[6 ans] Deux jolis albums : « Cornebidouille » et « Juste à temps »

Aujourd’hui je vous présente deux albums parus aux éditions l’école des loisirs, qui raviront vos enfants dès 6 ans !

Non Cornebidouille, pas mon doudou !  Magali Bonniol et Pierre Bertrand

006927942

 

Pierre ne veut toujours pas manger sa soupe… et pour cause : il a craché la sorcière Cornebidouille toute rétrécie dedans, la dernière fois ! Condamné à vider la soupière maudite dans les toilettes, Pierre va dormir tranquille. Mais voilà qu’au beau milieu de la nuit il est réveillé par une Cornebidouille en furie, bien décidée à lui infliger la pire souffrance de sa vie : lui voler son doudou !

Une nouvelle fois, on est charmé par l’histoire pleine de rebondissements et par le courage de notre petit héros !

DZDZA

Juste à temps, Tomi Ungerer

006918303

L’humanité s’est enfuie sur la Lune. Sur terre, tout est hostile, froid, rectiligne. Dans les rues désertes, Vasco suit son ombre. Elle le guide, le met en garde, et le sauve de mille et un dangers, à chaque fois juste à temps ! Fidèle comme une ombre, elle le conduit aussi à accomplir deux missions : remettre une lettre et sauver la vie de Poco l’orphelin.

Un bel album, plus profond que le précédent, qui parle de la vie sur la Terre, où plutôt de l’absence de vie. Les dessins sont épurés, en lignes droites.

ZE

[4 ans] Boucle Rousse et les 3 ours, Fabienne Morel et Debora Di Gilio

9782748526578

Une version pittoresque et détonante du conte plébiscité par les enfants : Boucle d’Or et les trois ours !

De part et d’autre de la rivière, les Ours et les Renards sont fâchés depuis très longtemps. Sauf Boucle rousse et Petit Ours, qui s’envoient des baisers depuis leur fenêtre. Un jour, popopopopom… les Ours partent manifester pour sauver les abeilles ! Alors Boucle Rousse, même si « y a pas le droit », traverse la rivière et arrive chez Petit Ours.

Mon avis :

Les Renards et les Ours sont fâchés depuis tellement longtemps qu’ils ne savent plus pourquoi. Pourtant, une petite Renarde, Boucle Rousse, a repéré de l’autre côté de la rivière un ours au regard doux : Petit Ours. Les histoires de grands ? Ils s’en moquent. Ils se contentent de se regarder et de se sourire.

 

br

Un matin, alors que les Ours partent au rassemblement international pour la défense des abeilles, Boucle Rousse se rend au bord de la rivière, plonge, et arrive de l’autre côté ! Elle entre dans la maison de Petit Ours, essaie les trois paires de chaussons, les trois pots pour faire pipi, goute les trois pots de miel, et essaie les trois lits. Elle finit par s’endormir dans celui de Petit Ours, comme dans l’histoire originale. Mais que va-t-il se passer quand la famille de Petit Ours va rentrer ?

Un indice : tout est bien, qui finit bien 🙂

Nous avons pris beaucoup de plaisir à découvrir cette adaptation.

Un album paru aux éditions Syros !

[Album – 3 ans] Laissez moi tranquille, Galia Bernstein

 

9782092590737

Un nouvel album plein d’humour et de douceur, par l’autrice-illustratrice de La grande famille !

L’histoire : Leyla a une mère, un père, neuf tantes et trente-trois cousins. C’est trop! Et ils sont toujours en train de parler, de s’agiter, de lui faire des câlins… Elle ne peut pas faire la sieste en paix ! Alors, Leyla s’en va.
À la lisière du désert, elle rencontre un lézard. Il est très occupé à sentir le soleil sur sa peau et ne rien faire du tout. Patiemment, le lézard lui apprend à trouver le calme en elle-même pour profiter de chaque instant et trouver une place dans sa famille.

Mon avis :

Leyla a une grande famille attentionnée, mais malgré tout l’amour qu’ils lui portent, elle n’en peut plus et préfère s’en aller loin du clan : elle a besoin de silence. En chemin, elle croisera un lézard qui lui donnera quelques conseils de méditation (apprendre à ne rien faire, profiter de la chaleur des rayons du soleil, écouter le vent et le bruit des feuilles … )mais rapidement, elle se rend compte que la vie loin de sa famille n’est pas ce qu’elle souhaite.

J’aime beaucoup cet album. Les expressions du visage sont bien travaillées et reflètent les différentes humeurs de Leyla. Elle apprend qu’elle a le droit d’avoir besoin d’un peu de solitude, et que la méditation peut l’aider à s’apaiser.

Une histoire intéressante, haute en couleur et pleine de bons sentiments.

erftghgedfg

 

A retrouver sur le site des éditions Nathan !

[Les petits – 3 ans] Adieu odieux diner, Delphine Bournay

 

adieu-odieux-diner-1281274779_ML

Flora n’a pas du tout l’intention de finir son assiette ce soir. Ni même de la commencer. Car ce que son Papa lui a cuisiné, c’est une verte et berk purée de brocolis. La goûter pour savoir si elle aime ? Inutile. Flora connaît très bien ses goûts. Et ce dîner-là est dégoûtant, c’est tout. Mais voilà que, vexé, le dîner s’en mêle et se met à parler… On aura tout vu ! Oh là là, il devient agressif ! Au secours !

Mon avis :

Flora ne veut pas manger son repas… une excellente purée de brocolis ! Or, ce dernier se met à lui parler, et à lui faire la leçon, à coup de  » Moi, une gamine comme ça, c’est une fessée et au lit » !

Flora, en colère, ne se laisse pas faire… et dévore sa purée !

Et, en récompense, elle a le droit à un délicieux dessert !

Une histoire drôle et originale, qui donnerait envie aux parents de donner la parole aux brocolis, choux, et autres légumes qui n’ont pas la cote auprès des enfants !

Saluons au passage les jolies illustrations, simples et épurées, qui mettent bien en valeur les émotions ressenties par Flora !

ppokpoko

 

A retrouver sur le site de l‘école des loisirs !

[Jeunesse] Inventer les couleurs, Gilles Paris et Aline Zalko

 

product_9782075116039_195x320

Hyppolite vit avec son papa à Longjumeau. La vie pourrait être grise, avec un papa qui s’échine entre les quatre murs d’une usine, et l’école où Hyppolite fait l’apprentissage d’une vie avec ses copains Gégé et Fatou. Seulement voilà Hyppolite dessine et les couleurs transfigurent tous ceux qui l’approchent. Et si un enfant pouvait faire grandir les adultes autour de lui?

Mon avis :

L’immeuble dans lequel vit Hyppolite n’est pas des plus lumineux. Situé en banlieue parisienne, du côté de Longjumeau, le petit garçon n’y trouve pas beaucoup de distractions. Alors, pour pallier l’ennui, il a une solution : colorier le monde, à sa façon.

Ainsi, il peut colorier une maison avec les couleurs de l’arc-en-ciel, laisser la mer en blanc, ou colorer en rouge le soleil.

« Pauvre Jérôme. Une vie sans couleurs. Avec un chien pas à lui qui pisse sur son paillasson. Pas drôle ». 

Le rouge, comme la couleur des joues de son père, à cause de l’alcool qu’il boit, certainement pour oublier le départ de sa femme avec un autre homme, et son travail. Hyppolite l’aime beaucoup, son papa, même s’il sent souvent la bière et la cigarette. La relation qui les unit est tendre et touchante.

On découvre d’autres personnages, des amis d’Hyppolite qui ont aussi leurs maux : Fatou dont les parents sont violents, Gégé qui voit défiler des hommes dans sa maison, les jumelles ou encore Antar, qui a toujours la bonne réponse.

Les dessins d’Aline Zalko, que je découvre par la même occasion, sont magnifiques. Ils sont évidemment remplis de couleurs mais, surtout, ils ajoutent de la douceur et une certaine poésie à ce joli texte.

Avec Inventer les couleurs, Gilles Paris signe son premier roman illustré pour la jeunesse. Quelque chose me dit que ce ne sera pas le dernier, pour notre plus grand plaisir.

Une parution Gallimard jeunesse.

[Les tout-petits] Le premier jour de Minusculette, Kimiko et Christine Davenier

 

9782211239189Voulez-vous savoir comment est née Minusculette ? Il faut alors lire ce livre du premier jour de sa vie ! On découvre aussi que Minusculette a une flopée de sœurs. Elles ont de drôles de noms et sont toutes aussi mignonnes qu’elle !

Mon avis :

Lors d’une pluie d’étoiles filantes, une étoile atterrit sur la terre et laisse place à une petite pouce : c’est la naissance de l’arbre des fées. Puis, un arc-en-ciel fait tomber une pluie de paillettes multicolores sur l’arbre : neuf chrysalides sont apparues, contenant chacune une petite fée endormie. Elle se réveillent, se câlinent, jouent ensemble et partent vers leur royaume. Minusculette vole vers son arbre, le lieu qui lui est destiné.

aaaa
Illustration prise sur le site de l’école des Loisirs

J’ai hâte de suivre les aventures de cette jolie petite fée. L’histoire est douce, tendre et poétique. Les couleurs sont vives, j’aime beaucoup les dessins aussi. Les enfants seront séduits !

Un album paru aux éditions L’école des Loisirs !

 

[Les petits] Pic pic pic Le moustique, Sandrine Beau et Loïc Méhée

premieres-lectures-premiers-romans-16-pic-pic-L-c4xkiO

Pic ! Pic ! Pic ! Le moustique se régale toute la nuit. Noé en a assez ! Il déclare la chasse au moustique ouverte. À coups de « si », tout devient possible : « Si j’étais une grenouille, je te goberais ! » «  Si tu étais une grenouille, je serais un héron. Je t’avalerais tout rond ! » Le chien, le chat, la chèvre, le loup… Tous les animaux sont conviés. Qui aura le dernier mot ?

Mon avis :

Qui ne se retrouve pas l’été agacé par la visite, pas toujours attendue, des moustiques ? On a parfois l’impression qu’ils n’attendent qu’une seule chose : qu’il fasse nuit, qu’on soit confortablement sur notre lit pour venir nous attaquer ! Et c’est exactement ce qui arrive Noé.

Alors, le petit garçon réfléchit : en quoi pourrait-il se transformer pour dévorer le moustique ? Alors, il imagine … « Si j’étais une grenouille… », mais le moustique a réponse à tout… jusqu’au bout !

Un album drôle, aux illustrations colorées, dans la collection « premières lectures », niveau 1.

A la fin, deux doubles pages proposent des petits exercices ludiques aux enfants, pour vérifier qu’ils ont tout compris (d’ailleurs, je ne veux pas me vanter, mais j’ai eu tout bon…). On y explique même comment créer un mini-jardin anti-moustique !

Retrouver Pic pic pic Le moustique sur le site des éditions Belin ! Et le site de Sandrine Beau, c’est là !

D’autres livres de l’auteure :

[Jeunesse – premiers romans] Classe verte, copains et beurre salé, Sandrine Beau et Marie Caudry

[Les petits] Sandrine Beau, Églantine Ceulemans : Lasco de la Grotte

[Jeunesse] Traquées, Sandrine Beau

[Jeunesse] Mon grand frère tombé du ciel, Sandrine Beau

[ Les petits] Cherche et trouve : chats et chiens

 

Autre bel album que je vous présente aujourd’hui, « Chats et chiens » de la collection « Cherche et trouve » ! Sur les doubles pages sont dessinés des chats et des chiens, de toutes sortes.

WP_20170814_003

Là encore, les illustrations sont vivantes et colorées. Dans les bulles, des petits défis à relever : trouver une souris, un bateau vert, des bottes mais aussi chercher deux tapis identiques ou trouver le canard le plus petit.

WP_20170814_004

L’enfant sera aussi amené à compter en cherchant quatre brosses à dents, le nombre de peignes ou trouver quel panier contient le plus de chatons !

Des belles heures en perspective pour les enfants qui ne voient pas le temps passer ! Un album joli, ludique, qui aidera l’enfant à développer son sens de l’observation, à apprendre du vocabulaire, à reconnaitre des objets, à compter, le tout en s’amusant !

PS : Les réponses sont à la fin de l’album !

Un album à retrouver sur le site de la maison d’édition Usborne !

[Les tout-petits] La belle et la bête

 

Aujourd’hui je vous présente un magnifique album de la collection « Coucou ! Mes contes de fées » paru aux éditions Usborne. Vous aviez déjà beaucoup apprécié l’album du Petit Chaperon rouge si je me fie aux statistiques et, bonne nouvelle, ce nouvel album est tout aussi beau.

Encore une fois, les couleurs sont vraiment magnifiques et attirent l’œil, tout comme les illustrations en découpe qui apportent aussi du relief.

WP_20170814_001

Quelques rabats sont à soulever pour suivre la suite de l’histoire et les trous qui laissent apparaitre un morceau de la page précédente ou suivante amuseront les enfants.

En ce qui concerne l’histoire, le récit est fidèle au conte.

WP_20170814_002

Encore une belle réussite aux éditions Usborne !

[Album jeunesse] J’aime pas être belle, Stéphanie Richard et Gwenaëlle Doumont

J'aime pas être belle

Présentation :

« J’aime PAS être belle. Mais tous les jours avant d’aller à l’école, Maman vérifie si : ma robe est bien repassée, mes cheveux bien coiffés, mes collants bien tirés, mes chaussures bien cirées. »
Et, tous les matins, c’est la même cérémonie :« Comme elle est belle ! », me dit-on à longueur de temps. Hors de question de loucher ou de mettre les doigts dans son nez !
Le pire, c’est le jour de la photo de classe.

Mon avis :

Tiphaine est agacée : elle n’aime pas être belle. Mais sa maman n’est pas du même avis : elle l’habille avec de beaux vêtements propres, ses cheveux sont coiffés avec soin, ses chaussures parfaites. Et, évidemment, interdiction de se salir ! Et ça, Tiphaine, elle ne supporte plus :

« Toute la journée, j’entends « Comme elle est belle ! » Et on me gratouille la tête comme si j’étais un chihuahua. »

Vient le jour de la photo de classe. Mais avant, il y a eu une flaque d’eau, un foot, des disputes…

Le texte est facile à comprendre et drôle. Les illustrations de Gwenaëlle très plaisantes et amusantes :

Capture

Un album qui devrait ravir vos enfants !

J’aime pas être belle est paru le 16 juin aux éditions Talents Hauts !

Retrouvez, dans la collection des « j’aime pas » :

J’aime pas la danse  J'aime pas la danse

et J’aime pas le foot ! J'aime pas le foot