Lavage à froid uniquement, Aurore Py

Présentation de l’éditeur :

« Ça part de traviole d’emblée et si je devais me présenter, je ne saurais trop par quel bout prendre ma vie. Aujourd’hui, elle se résume à être mère au foyer. J’ai 37 ans, trois enfants, un bel appartement au centre de Lausanne et bien que ça manque d’originalité, oui, je suis désespérée. Avant cela, j’étais médecin urgentiste. Avant cela encore, je faisais le deuil de ma mère morte trop tôt et de mon père entré dans les ordres. Ah, et j’ai un frère, pas bien stable lui non plus. Un mari, par contre, qui l’est pour nous tous. Mais tout ça, c’est sans compter le cadavre qui vient de s’inviter sur la poussette des twins… »

Tout est dit ou presque : ce roman intelligent et drôlissime vous propose de suivre les (més)aventures d’une jeune trentenaire qui se retrouve nez à nez avec un macchabée en sortant la poussette de ses jumeaux du placard de l’entrée. Parce qu’elle s’ennuie à pleurer, elle décide de se mêler de l’enquête policière et ça donne un roman extrêmement bien écrit, enlevé et malicieux.

Mon avis :

Ce livre est, pour moi, une double découverte : celle de la plume d’Aurore Py et celle de la maison d’édition de l’Aube.

Quelle bonne lecture ! J’ai dévoré ce roman. Je me suis marrée, je me suis interrogée, j’ai parfois aussi ressenti de l’inquiétude ou de la peine pour la narratrice, Julie. Cette dernière est mère au foyer, maman de trois enfants, ancien médecin urgentiste. Si elle savait gérer l’urgence, la vie d’une maman de trois enfants n’est pas vraiment de tout repos, et son couple en pâtit. Son mari la poussera à prendre une nounou et oh ! ça tombe bien, son frère veut se débarrasser de la sienne…

Savoureux mélange de polar, de chick-lit et de comédie, Aurore Py nous emporte dans son histoire avec brio. Son écriture est fluide, drôle, mordante. Mais, si l’histoire porte globalement à rire, des thèmes plus délicats comme celui des relations de couple, du mensonge et des troubles sont présents. Et c’est ce melting-pot qui rend ce livre si intéressant et plaisant.

Un livre que je vous recommande, idéal pour cet été !

Retrouvez le livre sur le site de la maison d’édition !

Un voisin si craquant, Léna Forestier

Présentation :

Car l’amour trouve toujours son chemin…

Un chemin parfois tortueux, parfois accidenté, parfois entrecoupé de longues étapes. Cela fait huit ans qu’Armelle a quitté Maxence, son voisin si craquant. Huit années au cours desquelles elle a beaucoup changé, sous les coups du destin, sous les caresses de la vie. Aujourd’hui, elle est une nouvelle femme et parcourt la planète pour retracer à travers des reportages la vie de celles qui ont changé le monde au cours de l’histoire. Mais son voyage sur les terres irlandaises pourrait bien lui réserver quelques surprises… Et si le temps était venu de retrouver celui qu’elle a tant aimé ?

Mon avis :

Armelle est en Irlande : elle doit prendre quelques photos pour son reportage documentaire sur une la vie peu connue d’une femme, Constance Markievicz. Elle est bien reçu chez Juliette et Mark qui tiennent une chambre d’hôtes.

En Irlande se trouvent aussi les jumelles, Margaux et Romane. Armelle les a inscrite à un site d’un chantier jeunesse international. Un soir, Margaux a disparu. Avec elle Louis, un jeune garçon de son âge. Peu de temps après, un homme arrive en Irlande, un homme qu’Armelle connait très bien.

Où se trouvent les deux enfants ? Comment Armelle va-t-elle réagir face cette nouvelle rencontre, coup du destin ?

Un dernier tome qui cloue en beauté la série !

La petite brune dans la prairie, Eve Borelli

La Petite Brune dans la Prairie  par Borelli

J’ai lu ce livre il y a quelques semaines déjà (voire quelques mois ..;), et n’avais pas eu le temps de le chroniquer. Rencontrer l’auteure au salon du livre de Paris m’a donné envie de le relire, avant de commencer Le goût du thé, celui du vent , son dernier roman paru aux éditions Nisha il y a quelques jours …

L’histoire :

Participer à une émission de télé-réalité pour trouver l’amour auprès d’un charmant homme des campagnes ? Même pas en rêve. Sauf que ma mère a un penchant naturel pour s’immiscer dans ma vie. Et une irrépressible envie de me caser, histoire d’avoir des petits enfants à pouponner. Résultat, me voilà inscrite pour tenter de séduire Romuald, grand brun ténébreux et très sympathique vigneron-oenologue au regard qui sent bon le fut de chêne. Bon, j’avoue : c’est plus la perspective de faire un peu de pub à mon entreprise de colliers pour chiens Ouaf-ouaf que celle de rencontrer l’homme de ma vie qui m’a convaincue d’effectuer la grande transhumance jusqu’à Issy-l’Évêque. Mais on ne sait jamais, il paraît que l’amour pousse parfois dans les champs !

Mon avis :

J’adore ce livre. Non, j’A-DO-RE. Eve Borelli, je l’aime autant que je la déteste (parce qu’elle a juste une écriture qui déchire) quand je la lis (je l’aime plus que le contraire, rassurez-vous !). Elle a une plume drôle, gentiment décalée, rafraichissante, pleine de punch. La lire, c’est se prendre un concentré de plaisir et de bonne humeur. Et, comme c’est bon !

Anna est une fille qui ne se prend pas vraiment la tête, elle est naturelle, et pleine de charme.  C’est sa mère donc qui l’a inscrite à cette émission de télé-réalité, et sa meilleure amie l’a poussée à accepter. C’est sans grande conviction donc qu’Anna se rend chez Romuald, l’homme en quête de l’amour, où elle fera une entrée fracassante … Mais, elle ne sera pas seule : une concurrente, Jenny, bimbo blonde à la plastique parfaite, est déjà là, et ne compte pas perdre … Que les anti télé-réalité se rassurent : l’émission est surtout un prétexte à une jolie et cocasse histoire.

Évidemment, les choses ne vont pas se passer comme il faudrait, mais c’est bien là l’intérêt du livre … Je peux juste vous dire que Jenny va se révéler aussi belle que méchante, qu’un beau médecin fera irruption dans le récit, et même un petit garçon attachant.

Pour le trouver, c’est par ici !

Confessions d’une accro du shopping, Sophie Kinsella

Votre job vous ennuie à mourir ? Vos amours laissent à désirer ? Rien de tel qu’un peu de shopping pour se remonter le moral… C’est en tout cas la devise de Becky Bloomwood, une jolie Londonienne de vingt-cinq ans. Armée de ses cartes de crédit, la vie lui semble tout simplement magique ! Chaussures, accessoires, maquillage ou fringues sublimes… rien ne peut contenir sa fièvre acheteuse, pas même son effrayant découvert. Un comble, pour une journaliste financière qui conseille ses lecteurs en matière de budget ! Jusqu’au jour où, décidée à séduire Luke Brandon, un jeune et brillant businessman, Becky s’efforce de s’amender, un peu aidée, il est vrai, par son banquier, qui vient de bloquer ses comptes… Mais pourra-t-elle résister longtemps au vertige de l’achat et à l’appel vibrant des soldes ?

Mon avis :

Cela faisait quelques temps que je voulais découvrir un livre de Sophie Kinsella, dont j’entends souvent parler. J’ai donc commencé par les Confessions d’une accro du shopping, qui a déjà été adapté au cinéma.

Becky est journaliste financière, mais surtout une acheteuse compulsive. Elle est incapable de gérer son argent, dépense des sommes folles malgré les relances des banquiers. Elle vit en colocation avec une de ses amies. La lecture est fluide, le style simple et l’histoire se laisse lire. J’y ai trouvé quelques longueurs, certains passages m’ont semblé inutiles, mais dans l’ensemble, l’histoire est dépaysante et j’avais bien envie de connaitre la fin.

C’est un bon livre pour celles (et ceux ! ) qui cherchent un roman drôle, sans prise de tête. Si vous préférez les romans qui appellent à un minimum de réflexion, passez votre chemin !