucléaires et ses conséquences dans le cas d’une catastrophe (guerre, sanitaire, climatique…). Le comportement des hommes, leur irresponsabilité est mis en avant.

C’est un scénario complexe, et certains passages sont plus réalistes que d’autres : l’histoire fait froid dans le dos et une fois le livre lu, le lecteur n’aura plus le même regard sur le nucléaire.

Le lecteur pourra trouver par la même occasion de nombreuses informations relatives à l’énergie nucléaire. L’objectif de l’auteur est de nous sensibiliser sur les risques que fait encourir à l’humanité l’utilisation de l’énergie nucléaire.

Plus on avance dans le livre et plus on a envie de connaître la suite ce qui caractérise les bons romans.

Bref, un bon thriller d’anticipation écologique (oui, on ne l’avait jamais faite encore, celle-là !), à découvrir !

Publicités

4 commentaires sur « Résilience, Yannick Monget »

Un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s