[Jeunesse] La folle aventure de Marty, Emmanuel Prost

Polar_junior_20.indd

Marty Lockwood, neuf ans un quart, vient d’emménager à Sallaumines. Une petite ville tranquille ? Pas si sûr ! Dès son arrivée, le garçon assiste à une bagarre entre deux clans rivaux étudiant dans des écoles différentes. Marty se rallie aux sympathiques Araignées Centrales qui l’accueillent avec joie. Mais, un peu plus tard, rebelote : un événement incroyable vient déranger sa quiétude. Certains monuments emblématiques de la ville ont disparu. Puis c’est au tour de l’école de se volatiliser. Comment est-ce possible ? Qui les a effacés du paysage ? En enquêtant, Marty et les Araignées Centrales découvrent une réalité surprenante. Pourront-ils redonner à leur ville son visage d’autrefois ?

Mon avis :

Voici un livre aussitôt reçu, aussitôt dévoré ! La faute à son auteur, Emmanuel Prost, que j’ai rencontré lors du salon du livre à Saint-Quentin la semaine dernière, et qui ne voulait pas me révéler pourquoi et comment l’école avait disparu…

Bon, tout d’abord, sachez que je connais enfin la réponse ! Chouette non ? Par contre, je ne vous la donnerai pas (haha !).

Marty emménage avec son père à Sallaumines. A l’école, il se retrouve rapidement dans le clan des Araignées Centrales, surnom donné dans un premier temps aux élèves de son établissement scolaire  (en opposition aux « Epinards », surnom donné aux élèves de l’école voisine) avant de devenir le nom de leur quatuor (composé de Marty, mais aussi de Blaise (alias Bouboule), Léonie (Léo) et Abdel.  C’est tout aussi rapidement qu’ils vont se mettre à enquêter sur un phénomène bien mystérieux : la disparition de certains bâtiments de la ville, dont leur école ! L’enquête sera évidemment résolue, avec brio.

La lecture de ce roman est à la fois facile et très agréable. On suit avec délice la première aventure de Marty et de son groupe, on ne veut pas lâcher le roman avant de lire le mot final. J’ai apprécié découvrir la façon dont les bâtiments ont disparu, mais j’ai aussi surtout adoré le clin d’œil final fait à un des monuments de la ville de Sallaumines… et je promets de garder précieusement le secret !

Ce roman fait partie de la collection « Polars en Nord » d’un chouette éditeur régional, Ravet-Anceau. N’hésitez pas à découvrir leur catalogue !

Autre roman de cette collection :

[Jeunesse – policier] Pas de braderie pour Charlie, Josette Wouters

 

Publicités

Un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s