[Jeunesse / ado] Audrey retrouvée, Sophie Kinsella

Audrey retrouvée par Kinsella

 

Présentation :

Audrey a 14 ans. Elle souffre de troubles anxieux. Elle vit cachée derrière ses lunettes noires, recluse dans la maison de ses parents à Londres.
Ça, c’était avant.
Avant que Dr Sarah, son psychiatre, lui demande de tourner un film sur sa famille, pour voir la vie d’un oeil nouveau : celui de la caméra.
Avant que Linus, un copain de son frère, débarque. Avec son grand sourire et ses drôles de petits mots griffonnés sur le coin d’une feuille, il va pousser Audrey à sortir. Et à redécouvrir le monde…

Mon avis :

Voici un livre que j’ai adoré.

Si le thème du harcèlement scolaire est souvent traité, les conséquences de cet harcèlement sur la victime le sont beaucoup moins.

Audrey vit recluse chez elle. Elle ne sort pas de sa maison, prend un traitement et n’ose pas regarder qui que ce soit dans les yeux – raison pour laquelle elle porte toujours une paire de lunettes noires. Elle est suivie par une psy qui la fait aller à son rythme et la bouscule un peu uniquement quand elle la sent prête. Cette dernière lui propose de laisser de côté ses lunettes noires le temps de tourner un film sur sa famille. L’adolescente s’exécutera.

Le frère d’Audrey, de son côté, est accro aux jeux vidéos. Il pense pouvoir devenir jouer professionnel, au grand dam de sa mère qui finira par trouver un moyen plutôt étonnant pour que son fils cesse de jouer jour et nuit. Il fait partie d’un groupe de joueurs, dans lequel se trouve Linus, un garçon qui va venir de temps en temps chez eux et rencontrer Audrey. Linus aidera Audrey à voir la vie autrement qu’à travers ses verres opaques.

On ne sait pas exactement ce qui est arrivé à Audrey dans son collège. Des indices sont disséminés ça et là, sans qu’on ait une explication précise : au lecteur d’interpréter. Cela n’est pas gênant de toute façon puisque le thème n’est pas là.

C’est un livre qui se lit très facilement, même pour les adolescents, comme beaucoup de livres de l’auteure, Sophie Kinsella, que vous connaissez peut-être déjà pour ses romans consacrées à une célèbre accro du shopping. On s’attache aux personnages, notamment celui d’Audrey qu’on découvre peu à peu.

Un livre que je recommande !

Confessions d’une accro du shopping, Sophie Kinsella

Votre job vous ennuie à mourir ? Vos amours laissent à désirer ? Rien de tel qu’un peu de shopping pour se remonter le moral… C’est en tout cas la devise de Becky Bloomwood, une jolie Londonienne de vingt-cinq ans. Armée de ses cartes de crédit, la vie lui semble tout simplement magique ! Chaussures, accessoires, maquillage ou fringues sublimes… rien ne peut contenir sa fièvre acheteuse, pas même son effrayant découvert. Un comble, pour une journaliste financière qui conseille ses lecteurs en matière de budget ! Jusqu’au jour où, décidée à séduire Luke Brandon, un jeune et brillant businessman, Becky s’efforce de s’amender, un peu aidée, il est vrai, par son banquier, qui vient de bloquer ses comptes… Mais pourra-t-elle résister longtemps au vertige de l’achat et à l’appel vibrant des soldes ?

Mon avis :

Cela faisait quelques temps que je voulais découvrir un livre de Sophie Kinsella, dont j’entends souvent parler. J’ai donc commencé par les Confessions d’une accro du shopping, qui a déjà été adapté au cinéma.

Becky est journaliste financière, mais surtout une acheteuse compulsive. Elle est incapable de gérer son argent, dépense des sommes folles malgré les relances des banquiers. Elle vit en colocation avec une de ses amies. La lecture est fluide, le style simple et l’histoire se laisse lire. J’y ai trouvé quelques longueurs, certains passages m’ont semblé inutiles, mais dans l’ensemble, l’histoire est dépaysante et j’avais bien envie de connaitre la fin.

C’est un bon livre pour celles (et ceux ! ) qui cherchent un roman drôle, sans prise de tête. Si vous préférez les romans qui appellent à un minimum de réflexion, passez votre chemin !