Les classiques érotiques, La Bourdonnaye

Aujourd’hui 11 février, les éditions La Bourdonnaye remettent au goût du jour quelques livres classiques … mais pas n’importe lesquels, non. Oui, il y aura bien des noms très connus, comme Théophile Gautier, Apollinaire, La Fontaine, Diderot, Maupassant, Verlaine, Mirabeau, Voltaire …  mais, il y a peu de chances pour que vous connaissiez déjà les autres que la maison d’édition vous propose de découvrir : quelques-uns de leurs écrits érotiques.

21Classiques __rotiques - A3

Qui dit grande redécouverte (certains de ces textes avaient évidemment étaient censurés), dit belle mise en scène. Comme vous pouvez le voir, une silhouette féminine, qui a visiblement oublié ses vêtements, apparait sur l’ensemble des couvertures des ouvrages, et il en sera de même sur la tranche, si vous les posez côte à côte (placez-les par ordre alphabétique par titres puis par auteurs). Plutôt original, non ? De quoi donner un coup de neuf à de vieux textes.

LB_21Classiques_Tranches_2-1

Ces classiques réunissent 120 ouvrages, 21 oeuvres de Grands Noms de la littérature
française méconnus du genre (La Fontaine, Maupassant, Apollinaire, Diderot, Voltaire…) et 99 titres de spécialistes  (Sade, Casanova…) ou d’inconnus (Sacher-Masoch, Tap-Tap…).

Lettre à la présidente, Théophile Gautier

En ce qui me concerne, je me suis laissée tenter par Théophile Gautier, un auteur que j’aime beaucoup pour ses récits fantastiques.

9782824211800_large

C’est lors d’un voyage à Rome que Théophile Gautier a écrit cette lettre à Mme Sabatier, qu’on nommait « La Présidente ». Le ton est grivois, l’auteur aurait voulu imiter Rabelais, voire obscène. La lecture était plutôt déstabilisante,  et je suis certaine d’être passée à côté d’un tas de choses, certaines choses étant un peu trop imagée pour mon faible cerveau. Mais, l’ensemble est tout de même drôle, et je suis ravie d’avoir découvert un autre aspect de cet autre.

Rien que pour vous, un extrait :

À Rome, l’on folichonne l’as de trèfle aux petits abbés, mais les femme sont une peur horrible des ratichons et des papegaux en serpillière, qui leur fourrent leur goupillon au cul, en leur aspergeant l’intérieur du ventre de foutre de prêcheur, le plus coulant de tous, s’il faut en croire Beroalde de Verville. Toute putain doit être mariée, sans cela, on la flanque en prison, et les grimpeurs, s’ils sont pris, paient trois cents francs d’amende. La seule industrie des Romains, est d’épouser une belle fille, qu’ils prostituent aux cardinaux et aux forestiers.

Concours !

Et comme je vous aime bien, et que les éditions La Bourdonnaye aussi, nous vous proposons de gagner 2 livres numériques !

Le rideau levé de Mirabeau:

Le Rideau levé Honoré-Gabriel Riqueti de Mirabeau - La Bourdonnaye

Gagné par La Mouche qui Louche ! Merci de m’envoyer ton adresse mail ! lesbilletsdefanny[at]gmail.com

La Pucelle d’Orléans  de Voltaire:

La Pucelle d'Orléans, poème en vingt et un chants  Voltaire - La Bourdonnaye

Gagné par Isabelle Pinel  ! Merci de m’envoyer ton adresse mail ! lesbilletsdefanny[at]gmail.com

Comment faire ?

Il suffit de laisser un commentaire sous ce post en disant pour quel titre vous souhaitez jouer.

Si vous aimez la page du blog : Les billets de Fanny : +1 (dites quel est votre pseudo)

Si vous partagez le concours : + 1 (donnez le lien du partage dans votre post).

Et n’hésitez pas à aimer la page des éditions la Bourdonnaye !

Vous avez jusqu’au 19 février !

.

 

Publicités

[Chronique et concours !] Wonder mum, tome 2 ! Serena Giuliano Laktaf

url

Présentation :

Succès littéraire de l’année 2014, Wonder Mum nous a fait découvrir avec son ton inimitable les coulisses de l’univers merveilleux de la parentalité. Elle s’attaque aujourd’hui à un sujet ô combien sensible : les amies. Et il y en a des choses à dire sur celles qui partagent nos vies… toutes nos vies ! Nos amies « multifonctions », nos couteaux suisses humains en quelque sorte, toujours présentes pour nous aider. Et quand c’est Serena qui en parle… attention, ça va piquer ! Arrivée en France il y a vingt ans, les deux premiers mots qu’elle a su lire étaient : dictionnaire et coccinelle. Elle est amoureuse de littérature, des chansons des années 80, de sa famille, de Friends, de ses amies, de chaussures et de bon vin. On dit d’elle qu’elle est capable de faire rire ou pleurer, de manger des Schoko-bons avec des chips, de chanter en « Jean-Michel À-peu-près » en soutenant que « si si, c’est les bonnes paroles ». Blogueuse, râleuse et chaleureuse, Serena partage des morceaux de vie sur sa page Facebook et dans son premier livre, ses lectrices peuvent ainsi témoigner de sa folie douce… ou de sa douce folie.

Mon avis :

Je vous avais parlé il y a quelques semaines du premier tome, Wonder Mum en a ras la cape que j’avais adoré : c’était drôle, frais, et de circonstance ….

Dans ce second tome, Serena revient, toujours aussi drôle, mais pour nous parler cette fois-ci de l’amitié. Et oui, une maman ne se résume pas qu’aux couches et aux biberons, c’est aussi une femme et ses amies (mais le sujet n’est pas complètement mis de côté, rassurez-vous 😉 ).

Déjà dans le premier tome il y avait des tas de fois où l’on pouvait se dire « aaaaaaaaaaaaaah, mais c’est « touuuuuuutààààààààfait çaaaaaaaaaaaaa »  !  Ici, c’est la même chose. L’auteur trouve encore les mots justes et des situations qui semblent toutes nous concerner, toujours en nous faisant au moins sourire mais surtout rire ! Je pense qu’il plaira à beaucoup …

Quelques mots sur la couverture : je la trouve géniale et très drôle. Je pense qu’on doit être plusieurs à imaginer quelles sont les copines qui nous font le plus penser à ces quatre personnages. L’illustration est réalisée par Isabelle Le Duc.

Et  rien que pour vous, un passage qui m’a bien amusée :

 » On s’est vu qu’une fois c’est bon, tu vas pas me faire une crise là, si ?

Vous dites toutes la même chose, c’est fou ! Je ne te suffis pas c’est ça ? Dis-le !

Mais arrête bichon, c’est juste une collègue de boulot, on a bu un verre et basta.

C’est ça … Ah, ça me tue ! Alors quoi, c’est parce que ça fait quinze ans c’est ça ? La lassitude, la routine se sont installées, je fais partie des meules ? Tu as besoin de nouveauté ? Parle ! Parle bon sang ! Elle est quoi ? Plus jeune? Plus marrante ? Plus calée en potins people ? Quoi ? Qu’est-ce qu’elle a de plus que moi ?

Parfois, les amies peuvent être plus jalouses que ton mec et c’est embêtant, parce que sans sexe pour se rabibocher, c’est beaucoup moins sympa de s’engueuler ! »

Et comme j’ai vraiment aimé ce livre, je vous propose, en partenariat avec les éditions Baudelaire (qui s’occupe de la collection L’étincelle) d’en gagner un exemplaire  !!!  Cool, non ? Comment faire ? C’est simple ! Il vous suffit de m’écrire en commentaire de cette chronique qu’est-ce que c’est pour vous une amie ! Vous avez jusqu’au 24 mai inclus … Résultats sur le blog le 25 mai.

A vous !

[Concours] Gagnez « Tout foutre en l’air » d’Antoine Dole !

20150225_115850

Il y a quelques temps je vous ai présenté ce livre d’Antoine Dole, Tout foutre en l’air. Je l’ai dévoré, comme vous pouvez le (re)lire sur la chronique.

C’est pourquoi, en partenariat avec les éditions Actes Sud Junior, je vous propose de gagner un exemplaire de Tout foutre en l’air .

Comment faire pour participer ?

– écrivez un petit mot en commentaire

– envoyez-moi vos coordonnées par mail à salondeslettres[at]yahoo.fr, précisez dans l’objet « concours Antoine Dole »

– aimez la page du blog sur facebook pour doubler vos chances (indiquez-moi dans le mail sous quel nom vous avez aimé la page). Qu’est-ce que ça veut dire « doubler vos chances » ? Que lors du tirage au sort, votre nom apparaitra deux fois au lieu d’une, donc une chance de plus de gagner !

Vous avez jusqu’au samedi 25 à midi ! Le nom de la /du gagnant(e) sera annoncé sur le blog.

Bonne chance à toutes et à tous !

[Concours] Résultats du concours « Zou »

Vous avez été 24 à participer au concours pour gagner l’un des deux livres « Zou » dédicacés  : merci !

Je remercie aussi l’auteur, Anne-Véronique Herter qui est à l’initiative de ce concours et vous rappelle l’adresse de son site internet : http://avherter.com/.

Passons aux choses sérieuses ….

Les gagnants sont …

1. Jane Eyre

2. Ppette007

Félicitations à toutes les deux ! J’ai normalement vos adresses postales …

Encore merci à toutes et à tous, et à bientôt pour des échanges sur les chroniques et/ou d’autres concours, si vous le souhaitez ! (suffit de demander et ça peut s’organiser ! 😉 )

[CONCOURS] Deux livres « ZOU » de Anne-Véronique Herter à gagner !

indexZou, c’est un de mes derniers coups de cœur, dont vous pouvez retrouver la chronique ici. C’est le premier livre d’Anne-Véronique Herter, une auteure autant sympathique que talentueuse.

C’est avec beaucoup de joie que je vous propose le premier concours sur ce blog … un concours qui vous permettra de gagner non pas UN mais DEUX exemplaires de ce livres, exemplaires qui seront dédicacés par l’auteur … La classe, non ? 😉

Pour jouer, c’est facile. Pas besoin d’aimer ma page ou autre, ce n’est pas ma publicité que je veux faire, mais celle de l’auteur (par contre, vous pouvez aller aimer la sienne). Non, il vous faut juste me laisser un petit mot sous ce billet, en indiquant que vous voulez jouer … n’hésitez pas à dire pourquoi aussi, c’est toujours divertissant ! Une fois que ce sera fait, envoyez-moi votre adresse en précisant le pseudo utilisé sur le blog à : salondeslettres@yahoo.fr … sinon on ne pourra rien vous envoyer ! Les gagnants seront désignés par tirage au sort (celui qui postera le premier commentaire aura le numéro 1, et ainsi de suite …).

Vous avez jusqu’au dimanche 22 février, à minuit !

A vous … et bonne chance !