Nohea, Delphine Laurent

Quatrième de couverture :

Partir à Hawaii, quand on a seize ans, c’est le rêve ! Mais pas pour Nina. Si elle se retrouve si loin de sa Suisse natale, c’est parce que sa mère et sa grand-mère sont décédées brutalement. Et qu’il lui a bien fallu y suivre son père, grand reporter, un homme qu’elle connaît à peine.

Perdue au milieu du Pacifique, l’adolescente est dévastée… jusqu’au jour où elle rencontre Kanu. L’amour qui naît entre eux semble venir du fond des âges et s’enraciner dans l’histoire de ces îles. Le jeune Hawaiien lui fait découvrir sa culture, notamment la plage de Makua, un lieu sacré pour les anciens. Mais ce site sauvage est convoité par un promoteur véreux qui rêve d’y construire un complexe hôtelier. Pressentant que son destin et celui de cette baie sont liés, Nina décide de tout faire pour la protéger en amenant la preuve de son importance historique. Car il existe une pierre ancestrale ornée de gravures qui pourrait être la clé de sa sauvegarde, mais celle-ci a mystérieusement disparu…

Ballottée entre espoirs et déceptions, Nina trouvera-t-elle le moyen de sauver cette terre qui l’a adoptée ? Pourra-t-elle changer la destinée de Makua ?

Mon avis :

J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman.L’histoire est agréable à lire, on veut suivre le parcours de Nina, cette adolescente qui doit se remettre d’un double décès.

Se retrouver seule, sans sa mère ni sa grand-mère, auprès d’un père qu’on peine à connaître, loin de ses repères, n’est pas facile. L’adolescente souffre mais va trouver de l’aide pour remonter la pente : par son père tout d’abord, qui va tout faire pour comprendre au mieux la jeune fille et la rendre heureuse, mais aussi grâce à Kanu, ce belle homme qu’elle rencontre rapidement par hasard sur la plage. Un projet aussi va lui demander beaucoup de temps et d’attention : aider à la défense de l’île.

Les personnages sont décrits avec finesse et précision et Delphine Laurent a une qualité indéniable : nous faire ressentir leurs émotions. J’ai été bouleversée par la tragédie sur laquelle s’ouvre le livre, et les émotions ne nous quittent pas tout au long du livre. La description d’Hawaï ajoute une dimension idyllique au paysage.

Un roman à découvrir !

Publicités

8 commentaires sur « Nohea, Delphine Laurent »

Un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s