[Jeunesse] Le garçon qui parlait avec les mains, Sandrine Beau et Gwenaëlle Doumont

sans-titre

Un nouvel élève est arrivé dans la classe de Victoria ce matin. Surprise : il est espagnol ! Autre surprise : il ne parle pas car il est sourd. Enfin si, il parle, mais la langue des signes. Il s’appelle Manolo et a de très beaux yeux. Victoria n’a qu’une envie : faire sa connaissance.

Mon avis :

Manolo est un petit garçon espagnol. Il arrive dans la classe de Victoria un beau jour et, quand cette dernière croise son regard, elle tombe aussitôt amoureuse. Or, Manolo n’est pas un petit garçon comme les autres : il est sourd ! La maitresse signe pour lui parler. Si pour Victoria cette différence n’est pas vraiment importante (ils s’en accommodent très bien), il en va autrement pour certains enfants de l’école, et même des parents. D’ailleurs, une pétition  circule pour demander à ce que le petit garçon soit placé ailleurs ! Mais, grâce à un exposé, les deux enfants vont réussir à faire comprendre que Manolo est un petit garçon comme les autres !

Voici un très beau et bon roman, puisqu’il parle d’un sujet fort (l’acceptation de la différence ), avec des mots et une histoire simples. Les très jolies illustrations de Gwenaëlle Doumont apportent de l’humour mais aussi de l’intensité aux mots de l’auteure.

Bref, une nouvelle fois, j’ai adoré !

D’autres romans de l’auteure :

[Les petits] Pic pic pic Le moustique, Sandrine Beau et Loïc Méhée

[Jeunesse – premiers romans] Classe verte, copains et beurre salé, Sandrine Beau et Marie Caudry

[Jeunesse] Traquées, Sandrine Beau

[Jeunesse] La porte de la salle de bain, Sandrine Beau

[Jeunesse] Mon grand frère tombé du ciel, Sandrine Beau

Autre roman illustré par Gwenaëlle Doumont :

[Album jeunesse] J’aime pas être belle, Stéphanie Richard et Gwenaëlle Doumont

[Album jeunesse] J’aime pas être belle, Stéphanie Richard et Gwenaëlle Doumont

J'aime pas être belle

Présentation :

« J’aime PAS être belle. Mais tous les jours avant d’aller à l’école, Maman vérifie si : ma robe est bien repassée, mes cheveux bien coiffés, mes collants bien tirés, mes chaussures bien cirées. »
Et, tous les matins, c’est la même cérémonie :« Comme elle est belle ! », me dit-on à longueur de temps. Hors de question de loucher ou de mettre les doigts dans son nez !
Le pire, c’est le jour de la photo de classe.

Mon avis :

Tiphaine est agacée : elle n’aime pas être belle. Mais sa maman n’est pas du même avis : elle l’habille avec de beaux vêtements propres, ses cheveux sont coiffés avec soin, ses chaussures parfaites. Et, évidemment, interdiction de se salir ! Et ça, Tiphaine, elle ne supporte plus :

« Toute la journée, j’entends « Comme elle est belle ! » Et on me gratouille la tête comme si j’étais un chihuahua. »

Vient le jour de la photo de classe. Mais avant, il y a eu une flaque d’eau, un foot, des disputes…

Le texte est facile à comprendre et drôle. Les illustrations de Gwenaëlle très plaisantes et amusantes :

Capture

Un album qui devrait ravir vos enfants !

J’aime pas être belle est paru le 16 juin aux éditions Talents Hauts !

Retrouvez, dans la collection des « j’aime pas » :

J’aime pas la danse  J'aime pas la danse

et J’aime pas le foot ! J'aime pas le foot