[Cinéma] Dark Places

Cette semaine sort Dark Places, une nouvelle adaptation d’un livre de Gillian Flynn, les lieux sombres. C’est la deuxième adaptation de l’auteure dont je vous parle ici, je vous rappelle que la première était le film Gone Girl, une adaptation du livre Les apparences.

C’est un livre que j’ai lu il y a quelques semaines mais que je n’ai pas eu le temps de chroniquer (ou alors, je ne retrouve plus la chronique sur le blog ^^). Je me souviens l’avoir beaucoup aimé, et dévoré, comme Les apparences, le livre qui m’a fait découvrir Gillian Flynn.


Synopsis :

1985. Libby Day a huit ans lorsqu’elle assiste au meurtre de sa mère et de ses sœurs dans la ferme familiale. Son témoignage accablant désigne son frère Ben, alors âgé de seize ans, comme le meurtrier.
30 ans plus tard, un groupe d’enquêteurs amateurs appelé le Kill Club convainc Libby de se replonger dans le souvenir de cette nuit cauchemardesque.
De nouvelles vérités vont émerger, remettant en cause son témoignage clé dans la condamnation de son frère.


La bande-annonce :


C’est Charlize Theron qui joue le rôle de Libby Day !

Et vous, l’avez-vous lu ? Le film vous tente ?

Avant d’aller dormir, S.J. Watson

avant d'aller dormir

Présentation :
À la suite d’un accident survenu une vingtaine d’années plus tôt, Christine est aujourd’hui affectée d’un cas très rare d’amnésie : chaque matin, elle se réveille en croyant être une jeune femme célibataire ayant la vie devant elle, avant de découvrir qu’elle a en fait 47 ans et qu’elle est mariée depuis vingt ans. Son dernier espoir réside dans son nouveau médecin, Ed Nash. Celui-ci lui a conseillé de tenir un journal intime afin qu’elle puisse se souvenir de ce qui lui arrive au quotidien et ainsi reconstituer peu à peu son existence. Quand elle commence à constater de curieuses incohérences entre son journal, ce que lui dit son entourage et ses rares souvenirs, Christine est loin de se douter dans quel engrenage elle va basculer. Très vite elle va devoir remettre en question ses rares certitudes afin de faire la vérité sur son passé… et sur son présent.
Mon avis : 
C’est grâce à une amie dont vous pouvez lire la chronique ici  que j’ai lu ce livre. J’ai rapidement aimé le titre, mais aussi la quatrième de couverture qui annonçait  alors une lecture intéressante. Et j’ai adoré.
Imaginez : chaque matin, vous vous réveillez à côté d’un homme que vous pensez beaucoup plus vieux que vous, dans un lit, une chambre, une maison que vous ne connaissez pas, et, au moment de vous regarder dans le miroir, vous n’avez en retour que le visage d’une femme qui a vingt ans de plus que vous : je serais déstabilisée pour moins que ça. A l’opposé, imaginez que vous êtes à la place du mari, vous savez que tous les matins ce sera la même chose : votre femme ne vous reconnaitra pas, elle paniquera, encore, vous devrez tout lui raconter, encore … Je ne sais pas quelle est la position la plus inconfortable.
Heureusement, Christine tient un journal qui lui permettra de retrouver plus rapidement la mémoire, pour – au moins dans un premier temps – la journée. Mais, c’est aussi grâce à ça qu’elle remarquera qu’on ne lui dit pas toujours la vérité … Mais comment démêler le vrai du faux ? Qui lui ment ? Pourquoi ?  Peut-elle avoir vraiment confiance en elle ? Autant de questions qui trouvent des réponses évidemment tout au long du livre, avec une fin à laquelle je ne m’attendais pas (et j’adore ça).

Je conseille vivement ce livre : il se lit très vite, on ne veut pas en perdre une miette, et je ne me suis pas ennuyée. Je craignais au début une redondance lassante des réveils qui se suivent et se ressemblent, mais cela n’a pas été le cas. Dès le début, l’auteur manie suffisamment bien l’écriture pour ne pas nous donner cette impression d’ennuyante répétition. On suit les angoisses de Christine, on recherche les manipulations, on se méfie de tous, et même un peu de notre héroïne.

Bref un thriller haletant, à dévorer.
Avant d’aller dormir est le premier roman de S.J. Watson. Une belle prouesse. J’attends et espère le prochain avec impatience.
PS : Ce livre a reçu le prix SNCF du polar 2012
PS2 : L’adaptation cinématographique est sortie ! BA ici !