Un tour du côté des romans « premières lectures », aux éditions Nathan ! « L’apprenti chevalier », « La tour Eiffel » et « Les animaux de Lou » !

J’ai un faible pour les romans « premières lectures », car ce sont souvent les premiers livres que dévorent nos enfants. Dans cette collection, Nathan propose trois niveaux de lecture : je déchiffre, je commence à lire, je lis comme un grand. Ces trois livres appartiennent à la troisième catégorie « je lis comme un grand » : les enfants peuvent lire ce qu’il y a dans les bulles, et les parents le texte ! Si l’enfant sait lire seul, il se fera un plaisir de tout dévorer !

004723820

Au village du chevalier Bernard et de son écuyer Solal, c’est jour de match ! L’équipe de Bernard affronte au rugby l’équipe de l’affreux Sire Donald. Mais celui-ci est un vilain tricheur et le match dégénère…

Heureusement, Solal est là !

 

004830180

Lou se promène en forêt avec Réglisse, sa chienne. Elles rencontrent alors un jeune faon, mais il est tout seul. Que va-t-il lui arriver ? Lou a une nouvelle mission : retrouver la maman de son nouvel ami !

Et à la fin : deux pages sur le faon !

004772755

La tour Eiffel a une nouvelle mission. Son amie la pyramide du Louvre rêve de rencontrer ses célèbres grandes sœurs, les pyramides de Gizeh. Direction l’Égypte ! Mais le Voyage n’est pas de tout repos et à leur arrivée, les deux célébrités sont prises dans une tempête de sable…

Et à la fin : deux pages sur l’Égypte !

**

Les histoires sont très intéressantes à lire et faciles à comprendre. Les illustrations colorées attirent l’œil. Trois livres pour tous les goûts, qui ne manqueront pas de plaire aux enfants, mais aussi aux grands 🙂

Publicités

[Les petits] Splat le chat, en anglais !

Si vous avez des enfants ou si vous êtes fidèles au blog, vous connaissez déjà les aventures de Splat le chat ! Et que ce soit en français ou en anglais, il n’est vraiment pas motivé pour les tâches ménagères et autres obligations… c’est tellement plus drôle d’aller s’amuser ! Alors, quand il doit faire quelque chose, c’est vite fait, et pas forcément bien fait !

21314519_988386254635176_4383949816923620417_n

Dans Splat goes to the doctor, c’est la jour de la visite médicale, mais le chat n’est pas vraiment motivé… il n’est pas non plus intéressé par l’idée de ranger sa chambre dans Splat cleans up his room. Dans Splat goes to the aquarium, Splat se retrouve en sortie scolaire avec sa classe et la jolie Kattie… Enfin, dans A present for mom and dad, Splat cherche un cadeau original…

Quatre albums qui raviront les enfants, dès 5 ans !

 

[Les tout-petits] Les 3 font la paire, Delphine Chedru

9782092573686

Un grand album plein de surprises, pour s’amuser avec les nombres.
Les trois font la paire ? Bizarre, bizarre !
Dans ce livre à compter, à chaque nombre correspondent des images. Mais dans chaque page, un intrus s’est caché. A toi d’ouvrir l’œil pour débusquer l’image qui ne contient pas le bon nombre !
Grâce à ce jeu d’observation, l’enfant apprend page après page les nombres de 1 à 10, puis les dizaines et la centaine. Il peut ensuite se familiariser avec les premières additions (la table des 1).
Delphine Chedru réinvente l’album à compter tout en images, insolite, amusant et drôlement joli.
Un livre à compter qui sort de l’ordinaire !
Mon avis :
Quand l’album est arrivé chez nous, il a été impossible de le retirer des mains de ma puce. La couleur rouge de la couverture est très attrayante, et elle commence à s’intéresser aux chiffres.
Sur  les premières doubles pages on trouve à gauche le chiffre, écrit aussi en lettres, alors qu’à droite on découvre des losanges dans lesquels il y a des images (une image pour le chiffre 1, deux images pour le chiffre 2, etc…. sauf qu’à chaque fois, un erreur se cache : à l’enfant de trouver l’intrus !
21083275_982904308516704_429086650476638545_o.jpg
Si au début les chiffres vont de 1 à 10, par la suite ce sont les dizaines (10, 20, 30, 40, 50, 60, 70, 80, 90, 100).
Enfin, sur les dernières doubles pages, on peut voir des additions sur la page de gauche (allant de 1 + 1 à 1 + 9), et la réponse qui s’affiche sous forme d’image à droite.
Un chouette album tout en couleur et en grandeur, pour apprendre les chiffres et, plus tard, comprendre ses premières additions !

[Jeunesse] Mon carnet de lecteur et lectrice, Elisabeth Brami

mon carnet de lecture et de lectrice

« Chère lectrice, cher lecteur,

Voici un carnet qui te permettra de garder une trace de tes livres préférés, mais aussi des livres que tu as détestés ! Tu pourras faire toutes les listes que tu veux, recopier les phrases qui t’ont plu, les mots qui t’ont surpris-e et amusé-e, et même dessiner les personnages qui t’ont marqué-e… les bons comme les mauvais. Un carnet pour collectionner tes souvenir secrets de lecteur ou lectrice (et dans lequel je te confie certains des miens !).

A toi,

Élisabeth Brami, écrivaine. »

Mon avis :

J’adore ce carnet ! D’ailleurs, je lui piquerai des idées de fiches à réaliser avec mes élèves.

Sur la première page, un espace pour écrire son prénom, une première façon de s’approprier le carnet. Puis, le lecteur (ou la lectrice !)  sera encouragé au fur et à mesure à parler des livres qu’il a lus, mais aussi de son ressenti, et il aura le droit d’aimer, tout comme celui de détester !

Différentes activités sont proposées : faire une collection d’incipit, noter les mots bizarres pour faire une collection, la galerie des personnages préférés ou détestés,  ou encore cocher ses genres littéraires préférés, noter les idées d’un futur roman à écrire, etc.

Au milieu du carnet, huit séquences identiques pour écrire ce que les lecteurs veulent sur huit romans qu’ils ont lus.

WP_20170825_002

Au début ce sont les informations classiques : auteur, illustrateur (s’il y a ! ), éditeur, etc… Puis, des questions plus personnelles : pourquoi je l’ai choisi ? Comment je l’ai lu ? Où ?

Sur la double page suivante, d’autres espaces :

  • Ce qui m’a plu dans l’histoire
  • Mes phrases préférées
  • Qui sont les personnages du livre ?

Et enfin, cette dernière double page, que j’aime particulièrement puisqu’elle propose de mettre des mots sur les émotions ressenties :

WP_20170825_001

En bref : un chouette carnet qui fonctionne comme un journal intime dans lequel la lectrice ou le lecteur retranscrira ses ressentis et ses avis. Une belle idée pour garder une idée de ses lectures !

[Jeunesse] Dyscool, une nouvelle collection aux éditions Nathan

Les livres pour les élèves dyslexiques sont de plus en plus nombreux, et c’est une très bonne chose ! Les éditeurs comprennent la nécessité d’adapter les romans pour les élèves qui ont des difficultés de lecture, c’est notamment le cas des éditions Nathan qui proposent des livres numériques mais aussi des romans en format papier, en commençant par les quatre romans ci dessous, qui connaissent déjà un grand succès auprès des lecteurs lambdas :

21105422_981587175315084_2509492334787319360_n.jpg

Présentation des romans (tous à partir de 7 ans).

Le buveur d’encre :

Le fils du libraire déteste les livres. Un jour, il surprend un curieux voleur qui, muni d’une paille, avale les mots d’un livre entier. Il s’agit d’un vampire qui boit l’encre des livres…

Les aventures d’Anouk et Benji, un carabine dans les sardines :

Dans la petite ville de bord de mer où habite Anouk, un voleur rôde. On raconte qu’il est armé d’une carabine… Mais le plus étrange, c’est le choix de son butin : un énorme stock de sardines en boîtes. Bizarre… Anouk enquête avec Benji, son husky chéri.

Nico, j’ai 30 ans dans mon verre :

Nico, un super héros avec zéro super pouvoir mais de supers histoires ! Tous les copains ont toujours le plus grand âge dans leur verre, jusqu’au jour où Nico joue un tour à sa bande !

Clodomir Mousqueton :

Le livre du petit Marcel est arrivé par erreur chez son voisin, Clodomir Mousqueton. Le vieux grincheux ne lit jamais, mais il refuse de rendre le bouquin : il a enfin réussi à caler sa porte ! Mais le garçon ne va pas se laisser faire. Entre Clodomir et lui, la guerre est déclarée !

En quoi ces romans sont adaptés au dys ?

WP_20170824_003

  • La mise en page est adaptée : longueur des lignes, travail sur la police, place de l’illustration, interlettrage, intermots et interlignages agrandis, texte ferré à gauche, respect des unités de sens par double page.
  • Les phrases complexes sont réécrites mais l’histoire reste identique.
  • Les mots et expressions complexes sont expliqués, les figures de style remplacées ou expliquées.
  • Les personnages sont explicitement nommés.

WP_20170824_004

  • Le choix d’un papier mat et ivoire, plus reposant pour les yeux.
  • Petit plus : il est possible de cocher le chapitre quand il est terminé !WP_20170824_005

Retrouvez toutes les informations sur le site consacré à Dyscool !

[Jeunesse] 20, allée de la Danse, La Sylphide et Le Lac des cygnes.

20664415_974706059336529_2181924980408372906_n

La série 20 allée de la danse (en partenariat avec l’Opéra de Paris) continue de s’étoffer, pour le plus grand plaisir de ses lecteurs.

L’envol d’une discrète :

20, allée de la danse : L'envol d'une discrète

Cette fois-ci, on retrouve les péripéties de Sofia, la jeune danseuse Italienne.

Loin de l’Italie, son pays natal, Sofia n’a pas tous les jours le moral. Elle est fière d’avoir intégré l’École de Danse de l’Opéra de Paris, institution qui la faisait rêver depuis longtemps, mais le quotidien n’y est pas toujours facile. Elle est timide, très naïve et le français n’est pas sa langue maternelle, ce qui complique les choses en cours, mais aussi avec ses camarades de sixième division… Elle a l’impression d’être en permanence la cinquième roue du carrosse. La petite danseuse finira-t-elle par trouver sa place et prendre confiance en elle ?

Petit rat malgré tout :

Ce nouveau tome nous parle de l’histoire de Bilal.

Bilal a un parcours hors du commun : issu d’un milieu peu tourné vers la culture, rien ne le destinait à la danse. Externe, il vit un peu en marge de ses amis, gardant une certaine part de mystère sous ses dehors bravaches et rigolos. Harcelé par ses anciens copains à l’extérieur, il garde tout pour lui et ne raconte même pas à son meilleur ami Colas que son père méprise son choix. Ses amis pourront-ils l’aider à faire face à l’hostilité des autres ? Réussira-t-il à convaincre son père que la danse est un métier ?

Dans ces deux livres, d’autres thèmes que la danse sont mis en avant (l’amitié, l’intégration, le regard des autres, etc…) ce qui est très bien pour les enfants et évitent toute lassitude.

Enfin, deux livres racontent l’histoire de deux ballets célèbres : Le Lac des Cygnes et La Sylphide (que je ne connaissais pas). Les histoires sont très bien racontées et tiennent en haleine le lecteur.

De quoi ravir les amateurs de danse, et ceux qui aiment lire, tout simplement !

[Jeunesse / ado] Silence radio, Alice Oseman

Silence radio  par Oseman

Je suis Frances, Frances la sérieuse, la solitaire, la discrète. Je passe mon temps à étudier. J’ai un seul objectif : entrer à Cambridge après le bac. Je suis Frances, la vraie Frances. Je suis fascinée par le mystérieux Silence Radio et sa chaîne Youtube Universe City. J’aime rire et j’aime dessiner.

Et puis je rencontre Aled. Avec lui, je peux enfin être moi. Avec lui, je vais enfin avoir le courage de trouver ce qui compte vraiment pour moi.

Mon avis :

Frances ne connaissait pas Aled, pourtant elle était pendant un temps inséparable de sa sœur avec laquelle une amitié s’était doucement tissée, avant que cela passe à l’étape supérieur. Or, depuis, cette dernière est partie sans explications et sans donner de nouvelles.

Les deux adolescents vont faire connaissance par le biais d’une série radiophonique, Silence Radio, créée par Aled. Sans connaitre Frances, il lui demandera de créer des décors pour sa série. Rapidement, ils découvriront qui ils sont et ne se quitteront plus. Les fans de la série seront de plus en plus nombreux et voudront savoir qui se cache derrière les pseudos qu’utilisent les deux ados. Or, Aled est formel : leur identité doit à tout prix rester secrète. Mais pourquoi est-ce si important pour lui ? Quels sont les secrets qu’Aled cherche à cacher ?

Encore un roman que j’ai lu rapidement. J’ai beaucoup aimé suivre l’histoire de Frances et Aled, les voir évoluer pour devenir qui ils sont vraiment. Seulement, ce n’est pas toujours facile, surtout quand ceux qui sont autour de nous exercent une influence négative.

Différentes problématiques sont abordées comme la question de l’identité,  la sexualité, la recherche de soi, la place dans la société ou encore les relations familiales, ce qui rend le texte très riche.

Un roman qui a su me surprendre et m’émouvoir.