[6 ans] Deux jolis albums : « Cornebidouille » et « Juste à temps »

Aujourd’hui je vous présente deux albums parus aux éditions l’école des loisirs, qui raviront vos enfants dès 6 ans !

Non Cornebidouille, pas mon doudou !  Magali Bonniol et Pierre Bertrand

006927942

 

Pierre ne veut toujours pas manger sa soupe… et pour cause : il a craché la sorcière Cornebidouille toute rétrécie dedans, la dernière fois ! Condamné à vider la soupière maudite dans les toilettes, Pierre va dormir tranquille. Mais voilà qu’au beau milieu de la nuit il est réveillé par une Cornebidouille en furie, bien décidée à lui infliger la pire souffrance de sa vie : lui voler son doudou !

Une nouvelle fois, on est charmé par l’histoire pleine de rebondissements et par le courage de notre petit héros !

DZDZA

Juste à temps, Tomi Ungerer

006918303

L’humanité s’est enfuie sur la Lune. Sur terre, tout est hostile, froid, rectiligne. Dans les rues désertes, Vasco suit son ombre. Elle le guide, le met en garde, et le sauve de mille et un dangers, à chaque fois juste à temps ! Fidèle comme une ombre, elle le conduit aussi à accomplir deux missions : remettre une lettre et sauver la vie de Poco l’orphelin.

Un bel album, plus profond que le précédent, qui parle de la vie sur la Terre, où plutôt de l’absence de vie. Les dessins sont épurés, en lignes droites.

ZE

[6 ans] Le livre des erreurs, Corinna Luyken

1559915893

Un dessin. Une tache. Oh, non ! Dans ce livre, tout a commencé par une erreur. Une ode à l’imaginaire et à la créativité pour regarder ses erreurs avec bienveillance.

Mon avis :

J’ai adoré cet album. Il montre comment d’une erreur on peut aboutir à quelque chose de réussi, en ajoutant des petites choses. Ainsi, deux yeux trop gros deviennent…

err

parfaits pour des lunettes !

 

err2

L’erreur est dédramatisée. Ici, on voit qu’elle est nécessaire (c’est le signe que l’on essaie). C’est une étape vers la réussite !

Un album publié à l’école des loisirs !

[7 ans] Sauve la planète ! Gaël Aymon et Elodie Durand

9782092588376

Depuis qu’Oscar a reçu un livre sur l’écologie, il s’est mis en tête de changer ses habitudes et celles de ses amis. Au fond, il a raison, mais il en devient pénible…
Avec l’aide de Ness et de toute la bande, il va réfléchir à une action pour sauver la planète, sans se mettre tout le monde à dos !

Mon avis :

Quel plaisir de retrouver les enfants de cette chouette série « Les grandes années » !

Oskar a changé. Il a commencé par ne plus vouloir manger de pâte à tartiner,  puisque « c’est plein d’huile de palme qui fait disparaitre les forêts où vivent les orangs-outangs », puis il éteint la lumière  dans la chambre de Ness, et regarde avec attention la température dans la chambre de son amie, sous son œil agacé.

Il faut dire que depuis qu’il a ouvert le livre « Planète en danger », offert par sa tante, Oscar se sent responsable du sort de la planète, et aimerait que les autres en fassent autant. Si son désir est louable, et que ses amis finiront par l’aider, ils ne s’y prendront pas nécessairement de la meilleure façon… En plus, Oskar n’est pas un exemple de gentillesse et son ton moralisateur ne plaira pas à tout le monde. 

J’ai beaucoup aimé ce livre, qui a le mérite de parler de l’écologie aux enfants, et de leur rappeler, voire apprendre, qu’on doit prendre soin de la planète. J’aime aussi l’idée que les enfants souhaitent montrer le bon exemple à leurs parents.

A la fin du livre on peut trouver l’histoire qui a gagné le concours « Plumes en herbe » : il s’agissait pour les élèves d’écrire une histoire à partir de la première partie de Gaël Aymon : on peut dire qu’il y a de la grain d’auteur !

A retrouver sur le site des éditions Nathan !

[7 – 11 ans] L’école à l’envers, Séverine Vidal et Gaëlle Duhazé

 

9782092588826

Cette semaine, c’est l’école à l’envers : c’est nous, les enfants, qui faisons la classe aux adultes ! Et il y a du travail, parce que savoir échanger ses cartes à la récré, viser juste au basket-boulette ou échapper aux punitions, ce n’est pas si facile…
Attention, aucun retard ne sera toléré !

Mon avis :

Chaque année, dans cette école, il y a la semaine du Grand-N’importe-Quoi. Le principe ? Chaque habitant propose une idée un peu loufoque, s’ensuit un tirage au sort parmi toutes les idées pour désigner celle qui sera testée pendant une semaine !

Inverser les rôles entre les enfants et les parents : voici une idée qui devrait plaire aux lecteurs. Les parents suivent les cours, mais on leur enseigne aussi comment tricher sans se faire prendre, comment se battre dans la cour sans se faire accuser… et un tas d’autres choses indispensables pour la cour de récré 😉

Un livre drôle, facile à lire,  qui plaira aux enfants !

Un roman paru aux éditions Nathan !

[Jeunesse] Elliot vient de Mars, Cécile Chartre

9782812617362

Amoureux de Lisa, Elliot ne sait pas comment lui avouer sa flamme. Elle ne le remarque même pas ! Sa sœur aînée, Louna, accepte pour une fois de l’écouter et de le conseiller. Parce que les hommes et les femmes ne viennent pas de la même planète, les uns de Mars, les autres de Vénus ! lui explique-t-elle. Il n’en faut pas plus à Elliot pour se penser comme extra-terrestre, en mission d’observation de Lisa !

Mon avis :

 

Louna n’a pas l’habitude d’écouter son frère, ni de lui donner des conseils. Alors quand elle lui explique, un beau jour, que s’il ne comprend pas Lisa c’est parce qu’ils ne viennent pas de la même planète, il ne retient qu’une chose : c’est un extraterrestre !

Si au début il essaie de tout faire comme Lisa (même remonter son nœud jaune dans les cheveux), il réalise rapidement que ce n’est pas possible. Alors qu’à l’école il poursuit ses tentatives pour qu’elle le remarque enfin, à la maison, il pense avoir trouvé le moyen de communiquer avec ses pairs : en passant par le frigo !

Un jour, à l’école, l’enseignante leur apprend une nouvelle : une chanteuse d’opéra va venir dans leur classe. Lisa est ravie, alors Elliot aussi. Persuadé que sa dulcinée chante admirablement bien, le jeune garçon prend beaucoup de temps pour s’entraîner… pour rien : le jour des auditions individuelles, il réalise qu’elle chante comme une casserole ! Elliot sera le seul à être devant, avec Robin, le leader des garçons, qu’Elliot déteste. Or, le jour J, rien ne se passera comme l’institutrice l’avait prévu.

L’histoire est plutôt loufoque et drôle. Elliot prend tout au premier degré et ses tentatives pour se faire remarquer de Lisa sont parfois amusantes… et désespérées.

[Jeunesse] Chère Bertille… et la lune en gruyère, Clémentine Mélois et Rudy Spiessert

 

ookok

Bertille a huit ans et un rêve : aller sur la lune. Comme c’est une petite souris déterminée, elle écrit à M. Pavel, dont l’arrière-arrière-arrière-arrière grand-mère Laïka était une pionnière de l’espace. Mais lui, qui est pâtissier, connaît très bien le gâteau aux myrtilles, pas trop les fusées spatiales. Par contre le petit-fils de sa voisine, Younès, lui est un super bricoleur. Et bientôt, c’est toute la ville qui se prépare au décollage.

Mon avis :

Voici une très belle histoire, pleine de rêves et d’humanité. M. Pavel, descendant de  Laïka (chienne du programme spatial soviétique et premier être vivant mis en orbite autour de la Lune), boulanger qui adore les gâteaux à la myrtille (et qui ne peut s’empêcher d’en manger malgré son régime), Younès, un « spécialiste de la mécanique », Madame Hortense Villanova, chanteuse d’opéra et descendante d’une pionnière de l’espace, Thierry Waddington, le journaliste : tous sont emballés par le projet de Bertille  et répondent présents pour l’aider et la soutenir. Pas un seul ne manquera à l’appel pour le lancement de la fusée, prévu le jour de l’anniversaire de Bertille…

A la fin du roman, Bertille a un nouveau projet : voyager au centre de la Terre avec des amis… ce sera justement le sujet du prochain tomme tome !

L’histoire est vraiment jolie et pleine de naïveté enfantine. Bertille est persuadée que la Lune est en fromage, mais un débat subsiste (est-elle en gruyère ou en emmental ?) Tous les personnages communiquent par lettre, ce qui donne une bonne dynamique au texte. L’humour est présent autant dans le texte que dans les illustrations très réussies de Rudy Spiessert.

Un roman idéal pour les premières lectures, dès 7 ans !

 » Si la Lune est faite en gruyère et que les volcans crachent du feu, ça doit faire du fromage fondu, comme une raclette, non ? « 

 

Un roman paru à l’école des loisirs !

 

 

[Documentaires / 7 ans] Philo Z’enfants : la liberté, vivre ensemble, la violence, Oscar Brenifier et Frédéric Rébéna

Aujourd’hui je vous présente trois nouveaux livres de la collection « Philo Z’enfants » qui viennent de paraitre aux éditions Nathan. Si la collection n’est pas nouvelle, elle fait peau neuve avec une nouvelle charte graphique et des couvertures plus attirantes.

dev

Trois thèmes pour cette sortie :

  • La liberté
  • Vivre ensemble
  • La violence

Le principe, à chaque fois, est le même : six grandes questions et un tas de réponses variées, que ce soit sous forme de réflexions ou d’autres questions.

in

A la fin des six grandes questions on retrouve une page bilan qui permet de faire le point.

Le dialogue s’ouvre avec les enfants et leur permet déjà de faire leurs premières analyses philosophiques et, contrairement à ce que l’on pourrait croire, ils en ont déjà beaucoup à dire. C’est très intéressant, surtout quand on connait l’importance du dialogue et de l’expression des sentiments et des opinions.

J’aime beaucoup l’idée qu’il y ait des questions en réponse aux grandes interrogations car, après tout, si nous avons une réponse, est-ce la bonne pour notre enfant ?

Les livres ont été écrits par Oscar Brenifier, un docteur en philosophie, et illustrés par Frédéric Rébéna.

Vous trouvez les séries de six questions sur les dos des couvertures que voici :

dos