[Jeunesse – Sainte Beuve 2018] Ma mère, le crabe et moi, Anne Percin

CVT_Ma-Mere-le-Crabe-et-Moi_6516.jpeg

J’aurais préféré que ma mère me dise : « Tu sais, je crève de trouille et je ne peux rien te promettre. » Ou bien qu’elle pleure franchement, à gros bouillons. Oui, qu’elle pleure !
Au lieu d’afficher ce sourire de façade. Le sourire « tout-va-bien-je-gère ». J’aurais voulu qu’elle crie, qu’elle hurle, qu’elle se roule par terre en tapant des pieds,
qu’elle fasse un truc pas calculé du tout, un truc qu’on ne voit pas dans les séries françaises à la télé, un truc pas bien élevé, pas conseillé par le guide J’élève mon ado toute seule, au chapitre « Comment lui annoncer votre cancer ?  »

Entre rires et larmes, Tania nous raconte six mois de complicité avec sa mère malade, mais aussi les nouveaux défis qu’elle s’est lancés : devenir championne de cross… et tomber amoureuse.

Mon avis :

Vous avez peut-être déjà entendu parler de ce roman, et c’est une très bonne chose qu’il soit présent dans la sélection Sainte-Beuve. Le cancer, quand on est adolescent, c’est quelque chose de très abstrait, comme la maladie en général et plus encore la mort.

Tania se moque de sa mère au début du roman. Cette dernière donne sur son blog l’image d’une femme heureuse, excellente cuisinière, avec une famille parfaite. Sauf qu’en réalité son mari l’a quittée, ses talents de cuisinière sont encore à démontrer, et elle vit seule avec sa fille. Pourquoi alors se plait-elle à présenter une autre vie ? Tania ne le comprend pas. Elle aussi, elle a un blog, mais il n’a rien à voir avec celui de sa mère. Elle y poste des photos de loup-garou, de vampires et d’autres créatures, et des poèmes tristes.

Un soir, alors que sa mère rentre anormalement tard, Tania décide d’aller lire l’historique de l’ordinateur : elle avait vu peu de temps avant que sa mère était restée longuement sur internet, mais pas sur son blog. Et là, elle comprend aussitôt : sa mère a un cancer, un cancer du sein.

A partir de ce moment, Tania voit les choses différemment. Elle se pose des questions sur le corps de sa mère, sur le sien, sur les causes de la venue d’un cancer dans l’un des seins de sa mère. Une situation injuste. Sa mère devra se faire retirer le sein et suivre une chimiothérapie. Si au début cette dernière semble tenir le coup, rapidement son état se dégradera (fatigue, perte des cheveux, etc…). Tout ça mettra Tania dans un état d’angoisse important. Elle trouvera une solution plutôt étonnante et intelligente pour faire de sa souffrance une force.

Anne Percin réussit avec brio à se coller dans la peau d’une  adolescente (franc-parler et langage familier) et à retranscrire ses émotions (peur, incompréhension, mais aussi l’amour qu’elle porte à sa mère). Tout ne se résume pas au cancer, on suit aussi la vie de Tania, notamment au collège, son rapport avec les autres (les garçons, ses amies) mais aussi les relations avec son père et sa nouvelle compagne. Le ton reste positif et plein d’espoir, aucune dramatisation.

Le roman d’Anne Percin est partenaire de la campagne officielle de sensibilisation de l’Association «Le Cancer du Sein, Parlons-en !». Cette opération a lieu tous les ans en octobre, son symbole officiel est le ruban rose (information sur le dépistage précoce, soutien de la recherche contre le cancer du sein). http://www.cancerdusein.org/

Retrouver le roman sur le site de la maison d’édition Le Rouergue !

Pour en savoir plus sur le prix Sainte-Beuve, c’est là !

Publicités

6 commentaires sur « [Jeunesse – Sainte Beuve 2018] Ma mère, le crabe et moi, Anne Percin »

  1. le sujet n’est pas facile. Je trouve sympa qu’il soit traité avec un peu d’humour malgré sa gravité. Dis moi comment s’inscrit on au Prix Sainte Beuve ? Je suis allée sur leur page mais ne trouve pas 😉

    J'aime

Un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s