Des lectures pour l’été !

Voici quelques livres que j’ai aimés et qui seront parfait pour vous tenir compagnie cet été !


415ktxE0RHL._SX195_

Les copains, les fêtes étudiantes et les travaux que l’on termine au petit matin… À l’université, Bérénice, Tennessee et Zola étaient inséparables. C’était le temps de l’insouciance, des espoirs et d’un avenir plein de promesses. Pour « les audacieuses », tout paraissait possible. Une décennie plus tard, la réalité de la vie est passée par là. Ont-elles trouvé le bonheur qu’elles espéraient tant ? Tennessee vit avec un homme violent qu’elle ne parvient pas à quitter. Bérénice et Zola, quant à elles, ne se sont jamais revues. Dix ans plus tôt, à l’université, un événement les a séparées. Un drame dont elles n’ont jamais reparlé et qui les a éloignées. Pourtant, pour aider Tennessee, les amies sont de nouveau réunies. En dépit du passé, l’heure est venue de se réconcilier, de pardonner et peut-être, enfin, de trouver le courage de vivre pleinement…

J’avais adoré le premier roman de l’autrice, Baby Jane à BroadwayAhava a l’art de créer des personnages qui prennent vie sous nos yeux, au moment même où on les découvre. Avec ce second opus, l’autrice confirme son indéniable talent et la richesse de son imagination !

CVT_Ceux-qui-voulaient-voir-la-mer_7834

Quand Lilou décide de quitter Paris pour Nice avec son fils Marius, elle ne se doute pas que son arrivée dans le Sud sera plus mouvementée que prévue ! Entre ses cours de yoga un peu particuliers, sa vie de mère célibataire, son original de père et son métier d’agent de bibliothèque, la jeune femme n’a pas le temps de chômer. Pourtant, c’est avec beaucoup de douceur qu’elle discute avec Aurore, une vieille dame de 90 ans rencontrée dans le parc voisin. Aurore qui attend toutes les semaines son grand amour, Albert, parti à New York tenter sa chance après la guerre. Lilou décide alors de tout faire pour retrouver le grand amour de son amie. Mais à trop vouloir remuer le passé, c’est le présent qui va la rattraper…

Dernier roman de Clarisse Sabard et une nouvelle fois, c’est un sans-faute. L’autrice nous entraine avec elle dans le passé d’Aurore et Albert et éveille tout au long des pages notre intérêt. Les descriptions sont jolies et les personnages attachants.

Autres romans de l’autrice chroniqués sur le blog : La vie est belle et drôle à la fois, Le jardin de l’oubliLa plage de la mariéeLes lettres de Rose.

 

51zwImYSWFL._SX195_.jpg

Violette mène une vie calme et rangée entre son métier d’ophtalmologue et ses jumeaux. Elle a soigneusement posé un couvercle hermétique sur son passé, les blessures, la passion. Jusqu’au jour où Joachim Calderon sonne à sa porte, après de longues années d’absence, pour lui demander de cacher cinq millions d’euros en petites coupures. D’où vient cet argent ? Dans quel jeu dangereux son grand amour d’adolescence est-il impliqué ? Contre toute raison, Violette accepte de l’aider. Et les ennuis commencent.

Quand elle comprend, quelques jours plus tard, que Joachim a de nouveau disparu sans laisser d’adresse, Violette décide de partir à sa recherche. Car si Joachim cache un secret… elle aussi !

Une comédie romantique, pleine d’humour et d’émotions. Le personnage de Violette m’a bien amusée, et j’ai suivi l’histoire avec un grand plaisir ! C’est frais, ça fait du bien !

CVT_Le-Doux-Parfum-de-lAvenir_8551.jpg

Sarah se retrouve à la croisée des chemins, ce moment excitant et terrifiant où tout est encore possible, le pire comme le meilleur. Alors qu’elle doit se marier et que tout ne se passe pas comme prévu, le destin lui joue un tour complètement fou en mettant sur sa route son premier amour, celui qui a éveillé ses sens et fait exploser son cœur. Le sort se montre souvent fantasque et cruel. Mais, parfois, on peut essayer de le dompter. Et s’il n’était pas trop tard ?

Une histoire comme je les aime : de la romance, de l’humour, des émotions en pagaille, l’importance des choix, la force de l’amitié, et de l’amour. Je découvre avec ce roman la plume d’Angélique Féjean et j’en suis ravie. J’ai aimé découvrir Sarah a deux époques : la femme qui va se marier, et l’adolescente qu’elle était des années plus tôt. Un feel-good qui nous donne envie de croquer la vie !

Pulpeuse fiction, Sophie Noël

Pulpeuse-fiction

Accro à ses copines, à son chat et à ses soirées pizza-vidéo-pinard, Victoire est une gaffeuse invétérée. Avec ses rondeurs en trop, cette prof de collège de trente ans passés a bien du mal à trouver le prince charmant. Son dernier amoureux l’a même quittée pour devenir… prêtre ! De quoi la faire douter de son sex-appeal. Mais Victoire possède une détermination à toute épreuve. Quand elle rencontre Arnaud, un beau prof de musique, elle a le coup de foudre. Bien décidée à le séduire, elle commence un régime. Sauf qu’Arnaud ne semble pas prêter attention à sa pulpeuse prétendante. A-t-il déjà une petite amie ? Pour en avoir le cœur net, elle fouille dans son casier. Mais, forcément, elle se fait prendre la main dans le sac par Axel, le sexy surveillant du collège. Pour acheter son silence, il lui propose alors un deal : une liaison avec elle. C’est là que les ennuis commencent…

Mon avis :

J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce petit roman, qui m’a fait penser à celui de Stéphanie Pélerin, (Presque) jeune, (presque) jolie, (de nouveau) célibataire roman à découvrir de toute urgence si vous ne l’avez pas encore fait (et ce qui tombe bien, puisqu’il sort bientôt en poche chez Diva Romance

Victoria est un personnage auquel on s’attache rapidement. Elle est drôle, curieuse, entière. Elle cumule les bourdes en plus d’être maladroite, se met dans des situations cocasses, mais développe une force de caractère qui lui permet de voir la vie du bon côté. Prof en collège, elle s’éprend d’un collègue de musique et ira jusqu’à mentir pour qu’il s’intéresse un peu plus à elle. Mais avait-elle vraiment besoin de ça ? C’est aussi le moment où elle décide de se reprendre en main en prenant soin d’elle, et de son corps. 

Les personnages peuvent sembler caricaturaux, mais ils sonnent terriblement vrai, même la collègue au fessier d’acier qui aime attirer sur elle tous les regards.

La lecture de ce roman est très agréable, et les pages se tournent à toute vitesse. On ne veut pas lâcher le texte avant de découvrir la fin, qu’on connaît pourtant déjà, mais dont on veut s’assurer. On est tellement pris de sympathie pour Victoria qu’on espère le meilleur pour elle. Une très bonne lecture, et j’ai hâte de découvrir le dernier roman de l’auteure, Demain je me lève de bonne heure

 

Le premier jour du reste de ma vie, Virginie Grimaldi

Marie a tout préparé pour l’anniversaire de son mari : gâteaux, invités, décoration de l’appartement… Tout, y compris une surprise : à quarante ans, elle a décidé de le quitter. Marie a pris « un aller simple pour ailleurs ». Pour elle, c’est maintenant que tout commence. Vivre, enfin. Elle a donc réservé un billet sur un bateau de croisière qui fait le tour du monde. À bord, Marie rencontre deux femmes qui, elles aussi, sont à la croisée des chemins. Au fil de leurs aventures, parfois loufoques, elles pleurent et rient ensemble, à la reconquête du bonheur. Leurs vies à toutes les trois vont être transformées par ce voyage au bout du monde… Tout quitter pour tout recommencer : une comédie tendre et savoureuse !

Mon avis :

J’ai connu la plume de Virginie Grimaldi grâce au concours « écrire au féminin », celui avec lequel je vous ai (un chouia ! ) embêté tout l’été. Elle a gagné en 2014 avec une nouvelle actuelle et poignante, La peinture sur la bouche. Puis, j’ai découvert son blog, Femme Sweet Femme , et, quelques temps plus tard, son livre. En bonne boudeuse parce qu’elle avait gagné et pas moi (ou par manque de temps, je vous laisse choisir l’option que vous plait le mieux ), je l’ai snobé. Puis, j’ai fini par sauter le pas, parce que, quand même, sa nouvelle, elle est géniale, et que son blog est cool aussi.

Marie décide de quitter son mari, un homme volage qui préfère la voir à la maison plutôt que de la voir travailler. Elle n’a pas une vie heureuse et décide d’en changer. Le jour de l’anniversaire de son mari, tout en lui préparant une fête d’anniversaire, elle lui apprend par la même occasion qu’elle le quitte. La voilà qui part faire une croisière pendant trois jours. Elle y fera rapidement la rencontre de deux autres femmes : Anne, âgée de 60 ans (je ne sais pas pourquoi, j’ai eu du mal à associer ce prénom à une femme de cet âge), une vieille femme touchante qui a, sans le vouloir, blessé le seul homme qu’elle a toujours aimé et Camille, une jeune fille de vingt ans qui se cherche,  une ancienne grosse qui a perdu beaucoup de poids et qui veut profiter de ce nouveau corps pour conquérir un homme à chaque escale. Elle rencontrera aussi, entre autres, Loïc, un personnage aux cheveux gris, un peu bougon.

J’ai vraiment adoré ce livre. Je l’ai dévoré, je n’avais qu’une hâte : le finir. Si certains événements sont prévisibles (en même temps, ce n’est pas un roman à suspens), j’ai aimé suivre le parcours de ces trois femmes, voir les relations qui évoluent entre elles, chercher à les comprendre, un peu. Elles sont toutes les trois différentes, par leurs âges, par leurs vécus, mais la gentillesse, l’écoute, la compréhension ou encore l’empathie sont autant de qualités dont elles sont pourvues. C’est une histoire douce, l’écriture est fluide et agréable.

Le prochain livre de Virginie Grimaldi devrait sortir en début 2016 aux éditions Fayard (rien que ça !) : j’ai hâte !