[BD] La différence invisible, Julie Dachez, Mademoiselle Caroline

Différence invisible

Marguerite a 27 ans, en apparence rien ne la distingue des autres. Elle est jolie, vive et intelligente. Elle travaille dans une grande entreprise et vit en couple. Pourtant, elle est différente.
Marguerite se sent décalée et lutte chaque jour pour préserver les apparences. Ses gestes sont immuables, proches de la manie. Son environnement doit être un cocon. Elle se sent agressée par le bruit et les bavardages incessants de ses collègues. Lassée de cet état, elle va partir à la rencontre d’elle-même et découvrir qu’elle est autiste Asperger. Sa vie va s’en trouver profondément modifiée.

Mon avis :

En voilà une jolie BD, comme je les aime ! Merci à Christelle pour cette jolie découverte. Nous avons parlé de cette BD suite à notre lecture de l’excellent roman de Maxime Gillio Ma fille voulait mettre son doigt dans le nez des autres, Maxime Gillio. Ces deux livres ont un point commun : le thème de l’autisme.

Marguerite est, en apparence, une jeune femme comme les autres : elle vit en couple, travaille. Pourtant, au fond d’elle, elle se sent différente, et les autres lui font parfois ressentir : elle ne supporte pas les bruits, ces derniers la fatiguent énormément, elle ne partage pas le lit de son conjoint : ils dorment dans deux petits lits côte à côte, elle doit toujours avoir les mêmes rituels quand elle sort et rentre chez elle, les soirées sont une véritable souffrance pour elle. C’est chez elle qu’elle est le mieux, dans son petit cocon, entourée par ses animaux.

Elle a déjà consulté plusieurs spécialistes, cherchant à comprendre ce qui ne tourne pas rond chez elle, pourquoi elle a ce sentiment de ne pas être dans le norme. À chaque fois la réponse est unanime : tout va bien, il faut arrêter d’angoisser. Jusqu’au jour où le diagnostic est enfin établi, après une très longue attente : elle souffre du syndrome d’Asperger, un trouble autistique. C’est un trouble difficile à diagnostiquer, plus présents chez les hommes que chez les femmes, sans déficience intellectuelle ni retard.

Cette BD est géniale. Nous entrons petit à petit dans le monde de Marguerite, et découvrons ce qu’elle ressent. Les difficultés sont réelles, nombreuses et le regard des autres difficile, même une fois que le diagnostic est posé. J’ai aussi aimé le personnage de la boulangère qui souffre d’un TOC.

Les dialogues et les situations sonnent vraiment justes et pour cause : l’auteure est elle-même Aspie (le nom donné aux autistes Asperger).

Petit + : à la fin de la BD des explications sont données sur l’autisme et Asperger.

Au niveau des illustrations, j’aime beaucoup le jeu des couleurs. Le rouge permet de mettre en avant ce qui agresse notre personnage, les bruits le plus souvent. Puis, à partir du moment où Marguerite découvrira le diagnostique, elle sera rassurée et les couleurs seront plus présentes.

Retrouvez l’auteure sur son blog Emoiemoiemoi, ainsi que l’illustratrice sur son site Mademoiselle Caroline !

difference-invisible_4

Publicités

3 commentaires sur « [BD] La différence invisible, Julie Dachez, Mademoiselle Caroline »

Un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s