[Jeunesse – policier] Pas de braderie pour Charlie, Josette Wouters

L_BraderiePourCharlie_couv

Présentation :

En septembre, la braderie de Lille représente une fête incontournable pour Charlie, 9 ans. Avec son père, il déniche toutes sortes d’objets en explorant les poubelles de la ville pour pouvoir les vendre. Dans le cagibi de leur résidence, de drôles de trésors s’accumulent. C’est certain, la braderie sera une réussite. Mais un matin, tout a disparu. Un voleur s’est introduit chez eux et a dérobé les précieux biens. Accompagné de ses meilleurs amis, Charlie a peu de temps pour retrouver le coupable…
À partir de 8 ans.

Mon avis :

Je connais surtout Josette Wouters pour ses romans destinés aux adolescents (Zamir et Le père de Louis), mais face à l’engouement des lecteurs dans les salons du livre vers ce petit roman policier de la collection Polars en Nord junior (Ravet-Anceau) , j’ai sauté le pas.

Depuis quelques années, c’est devenu un rituel : Charlie accompagne son père à la braderie de Lille. Toute l’année, ils partent à la recherche de différents objets qu’ils pourront vendre à cette occasion. Quand ils rentrent, ils déposent leurs trésors dans une cabane en dehors de la maison, la mère refusant de voir ces objets qui attirent la poussière chez elle. Or, un jour, la porte de la cabane a été fracturée. Qui a pu faire ça ? Et pourquoi ? Charlie, ses amis et sa famille vont mener l’enquête !

On est tout de suite pris par l’histoire, à côté de Charlie. On se désole lors du vol de la petite cabane, on mène l’enquête avec lui, on cherche des indices…  Les personnages sont nombreux et variés, l’histoire pleine de rebondissements et très chouette à lire : je recommande !

[Jeunesse] Quand les poissons rouges auront des dents, Marie Colot

La semaine consacrée à Marie Colot touche à son terme. J’espère que l’un de ses titres (ou deux, voire trois ou tous !) vous aura conquis ! Je ne reviens pas sur son roman Dans de beaux draps que j’ai déjà chroniqué il y a quelques semaines (son seul livre dans la collection « tertio »), je vous présente aujourd’hui un livre destiné à un public plus jeune que les précédents (à partir de sept ans) Quand les poissons rouges auront des dents, paru dans la collection Primo l’année dernière. Et c’est encore un coup de cœur !

Quand les poissons rouges auront des dents par Colot

Présentation :

Il y a Auguste qui mémorise l’annuaire téléphonique. Il y a Lima qui garde toujours le silence. Il y a Robert Bouchard, le Playmobil. Il y a madame Louise, la maitresse aux grosses lunettes qui les surveille pendant les récréations parce que le poisson Frigolite s’est retrouvé dans la cuvette des toilettes. Et il y a un pays lointain, très lointain. Mais, avec des trottinettes et un peu d’audace, il est peut-être plus proche qu’on croit. Une escapade riche en rebondissements qui confirme que les enfants n’ont pas une cervelle de poisson !

Mon avis :

Auguste est un petit garçon atypique : il aime mémoriser l’annuaire téléphonique, notamment lors de ses fréquentes punition à l’école, a toute une collection de Playmobil – ses amis –  avec lesquels il s’amuse régulièrement. Pour avoir jeté le poisson rouge dans les toilettes, il est puni pendant les récréations et doit rester dans la classe, où se trouve aussi Lima, une jeune fille étrangère arrivée récemment en France. Elle intrigue Auguste par son silence et l’émeut par sa tristesse. Il finira par réussir à entamer une conversation, et prendra une décision : il va aider Lima à retourner auprès de ses parents !

Un court roman drôle, très bien illustré par Philippe de Kemmeter, qui soulève des thèmes importants comme l’homosexualité (Auguste vit avec ses deux papas – il pense d’ailleurs que c’est à cause de ça que sa maitresse ne l’aime pas – mais voit souvent Marjorie, sa mère biologique ), la guerre ou encore l’immigration. Le style est léger, la plume bourrée d’humour et de candeur enfantine. Un gros coup de cœur pour ce livre qui est à mettre dans toutes les petites mains !