[Les petits] Splat le chat, en anglais !

Si vous avez des enfants ou si vous êtes fidèles au blog, vous connaissez déjà les aventures de Splat le chat ! Et que ce soit en français ou en anglais, il n’est vraiment pas motivé pour les tâches ménagères et autres obligations… c’est tellement plus drôle d’aller s’amuser ! Alors, quand il doit faire quelque chose, c’est vite fait, et pas forcément bien fait !

21314519_988386254635176_4383949816923620417_n

Dans Splat goes to the doctor, c’est la jour de la visite médicale, mais le chat n’est pas vraiment motivé… il n’est pas non plus intéressé par l’idée de ranger sa chambre dans Splat cleans up his room. Dans Splat goes to the aquarium, Splat se retrouve en sortie scolaire avec sa classe et la jolie Kattie… Enfin, dans A present for mom and dad, Splat cherche un cadeau original…

Quatre albums qui raviront les enfants, dès 5 ans !

 

Publicités

[Les tout-petits] Les 3 font la paire, Delphine Chedru

9782092573686

Un grand album plein de surprises, pour s’amuser avec les nombres.
Les trois font la paire ? Bizarre, bizarre !
Dans ce livre à compter, à chaque nombre correspondent des images. Mais dans chaque page, un intrus s’est caché. A toi d’ouvrir l’œil pour débusquer l’image qui ne contient pas le bon nombre !
Grâce à ce jeu d’observation, l’enfant apprend page après page les nombres de 1 à 10, puis les dizaines et la centaine. Il peut ensuite se familiariser avec les premières additions (la table des 1).
Delphine Chedru réinvente l’album à compter tout en images, insolite, amusant et drôlement joli.
Un livre à compter qui sort de l’ordinaire !
Mon avis :
Quand l’album est arrivé chez nous, il a été impossible de le retirer des mains de ma puce. La couleur rouge de la couverture est très attrayante, et elle commence à s’intéresser aux chiffres.
Sur  les premières doubles pages on trouve à gauche le chiffre, écrit aussi en lettres, alors qu’à droite on découvre des losanges dans lesquels il y a des images (une image pour le chiffre 1, deux images pour le chiffre 2, etc…. sauf qu’à chaque fois, un erreur se cache : à l’enfant de trouver l’intrus !
21083275_982904308516704_429086650476638545_o.jpg
Si au début les chiffres vont de 1 à 10, par la suite ce sont les dizaines (10, 20, 30, 40, 50, 60, 70, 80, 90, 100).
Enfin, sur les dernières doubles pages, on peut voir des additions sur la page de gauche (allant de 1 + 1 à 1 + 9), et la réponse qui s’affiche sous forme d’image à droite.
Un chouette album tout en couleur et en grandeur, pour apprendre les chiffres et, plus tard, comprendre ses premières additions !

[Les petits] T’choupi : on joue !

Je suis souvent impatiente de découvrir les services presse qui m’attendent sagement dans ma boite aux lettres. Depuis quelques mois, je ne suis plus seule. Un petit être de moins d’un mètre a bien compris que les grosses enveloppes blanches renfermaient parfois des choses très intéressantes …

20664495_973556696118132_2894434769911924773_n

Alors, une fois les livres déballés, il faut que je fasse vite pour les photos (comme la petite main à droite de l’image l’illustre : vous l’aviez vue ? 😉 )

Les trois cahiers ont un énorme succès auprès de ma fille.

T’choupi, l’école en autocollants :

Le premier cahier est un décor à déplier. On propose à l’enfant de compléter à l’aide des autocollants la classe, la cour de récréation et la cantine avec les objets et les personnages.

Les couleurs sont très jolies, attrayantes, et les autocollants vraiment nombreux et variés. L’enfant peut suivre son imagination et les disposer comme bon lui semble. Ils s’enlèvent facilement, ce qui est idéal pour effectuer des changements de décor !

T’choupi : mes gommettes, les formes :

Ici, il faut coller les gommettes de la bonne forme (et de préférence, parfois, de la bonne couleur, mais ma petite a des idées bien arrêtées et cela ne me dérange pas !) dans les formes.

Les doubles pages présentent des décors et situations variés : l’anniversaire de T’choupi, le train, la plage, le ski, etc…

 

20664007_973557269451408_4979188943805374689_n

T’choupi : mon cahier de jeux, l’école :

Enfin, le cahier de 56 pages ! Et quel cahier ! L’enfant a l’embarras du choix : poser des autocollants, entourer des objets, découper des images et les remettre dans l’ordre, trouver le chemin du labyrinthe..

20708494_973560579451077_1057548057264318791_n

Ici, on propose à l’enfant de poser les bons autocollants sur les images grises à gauche et de décorer la coquille de l’escargot avec des spirales de toutes les couleurs à droite.

Mais il y a aussi d’autres types d’activités comme la fabrication d’un semainier et à la fin du cahier les enfants ont tout ce qu’il faut pour construire une petite école !  J’adore cette idée.  Il y a la maitresse, les amis, les tables, la bibliothèque, etc … Cette partie, nous ne l’avons pas encore faite, ma fille est encore trop petite, je vais attendre ses trois ans !

En bref : trois cahiers très bien conçus, qui ne lasseront pas vos enfants et qui vous promettent des heures d’activités !

[Les tout-petits] Mes petits calculs !

Mes petits calculs

 

Bonjour, aujourd’hui je vous présente un imagier paru aux éditions Usborne pour les petits à partir de 4 ans : Mes petits calculs.

J’adore les imagiers Usborne. Je les trouve colorés, ludiques, et je sais qu’ils sont une valeur sûre.

Dans ce nouvel imagier, on propose aux enfants de compter jusqu’à 10, mais aussi de soustraire et additionner. Les thèmes plairont aux enfants : ferme, animaux du jardin, plage, fleuriste, marché, boulangerie…  on leur propose de compter les fruits, les containers etc…

Régulièrement, il suffira aux enfants de soulever un rabat pour découvrir le résultat de l’opération : j’aime beaucoup cette idée !

Une nouvelle fois les pages en carton, épaisses, permettent une bonne prise en main du livre. Les couleurs vives attirent les regards, tout comme les dessins aux traits arrondis. En ce qui concerne ma fille, elle ne parvient pas encore à faire les calculs, mais elle repère les différents dessins et cherchent les bons chiffres : le livre a encore de beaux mois devant lui, et j’adore ça 🙂