Un tour du côté de la collection Tip Tongue, aux éditions Syros !

 

Voici une collection que j’aime beaucoup : Tip Tongue, des éditions Syros dont voici leur présentation :

Les romans Tip Tongue passent progressivement en anglais (ou en allemand, en espagnol) et font vivre au lecteur, à la lectrice, un véritable voyage linguistique en immersion. Le héros ou l’héroïne de chaque histoire, un.e jeune francophone, part dans un pays anglophone (ou germanophone, hispanophone) et vit une aventure aux côtés de personnes qui parlent… anglais (ou allemand, espagnol) !

Pas besoin de dictionnaire, les personnages et le narrateur sont là pour guider, l’air de rien, le lecteur, la lectrice. Les histoires, écrites par des auteurs, autrices de littérature, mettent en évidence les stratégies que le héros ou l’héroïne doit adopter pour comprendre et se faire comprendre. Et le dernier chapitre du roman est à 100% dans la langue étrangère. Un bain de langue naturel, jubilatoire et efficace : plaisir et confiance en soi pour atteindre les niveaux cibles du CECRL !

La version audio de chaque roman est téléchargeable gratuitement, lue par des comédiens dont les accents sont ceux du pays visité.

Des livres jeunesse pour des lecteurs de 8 à 16 ans et au-delà, plébiscités par les enseignants.

Tip Tongue a obtenu en 2015 le Label européen des langues,
récompensant des projets pédagogiques d’excellence en matière
d’apprentissage et d’enseignement innovants des langues étrangères.

De mon côté, j’ai lu un roman de chaque niveau (A1, A2 et B1)

Mon aventure in green – Le journal de Tom

9782748524987

J’ai décidé d’écrire un journal en anglais. Ma motivation : Akira, mon amie écossaise ! Akira is funny, nice, intelligent, Scottish… Je ne savais pas encore qu’un projet avec mon prof de biologie allait m’amener à faire une étonnante découverte. Et que j’allais aussitôt avoir besoin d’Akira… Because Akira’s brother studies ecology at university!

Niveau « Je découvre l’anglais » – A1 Découverte

Nouvelle star in Hollywood – Alex’s journal

9782748524949

Je suis invité par mon amie Diandra à Hollywood !!! Diandra is an American rap star really famous in the USA, and she needs me! J’ai bien l’intention de raconter TOUT mon séjour dans mon journal…in English. But in fact, I met a special girl called Lily. And then she disappeared! I must find Lily.

Niveau « J’ai commencé l’anglais » – A2 Intermédiaire

Love in New York – Callie’s Journal
9782748524703
Je suis dans l’avion qui m’emmène à New York ! Là-bas, je vais retrouver Allen (my secret love story!). And I’ll study Graphic Design! So I need to practice English. And writing a journal is a very good way to practice! Ce que je ne sais pas encore, c’est qu’à mon arrivée, Allen va me présenter… Cilla, la fille qu’il a l’intention d’épouser. So humiliating… Journal, please, help me!
Trois histoires que j’ai beaucoup appréciées, toute teintées d’humour et prenantes. Pris par l’histoire, on ne fait même plus attention à la langue que nous lisons.
Petit point en plus : des rappels de vocabulaire ou grammaire !

Retrouver leur catalogue pour tout connaitre ici !

[Jeunesse] L’heure des chats, Myriam Gallot – chronique de Miss ChaDaNel.

Aujourd’hui j’ai la chance de vous présenter une chronique écrite par Miss ChaDaNel, une collégienne passionnée par la lecture. J’espère que vous apprécierez autant que moi !

9782748510539

Présentation de l’éditeur :

Le dernier été d’une petite fille dans son village, avant d’entrer au collège où elle sera interne. Un premier roman particulièrement prometteur.

Élise voudrait que cet été ne finisse jamais… À la rentrée, tout va changer pour elle puisqu’elle rentre en sixième et sera interne au collège. Les autres enfants du village qui sont partis là-bas en sont tous revenus changés. D’ailleurs Basile, l’amoureux d’Élise depuis la maternelle, a déjà commencé à changer un peu, riant de façon servile aux plaisanteries des grands. Et, bien sûr, Basile n’a que faire de la vieille aux chats, cette très vieille femme solitaire à propos de laquelle courent toutes sortes de rumeurs, et qui va confier à Élise la responsabilité de s’occuper d’un tout petit chaton nouveau-né…

L’avis de Miss ChaDaNel :

C’est l’histoire d’une fille qui s’appelle Elise. C’est la fin des grandes vacances. Après, elle rentre au collège où elle sera pensionnaire ; elle ne verra ses parents que le week-end. Elise et ses parents habitent dans un village où les adolescents pétaradent à longueur de journée sur leurs mobylettes ; et les bruits de mobylettes énervent la mère d’Elise, tandis que son père part en déplacement toutes les semaines, elle le voit seulement le week-end.
Au fond du village, il y a un cimetière avec des centaines de chats. Qui les nourrit ? C’est la vieille aux chats, elle les nourrit vers 4h30 du matin pour ne pas se montrer car tout le monde la déteste. Les gens pensent qu’elle a empoisonné son mari. Est-ce vrai ? Puis la journée, ses volets sont clos. Pour quelle raison sont-ils fermés ?

Pour le savoir il faut lire le livre !

– Dans le livre il y a beaucoup de dialogues, c’est super pour le suspense !
– Ça se lit vite, je l’ai lu en une journée !
– Les chapitres sont courts à lire et ils s’enchainent rapidement.

C’est un livre très prenant.

J’ai adoré ce livre car les personnages sont très attachants, il y a du suspense mais pas trop : comme
j’aime ! Je le recommande aux enfants de 9 ans ou + ; pour les garçons comme pour les filles.

Le 14/04/19 Miss ChaDaNel

Un livre paru en 2012 aux éditions Syros !

[Jeunesse] 21 printemps comme un million d’années, Camille Brissot

 

9782748526110

Présentation de l’éditeur :

Et vous, que feriez-vous si vous appreniez qu’il vous reste peu de temps à vivre ? Un roman solaire et bouleversant.

Victor & Juliette. Amis depuis toujours, ils se connaissent par cœur. Elle fait tellement partie de sa vie qu’elle habite presque chez lui. Il sait décrypter le moindre de ses éclats d’humeur, se tient prêt à la rattraper si elle trébuche. Car Juliette, insaisissable, est toujours en mouvement. Elle vit sans penser à l’après, comme si chaque jour était le dernier.

Mon avis :

Dans ce roman, Victor nous raconte l’histoire de Juliette, son amie d’enfance. J’ai bien utilisé l’imparfait, puisque dès le début nous apprenons que Juliette est morte. Victor a promis à quelques enfants à l’hôpital de raconter l’histoire de son amie. C’est le récit qu’il fait à ces enfants que nous lisons, un ensemble de flash-back ponctué de remarques personnelles et d’interruptions.

Juliette vivait sa vie à fond : soirées alcoolisées, copains en pagaille, voyages improvisés à la dernière minute : elle ne craint pas de partir seule. Juliette a besoin que ça bouge, elle doit sentir l’adrénaline qui coule dans ses veines, sentir que son cœur bat encore, tout simplement. Mais, face au vertige de sa vie, elle a besoin d’un roc, d’un pilier solide auquel elle peut se rattacher : c’est Victor.

Depuis qu’elle est entrée dans la vie du jeune homme, Juliette s’y est greffée. Elle connait bien les parents de Victor, elle s’est même approprié la chambre vide de la sœur ainée.

Il faut reconnaitre que cette Juliette est indomptable, fascinante et envahissante. Son comportement pourrait agacer. Elle a conscience d’être capricieuse, mais on comprend pourquoi elle ressent le besoin d’être ainsi, et comment lui en vouloir ? Comment réagirions-nous dans un tel cas de figure ? Car c’est forcément une question que nous nous posons à la lecture de ce texte.

Le personnage de Victor est plus posé, mais n’en est pas moins attachant. Ami fidèle, il sera toujours là pour Juliette, jusqu’au jour où il comprendra qu’il doit vivre aussi sa propre vie.

Un roman paru aux éditions Syros, à lire dès 13 ans !

[Jeunesse] Bye bye Bollywood, Hélène Couturier

 

CVT_Bye-Bye-Bollywood_2023

Présentation de l’éditeur :

Une comédie de mœurs aux bienfaits prodigieux : rire et sagesse garantis !

Quand ma mère nous a annoncé qu’on partait en vacances en Inde, ma sœur s’est direct imaginée en mode « Bollywood », façon princesse indienne. Plus mesurée, j’ai pensé que j’avais la meilleure maman du monde, ce qui n’arrive pas souvent. Puis j’ai compris qu’elle nous emmenait dans un ashram. Traduction : délire yoga-méditation, riz complet et partage des tâches ménagères ! Ça m’a anéantie. Et encore, j’ignorais qu’une fois là-bas, il n’y aurait pas de réseau et que le seul jeune de mon âge, Jésus, serait un matheux sans pitié. Mais…
… Comme le dit le proverbe indien : « Tant qu’il y a de l’amour, tout est possible » !

Mon avis :

Ce roman fait partie de la sélection 2019 du prix Ruralivres de Fruges, et je pense qu’il aura un beau succès !

Nina se sent en décalage avec sa famille, que ce soit avec sa petite sœur Garance ou avec sa mère Valentine (ses parents sont séparés). Pourtant, quand sa mère leur annonce qu’elle a réservé un séjour en Inde, la joie est au rendez-vous pour tout le monde… Mais Nina sent que les vacances ne seront pas si idylliques que ça, et que sa mère lui cache quelque chose… et elle a raison ! Pas de New Delhi, de rêve bollywoodien ou d’hôtel au programme, mais un ashram (un lieu spirituel pour se recentrer) dans un petit village…

Mais, on s’en doute, le voyage ne sera pas si pénible que ça. Est-ce à cause des activités ? Grâce à Jésus, un jeune ado de quinze ans venu lui aussi avec sa petite sœur, Zaouïa, et sa mère ? La rencontre avec Sampat Pal (une militante indienne) ? La découverte de Garance en regardant par la fenêtre de sa chambre ?

Un roman frais et agréable à lire qui nous ouvre les yeux sur un univers différent mais qui parle aussi du droit des femmes et des relations mère / fille. De l’amitié, de l’amour, du dépaysement : un très chouette roman !

Aux éditions Syros !

 

 

Ruralivres 2018 : La sélection !

Cette année, mon collège participe une nouvelle fois au prix Ruralivres ! Je dois dire que je suis particulièrement enthousiaste : la sélection pour cette année est une nouvelle fois géniale !

Petit rappel : comme tous les ans, il y a deux sélections, selon l’âge des ado qui y participent : les grignoteurs (celle à laquelle je participe avec ma super collègue prof doc et une classe de sixième) et celle des dévoreurs, plutôt pour le niveau 4ème.

Du côté des grignoteurs, les heureux sélectionnés sont :

Le goût sucré de la peur, d’Alexandre Chardin, aux éditions Magnard.

9782210962408-g.jpg

Celle qui voulait conduire le train, Catherine Cuenca, aux éditions Talents Hauts

celle-qui-voulait-conduire-le-tram

Les mondes de l’arbre, Sophie Henrionnet, éditions Play Bac

les-mondes-de-l-arbre---celeste-et-la-prophetie---tome-1-880770-264-432

Les hirondelles se posent sur les fils électriques, Gaëtan Serra, éditions du Dahu

51OTcG+u1GL._SX195_

Y a pas de héros dans ma famille, Jo Witek, éditions Actes Sud Junior

9782330072476

Les ombres de Kerohan, N.M. Zimmermann, l’école des loisirs.

9782211224338

Et du côté des dévoreurs ? On se régale aussi !

Qui décide, tous les soirs, d’allumer les étoiles ? Carine Bausière, Ravet Anceau.

DecideEtoiles_02.indd

 

La maison des reflets, Camille Brissot, aux éditions Syros

9782748523256

Hugo de la nuit, Bertrand Santini, Grasset jeunesse

9782246860259-001-T

Lumière, le voyage de Svetlana, Carole Trébor, aux éditions Rageot.

9782700250930-001-GLes valises, Sève Laurent-Fajal, éditions Gallimard

product_9782070587551_195x320

Le collège des éplucheurs de citrouille, Laure Deslandes école des loisirs.

9782211231008

[Jeunesse / YA] Scarrels, Marcus Malte

9782748523874ORI

Regency. Une cité où l’on ne vit que la nuit, sous l’œil acéré des faucons anges gardiens. Un groupe d’adolescents animé de rêves irréductibles, donc menacé. Des phrases insolites apparues sur les murs, qu’il faut mémoriser avant qu’elles ne s’effacent… pour entrevoir peut-être la possibilité d’un monde meilleur. Un monde où nul n’aurait en tout cas songé à inventer les scarrels.

Aventure, quête, révolution, amour absolu, rêve… : un texte sans concession, foisonnant et puissant. Il y a un avant et un après Scarrels.

Mon avis :

J’ai beaucoup aimé ce livre. Dès le début, j’ai été saisie par l’atmosphère étrange de cette cité, dont on découvre les us et coutumes au fil du texte. Là-bas, on dort le jour et on sort la nuit. La progression assez lente mais prenante de ce texte est, sans contexte, un de ses atouts majeur.

Rapidement, on découvre qu’à Regency, la liberté n’existe pas, elle n’y est qu’un leurre. La Cité a été fondé par Dow. Tommy, Luc, Abel , tous sont constamment sous surveillance. Une ambiance angoissante s’en dégage, plus encore quand les premières attaques des « anges »,  ces faucons censés défendre la Cité et la protéger surviennent.

Puis, il y a aussi ces phrases qui apparaissent sur les murs de la Cité, avant de disparaitre. Tommy, l’un des membres de la bande, demande à ses amis de les retenir, elles semblent être le prélude de quelque chose de nouveau : mais quoi ?

Scarrels est une réédition. Il a été publié pour la première fois en 2008 (et je dois avouer que je préfère largement cette nouvelle couverture à l’ancienne !). Les thèmes sont toujours d’actualité : la liberté, le contrôle, la dictature…

A découvrir !

[Jeunesse] Des livres et moi, Matthieu Radenac

Des livres et moi par Radenac

Présentation :

Dans l’esprit d’Alex, lire un roman est une vrai corvée. Heureusement, une super idée lui est venue pour impressionner sa prof de français : écrire directement au célèbre auteur Filippe Cavreini. Après cinq messages sans réponse, l’écrivain mord à l’hameçon. Qui est ce ou cette Alex qui lui écrit sans même avoir lu ses livres?

Mon avis :

Décidément, les correspondances par mail sont à l’honneur dans mes lectures. Quand Alex apprend qu’il doit lire un livre, il n’est pas vraiment enthousiaste. Pourtant, il aimerait tant montrer à sa prof de français qu’il n’est pas le nul qu’elle imagine, qu’il est capable de faire quelque chose ! C’est comme ça qu’est venue à l’ado cette étrange idée : correspondre avec l’auteur du roman dont il doit faire un retour, Filippe Cavreini, sans avoir lu le livre évidemment, et sans avoir l’intention de le faire.

Si Filippe Cavreini tarde à répondre, lassé des sollicitations de toutes sortes, il finira par se prendre au jeu d’Alex, et les échanges par mail donneront lieu à des confidences. Ne comptez pas sur moi pour vous dévoiler lesquelles, cela gâcherait la surprise de la lecture, mais l’ensemble se lit en une traite, avec beaucoup de plaisir, jusqu’à la fin, surprenante, qui laisse Filippe Cavreini, et le lecteur, avec une interrogation.

Un des points qui m’a marquée dans ce livre, c’est l’idée fixe d’Alex selon laquelle sa professeur de français est son ennemie. J’ai aimé suivre l’évolution entre ces deux personnages (peut-être parce que c’est aussi ma profession !).

En filigrane, des thèmes très intéressants comme : pourquoi écrit-on ? Pourquoi un jeune refuse de lire ?

Retrouvez le roman sur le site de la maison d’édition Syros !