[Les petits – 3 ans] Adieu odieux diner, Delphine Bournay

 

adieu-odieux-diner-1281274779_ML

Flora n’a pas du tout l’intention de finir son assiette ce soir. Ni même de la commencer. Car ce que son Papa lui a cuisiné, c’est une verte et berk purée de brocolis. La goûter pour savoir si elle aime ? Inutile. Flora connaît très bien ses goûts. Et ce dîner-là est dégoûtant, c’est tout. Mais voilà que, vexé, le dîner s’en mêle et se met à parler… On aura tout vu ! Oh là là, il devient agressif ! Au secours !

Mon avis :

Flora ne veut pas manger son repas… une excellente purée de brocolis ! Or, ce dernier se met à lui parler, et à lui faire la leçon, à coup de  » Moi, une gamine comme ça, c’est une fessée et au lit » !

Flora, en colère, ne se laisse pas faire… et dévore sa purée !

Et, en récompense, elle a le droit à un délicieux dessert !

Une histoire drôle et originale, qui donnerait envie aux parents de donner la parole aux brocolis, choux, et autres légumes qui n’ont pas la cote auprès des enfants !

Saluons au passage les jolies illustrations, simples et épurées, qui mettent bien en valeur les émotions ressenties par Flora !

ppokpoko

 

A retrouver sur le site de l‘école des loisirs !

[6 – 8 ans] Ne pleure plus, Gabi ! Soledad Bravi

 

1559840209

Gabi et les animaux, c’est toute une histoire ! Il y a cette abeille qui veut s’installer dans sa trousse de crayons, ces drôles de coquillages qui se cachent dans le sable, ce lapin avec des grandes oreilles qui prend son doigt pour une carotte… Mais il y a surtout Kit Kat, son chat. Elle lui raconte des histoires, ils jouent ensemble, il est tout doux et chaud. C’est son meilleur ami. Mais il est très malade, et Gabi doit lui dire au revoir.

Mon avis :

Ce livre regroupe cinq histoires : l‘Abeille, Les Couteaux, Au revoir Kit Kat, La cérémonie et La carotte. Tantôt drôles, tantôt émouvantes, elles nous transportent dans un univers enfantin où la curiosité et la découverte sont à l’honneur.

Les dessins, comme le texte, sont de la talentueuse Soledad Bravi, qu’il n’est plus nécessaire de présenter. Je suis toujours autant fan de ses illustrations et des émotions qu’elle fait passer à travers ces dernières.

Un roman tout en douceur, que je vous recommande, à découvrir de 6 à 600 ans !

A retrouver sur le site de l’école des loisirs !

[Les moyens] Les trésors de Mousse et Chère Bertille

Chère Bertille, Au centre de la Terre, Clémentine Mélois et Rudy Spiessert


sans-titrea
C’est décidé : pour ses neuf ans, Bertille partira en voyage au centre de la Terre ! Bien sûr, il reste encore quelques détails à régler, comme préparer les bagages, demander au président de la République de décaler la rentrée et, surtout, trouver quelqu’un pour l’accompagner… Elle a décidé de partir de « la Gueule du Loup », un mystérieux gouffre pas très loin de chez elle. De drôles d’histoires circulent à propos de cet endroit, mais il en faudrait plus pour arrêter Bertille. Et pourquoi pas demander son aide à Irène Taziouf, la célèbre vulcanologue ?

Voici le deuxième tome de la série consacrée à intrépide et intelligente petite souris. Le premier tome nous racontait son désir de se rendre sur la lune. 

Bertille change donc d’objectif et, une nouvelle fois, met tout son cœur pour mener à bien son projet. Elle sera aidée par son entourage (notamment son ami Younès) et n’hésitera pas à demander l’aide de spécialistes comme Irène Taziouf, célèbre vulcanologue !

Une fois encore l’humour est de la partie, et on dévore ce nouvel opus !

Les trésors de Mousse, Claire Lebourg

sans-titre.png

Mousse va accueillir sa nièce Pistache pour quelques jours. Il veut que tout soit parfait : il fait les courses, aménage une petite bibliothèque avec ses livres préférés, prépare la chambre d’amis… Il s’aperçoit vite que ce qui fait le plus plaisir à Pistache, c’est de se baigner, encore et encore. Il n’y a rien d’autre qui pourrait l’intéresser ? Si, peut-être de participer à ce vide-greniers. Mais Mousse trouve que ce qui est au grenier est très bien au grenier. Et puis, ce sont ses souvenirs à lui…

Voici une histoire douce, et non dénuée d’humour, qui fera mouche auprès de vos enfants et leur donnera envie d’explorer votre grenier, ou ceux de membres de votre famille  !

Les dessins, réalisés à l’aquarelle, sont vraiment magnifiques.

A retrouver sur le site de l’école des loisirs !

[Les petits] Où est l’escargot ? Tomi Ungerer

 

cvt_Ou-est-lescargot-_1132

Souvent, l’escargot se cache dans sa coquille. Mais cette coquille, où se cache-t-elle ? Derrière la queue en tire-bouchon d’un petit cochon ou dans la crosse d’un violon ? Sous les cornes bien enroulées d’un bouquetin ou à l’intérieur d’un serpentin ? Dans la crête des vagues, les volutes de fumée d’une pipe ? Les spirales dessinées par une patineuse sur glace ? Les bouts recourbés d’une paire de babouches ? C’est fou, le nombre de choses qui ont la forme d’un colimaçon !

Mon avis :

Où est l’escargot est un chouette album de 35 pages dans lequel vous devez trouver… des escargots ! Ou plutôt la forme du gastéropode.

Et la coquille est farceuse, puisqu’elle se cache dans les endroits les plus improbables, épousant parfaitement les formes initiales.

20190625_175140 (1)

Les illustrations sont jolies, et j’apprécie que les pages ne soient pas trop chargées.

Un album publié à l’école des loisirs !

[Jeunesse] Rumeur, Thomas Lavachery

 

couvlavacheryrumeur

« Voilà Tarir, le mangeur de capincho ! » Tarir a reçu l’insulte comme un coup de pied dans le ventre. Chez les Indiens Zapiro, le capincho est un animal honni, un pleutre qui pleure au moindre danger. Personne ne doit le manger sous peine d’attirer l’opprobre sur sa famille ou sur son clan. N’importe quel Zapiro traité de cette manière aurait donc riposté. Mais pas Tarir, le timide, qui n’a rien trouvé à dire. Depuis, la rumeur a circulé, la calomnie s’est installée, Tarir est devenu un paria parmi les siens. S’il ne veut pas mourir d’une flèche dans le dos, il doit partir. Mais où ? Vers la forêt du Pays mort qui abrite les exclus ? Vers Los Blancos, la ville où les Indiens ne sont pas les bienvenus ? Le destin de Tarir le mangeur de capincho est en marche…

Mon avis :

Tarir fait partie des personnages auquel on s’attache dès qu’on le découvre. C’est un jeune garçon travailleur, fort, courageux, mais malheureusement aussi solitaire, timide et avec peu de répondant. Alors quand on l’accusera d’être un mangeur de capincho, les conséquences seront importantes, autant pour lui que pour sa famille.

Si au début il parvient à faire taire la rumeur, au tout au moins à ce qu’elle reste en sourdine, cette dernière revient de plus belle quelques mois plus tard avec la venue d’un autre clan. Cette fois-ci, Tarir a répondu… mais pas ce qu’il aurait dû. Pour éviter des souffrances à sa famille et pour sauver sa vie, le garçon décide de quitter le village. Les aventures qu’il vit et les épreuves qu’ils surmontent l’aideront à grandir.

A mi-chemin entre le roman initiatique et le récit d’aventures, Rumeur est un roman très intéressant qui fait écho à nos vies actuelles.

Un roman paru aux éditions de l’Ecole des Loisirs !

 

[BD] Retour à Killybegs, Pierre Alary, Sorj Chalandon

 

Couv_355278

 

Présentation de l’éditeur :

 » Toute ma vie j’avais recherché les traîtres, et voilà que le pire de tous était caché dans mon ventre. « 

Tyrone Meehan figure mythique de l’IRA et traître à la cause nationaliste irlandaise pendant une vingtaine d’années a été dénoncé par les Anglais. « Maintenant que tout est découvert, ils vont parler à ma place. L’IRA, les Britanniques, ma famille, mes proches, des journalistes que je n’ai même jamais rencontrés. Certains oseront vous expliquer pourquoi et comment j’en suis venu à trahir. Des livres seront peut-être écrits sur moi, et j’enrage. N’écoutez rien de ce qu’ils prétendront. Ne vous fiez pas à mes ennemis, encore moins à mes amis. Détournez-vous de ceux qui diront m’avoir connu. Personne n’a jamais été dans mon ventre, personne. Si je parle aujourd’hui, c’est parce que je suis le seul à pouvoir dire la vérité. Parce qu’après moi, j’espère le silence. »

Tyrone Meehan raconte sa vie gâchée, la violence familiale, sa confusion jusqu’à sa trahison. Retour à Killybegs respire la passion et le désespoir d’un homme qui, un jour, n’a pas eu le choix et s’est enfoncé dans la nuit et dans la honte.

Mon avis :

Gros coup de cœur pour cette adaptation du roman éponyme de Sorj Chalandon.

Cette BD est la suite de « Mon traitre ». Le narrateur, Tyrone, nous donne sa version et revient en arrière sur son histoire.  Qu’est-ce qui l’a amené à trahir son pays, ses amis, sa famille ?

L’histoire est sombre et prenante, on se glisse bien dans la peau du personnage et on se met à se demander ce que nous, nous aurions fait. Ce n’est pas toujours facile de comprendre les raisons profondes d’un tel comportement. Le récit, bref et vif, fourmille d’émotions. La douleur de Tyrone est palpable et ne peut que nous toucher.

Les dessins sont clairs et épurés, j’aime beaucoup la façon dont les visages sont esquissés : les émotions sont lisibles.

ezsee.PNG
Planche prise sur le site de la maison d’édition.

 

Une adaptation qui prend aux tripes et qui me marquera longtemps !

A retrouver sur le site de la ME, Rue de Sèvres !

[Jeunesse] Dix battements de cœur, N.M. Zimmermann

 

9782211239981

Présentation de l’éditeur :

Isabella White est à l’abri de tout. À bientôt treize ans, elle vit dans les beaux quartiers de Londres. Elle est la fille unique d’un avocat prospère. Surtout, elle a Andrew Chapel, le fils de l’assistant de son père. Qu’ils le veuillent ou non, un lien ancien et mystérieux unit les White et les Chapel. Un lien que rien, jusqu’à présent, n’a pu dissoudre. Mais c’est 1939, la guerre arrive et les bombardements allemands menacent Londres. Pendant que leurs pères partent au combat, Isabella et Andrew doivent fuir. Que restera-t-il quand ils reviendront ?

Mon avis :

J’avais beaucoup aimé « Les ombres de Kerohan », publié en 2016, livre que j’avais découvert suite au prix Ruralivres en 2018. Quand j’ai découvert la sortie de ce quatrième roman publié à l’école des loisirs, j’ai foncé !

« D’aussi loin que les souvenirs d’Isabella remontaient, Andrew avait été là. Si elle avait pu se remémorer les premières heures de sa vie, il aurait été devant son berceau en bois sculpté, hissé sur la pointe des pieds pour mieux contempler celle qui détenait désormais son existence entre ses doigts minuscules. 

La présence d’Andrew à ses côtés était aussi naturelle que l’air qui entrait dans ses poumons. Elle n’y avait même jamais vraiment réfléchi. »

Un lien fantastique unit Isabella à Andrew, un lien identique unit aussi les pères des deux enfants. Andrew répond toujours à la moindre directive d’Isabelle, sans rechigner. Ne pas le faire le rendrait malade, au mieux. Pourquoi ? Qu’est-ce qui les oblige à agir ainsi ?

Isabella se pose de plus en plus la question, notamment suite à un incident alors qu’elle a six ans, incident qui clouera Andrew au lit pendant plusieurs jours. Si elle aime avoir Andrew à ses côtés, elle a de plus en plus de mal à accepter cette servitude involontaire. Quand elle interroge son père, ce dernier se défile, jusqu’au jour où il comprend qu’il doit tout lui expliquer. Des années auparavant, un contrat a été signé entre l’ancêtre des Chapel et celui des White, une histoire d’argent qui a des conséquences lourdes sur la lignée.

En fond historique : la seconde guerre mondiale. Les familles vivent à Londres et les enfants seront envoyés quelques temps à Ash Cottage, chez la tante d’Isabella, à cause du risque de bombardement de la capitale anglaise. Ils finiront par y retourner, une fois les deux pères envoyés sur le front. Malheureusement pour eux, la violence et l’horreur de la guerre les rejoindra.

J’ai aimé suivre l’évolution d’Isabella. Elle gagne peu à peu en maturité, regarde le monde qui l’entoure et ne s’intéresse plus seulement qu’à sa petite personne. Si elle s’interroge parfois sur les silences et les actes d’Andrew, elle lui laisse sa part de liberté, refusant de lui ordonner qu’il réponde à ses interrogations. Elle sent bien que du côté d’Andrew, le lien qui les unit est de plus en plus lourd à supporter. Cela la touche d’autant plus qu’elle ressent une réelle affection pour lui.

J’ai aussi apprécié découvrir la raison qui unit les héritiers de chaque famille : les choix que nous prenons peuvent être lourds de conséquences pour nos descendants, comme j’ai aimé découvrir au fil de ma lecture la signification du titre.

Comment rompre le lien sans perdre Andrew ? Comment vivre dans un pays en guerre ?

Un roman historique teinté de fantastique qui devrait plaire aux adolescents, comme aux plus grands !

A retrouver sur le site de l’école des loisirs !

 

 

[Les tout-petits] Le premier jour de Minusculette, Kimiko et Christine Davenier

 

9782211239189Voulez-vous savoir comment est née Minusculette ? Il faut alors lire ce livre du premier jour de sa vie ! On découvre aussi que Minusculette a une flopée de sœurs. Elles ont de drôles de noms et sont toutes aussi mignonnes qu’elle !

Mon avis :

Lors d’une pluie d’étoiles filantes, une étoile atterrit sur la terre et laisse place à une petite pouce : c’est la naissance de l’arbre des fées. Puis, un arc-en-ciel fait tomber une pluie de paillettes multicolores sur l’arbre : neuf chrysalides sont apparues, contenant chacune une petite fée endormie. Elle se réveillent, se câlinent, jouent ensemble et partent vers leur royaume. Minusculette vole vers son arbre, le lieu qui lui est destiné.

aaaa
Illustration prise sur le site de l’école des Loisirs

J’ai hâte de suivre les aventures de cette jolie petite fée. L’histoire est douce, tendre et poétique. Les couleurs sont vives, j’aime beaucoup les dessins aussi. Les enfants seront séduits !

Un album paru aux éditions L’école des Loisirs !

 

[Cahier d’activités / Les petits] Mes activités avec Pop

cahieractivitespop

Vous connaissez Pop ? Ce petit dinosaure multicolore aux allures de Denver ! Pour être honnête, moi c’était la première fois que je le rencontrais. Mais, quand ma fille l’a vu, elle a hurlé avec tellement de joie « POoooooooooooOOOOooooOOOOoooooooooooooppp », que j’ai compris que dans son domaine, c’était une petite célébrité.

Au programme, 24 pages d’activités variées :

  • Relier un dinosaure à son aliment préféré
  • Trouver dans une double page les Pop identiques
  • Remettre les couleurs de Pop
  • Un jeu des 7 erreurs
  • Coller des autocollants de Pop et ses amis
    20190226_162257.jpg
  • Dessiner un portrait de Pop
  • Tracer les chiffres de 1 à 10
  • Compter jusqu’à 10
  • Tracer des formes en suivant les pointillés
  • Travailler l’alphabet
20190226_162321
Sur cette double page il fallait rajouter les dessins qui n’avaient pas été mis

A la fin, on trouve une page avec les solutions.

Les plus de ce cahier : les activités sont variées et les couleurs sont très attirantes !

A découvrir dès 4 ans, publié par L’école des loisirs !

[Jeunesse] Chère Bertille… et la lune en gruyère, Clémentine Mélois et Rudy Spiessert

 

ookok

Bertille a huit ans et un rêve : aller sur la lune. Comme c’est une petite souris déterminée, elle écrit à M. Pavel, dont l’arrière-arrière-arrière-arrière grand-mère Laïka était une pionnière de l’espace. Mais lui, qui est pâtissier, connaît très bien le gâteau aux myrtilles, pas trop les fusées spatiales. Par contre le petit-fils de sa voisine, Younès, lui est un super bricoleur. Et bientôt, c’est toute la ville qui se prépare au décollage.

Mon avis :

Voici une très belle histoire, pleine de rêves et d’humanité. M. Pavel, descendant de  Laïka (chienne du programme spatial soviétique et premier être vivant mis en orbite autour de la Lune), boulanger qui adore les gâteaux à la myrtille (et qui ne peut s’empêcher d’en manger malgré son régime), Younès, un « spécialiste de la mécanique », Madame Hortense Villanova, chanteuse d’opéra et descendante d’une pionnière de l’espace, Thierry Waddington, le journaliste : tous sont emballés par le projet de Bertille  et répondent présents pour l’aider et la soutenir. Pas un seul ne manquera à l’appel pour le lancement de la fusée, prévu le jour de l’anniversaire de Bertille…

A la fin du roman, Bertille a un nouveau projet : voyager au centre de la Terre avec des amis… ce sera justement le sujet du prochain tomme tome !

L’histoire est vraiment jolie et pleine de naïveté enfantine. Bertille est persuadée que la Lune est en fromage, mais un débat subsiste (est-elle en gruyère ou en emmental ?) Tous les personnages communiquent par lettre, ce qui donne une bonne dynamique au texte. L’humour est présent autant dans le texte que dans les illustrations très réussies de Rudy Spiessert.

Un roman idéal pour les premières lectures, dès 7 ans !

 » Si la Lune est faite en gruyère et que les volcans crachent du feu, ça doit faire du fromage fondu, comme une raclette, non ? « 

 

Un roman paru à l’école des loisirs !