Désolée, je suis attendue,Agnès Martin Lugand

zoom

Présentation :

Yaël ne vit que pour son travail. Brillante interprète pour une agence de renom, elle enchaîne les réunions et les dîners d’affaires sans jamais se laisser le temps de respirer. Les vacances, très peu pour elle, l’adrénaline est son moteur. Juchée sur ses éternels escarpins, elle est crainte de ses collègues, et ne voit quasiment jamais sa famille et ses amis qui s’inquiètent de son attitude. Peu lui importe les reproches qu’on lui adresse, elle a simplement l’impression d’avoir fait un autre choix, animée d’une volonté farouche de réussir.

Mais le monde qu’elle s’est créé pourrait vaciller face aux fantômes du passé.

Mon avis :

C’est un livre que j’attendais avec impatience, et je n’ai pas été déçue.

Yaël, une adolescente toujours prête à faire la fête avec ses amis et sa sœur devient une femme qui ne vit que pour son travail. Elle a un poste de traductrice à haute responsabilité, reste greffée à son téléphone 24h sur 24, se plie dans tous les sens pour s’assurer le respect et la fierté de son patron, voit les moments passés avec ses amis et sa famille – moments pourtant peu nombreux – comme des corvées qui empiètent sur son temps de travail – dimanche inclus.

Que s’est-il passé ? Pourquoi cette transformation ? Personne ne semble le comprendre.

Puis, il y a eu Marc, un ami d’enfance qui a brutalement disparu sans laisser de nouvelles, qui réapparait quelques années plus tard face à la Yaël obsédée par son job et les premiers signes de défaillance de cette dernière, qui lui rappellent qu’elle n’est qu’une être humain et non pas une machine.

Comme le lecteur, mais aussi comme les autres personnages, Marc veut savoir pourquoi Yaël est devenue cette femme antipathique et désagréable. Va-t-il réussir à la faire changer ? Et lui, pourquoi ce silence soudain et si long ?

J’ai dévoré ce roman. J’ai trouvé le personnage de Yaël terriblement agaçant, et pourtant extrêmement attachante. Certainement parce qu’on commence par la découvrir 10 ans plus tôt, avant que son travail devienne la chose la plus importante de sa vie, voire son unique raison de vivre. Le personnage  est parfaitement bien construit et ça, c’est bien l’un des points forts de l’auteure : le caractère est suffisamment bien creusé pour qu’on puisse comprendre les agissements de Yaël, même s’ils nous dépassent complètement. On s’attache aussi aux personnages secondaires : Alice, Cédric, Adrien, Jeanne … la même bande de potes depuis de nombreuses années. On avale les pages, les unes après les autres, et on garde les personnages en tête une fois le livre fermé, comme si on laissait de côté de vieux amis.

Un livre que je vous recommande !

 

Publicités

4 commentaires sur « Désolée, je suis attendue,Agnès Martin Lugand »

Un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s