[Jeunesse] Gabbin, Aurélien Loncke

gabbin

Présentation :

Gabbin a tout vu ! Juché sur le toit, il a suivi le déroulement de la scène à travers une lucarne : le couple se chamailler, l’homme tirer un revolver de son pardessus, viser, et PAN! PAN!, deux éclairs blancs toucher la femme qui est tombée en arrière, aussi raide qu’un bout de bois mort. Un meurtre !
En direct ! Lorsque l’assassin a levé les yeux vers Gabbin, éclairé par un rayon de lune, le garçon a compris que sa vie ne tenait plus qu’à un fil. Si ce sale individu l’attrapait, il allait y passer : trois balles dans la caboche et c’en serait terminé. Il fallait fuir, se cacher. Même si sa vie ne valait pas grand-chose, Gabbin, le monte-en-l’air, le ousititi des toits, allait défendre chèrement sa peau…

Mon avis :

Gabbin est le deuxième livre que je lis de la sélection 2017 de Ruralivres (je vous ai parlé il y a peu du très bon roman « L’Apache aux yeux bleus », publié chez Flammarion, de Christel Mouchard).

Et voici un second livre qui devrait ravir mes petits lecteurs. Gabbin est un voleur. Il saute, virevolte de toit en toit dans les rues parisiennes, à la recherche d’une fenêtre mal fermée ou facile à ouvrir, sans chien qui l’attendrait de l’autre côté, mais seulement quelques pièces ou objets intéressants. Mais, voir ce qui se passe par les fenêtres n’est pas toujours une bonne idée. Gabbin s’en rendra compte le jour où il assistera, involontairement, au meurtre d’une femme. L’assassin a repéré Gabbin, et de toute évidence, il fera tout ce qu’il peut pour l’empêcher de parler ! Mais Gabbin tient à sa vie, et il mettra toute son habileté en pratique pour fuir et garder la vie sauve, que ce soit à pied, à bicyclette ou même dans un fiacre !

Gabbin est un personnage attachant. Il vole pour vivre, il est fort, courageux, téméraire et rusé. L’histoire est touchante, prenante (on ne s’ennuie pas) mais aussi drôle notamment quand Gabbin rencontrera son ami Birvoul.

Un roman à découvrir, à partir de 9 ans !

Plus d’informations sur le site de l’école des loisirs !

[Jeunesse] A l’encre rouge, Marie Colot

A l'encre rouge

Présentation :

Dans une vieille maison abandonnée, où l’a entraîné son chien, Elias découvre un vieux livre : le journal de bord d’un marin qui a navigué sur la mer du Nord dans les années soixante-dix.
Intrigué, le jeune garçon emporte le journal avec lui pour le lire. Très vite, il va se sentir épié et menacé. Il trouve des petits papiers lui intimant de remettre le livre à sa place.
Heureusement, Elias peut compter sur une alliée inattendue : Sam, une jolie fille aux yeux en amande qui lui propose rapidement son aide. Un peu trop rapidement, d’ailleurs… Mais le garçon est trop subjugué par la jeune fille pour le remarquer. À deux, ils mènent l’enquête. Qui veut nuire à Elias ? Est-ce le vieux pirate lui-même ? Serait-il encore en vie ? Ce que va découvrir le jeune garçon est bien plus surprenant encore. Et si le comportement de Sam est de plus en plus suspect, que dire de la mamie d’Elias qui se révèle être tout sauf une mamie gâteau…

Mon avis :

A l’encre rouge est le troisième livre que je vous présente de Marie Colot, l’auteure à l’honneur sur le blog cette semaine (retrouvez mes avis sur ces deux premiers livres : En toutes lettres et Souvenirs de ma nouvelle vie).

Elias est un jeune garçon de onze ans. Il est amoureux de Sam, vit principalement avec sa grand-mère et son chien étrangement appelé « Pépé ».

Un jour, il décide d’entrer dans la maison abandonnée qui jouxte celle de sa grand-mère – notamment à cause de son chien qui semble vouloir la visiter. Il tombe sur un vieux livre  (le journal de bord d’un marin) qu’il commence à lire et qu’il finira par emporter avec lui. Rapidement, il va se sentir épié. Des lettres de menaces en lettres rouges vont apparaître, lui intimant de rendre l’intégralité de son livre.

En parallèle, nous découvrons ce journal intime et comprenons pourquoi Elias ne devait pas tomber dessus…

J’ai apprécié lire cette enquête, l’histoire est prenante et surprenante. J’ai aussi aimé découvrir la façon dont ce livre a vu le jour, et qu’on trouve expliquée en détail à la fin du récit. Marie Colot a, pendant sept mois, correspondu avec dix-huit classes (oui !) d’enfants de dix à douze ans, proposée par La Bataille des livres (une association de promotion de la lecture). Elle s’est servie de tous les écrits inventés par les élèves pour parvenir à cette histoire : un sacré boulot !

A l’encre rouge est paru aux éditions Alice, collection deuzio !

Les gardiens, tome 1, Le grand secret

Les gardiens, tome 1 : Le grand secret par Christos

Joris est heureux : il s entend à merveille avec ses copains et il est amoureux de la fille la plus fantastique de tout le collège… Alors pourquoi a-t-il le sentiment que quelque chose ne va pas ? Que ses parents lui cachent un secret ? Pourquoi fait-il ces cauchemars où il est poursuivi par des créatures de la mythologie grecque ? Pourquoi sait-il tout des monstres, de leurs pouvoirs et de leurs faiblesses ? Pourquoi son père lui interdit-il d aller en forêt ? (…)

PS : je ne vous donne pas cette fois-ci la quatrième de couverture dans son intégralité car elle révèle beaucoup trop d’éléments !

Mon avis :

Voici une lecture distrayante sous fond d’enquête et de mythologie. Joris est fasciné par les créatures mythologiques. Mais elles le hantent à un tel point qu’il en rêve (ou plutôt fait des cauchemars !) la nuit. Quand il en parle à ses parents, ces derniers semblent un peu inquiets, notamment son père qui apparaît lui aussi dans les songes de Joris.

Pourquoi ? Les cauchemars sont-ils provoqués par une imagination trop fertile où il y a-t-il une cause extérieure ? Le petit garçon pourrait bien tomber de haut.

C’est un roman court qui devrait plaire aux enfants dès l’âge de dix ans. Ils sont souvent passionnés par la mythologie et l’histoire est agréable et facile à lire.

Petit plus : à la fin du livre des fiches présentant différentes créatures mythologiques en lien avec l’histoire narrée : j’aime beaucoup l’idée !

Un livre publié chez Alice éditions !