[Les tout-petits / petits] Le livre qui a bobo, Cédric Ramadier et Vincent Bourgeau

Ici, nous sommes complètement fans de cette série « Le livre ». Nous l’avons découverte avec « Le livre qui dort », que ma puce a ramené un jour de l’école, et on craque pour les petites histoires et les expressions de ce petit livre tout mignon !

Pourtant, nous ne sommes pas vraiment dans la tranche d’âge prévue : grande section pour elle (6 ans), un petit plus pour moi 😉 Mais c’est vraiment un livre familial : grâce aux pages cartonnées, le petit peut tourner les pages, et s’amuser des expressions faciales à chaque double page. Ma fille, qui commence à lire, essaie quant à elle de lire le texte.

Toutes les pages sont présentées de la sorte :

  • Un personnage appelé « le Livre », toujours représenté sur la page de droite, visage expressif,
    qui change de couleur, qui s’exprime parfois et qui est souvent dépassé par ses émotions.
  • Et une petite souris rose toujours présente sur la page de gauche, personnage qui s’adresse au petit lecteur et interagit avec le Livre.
Rassurez-vous : on a bien soigné le livre, il va mieux !

Caractéristiques :

  • Prix : 10,50 €
  • 0 à 3 ans -Album
  • ISBN : 9782211305839
  • Paru le 10.03.2021

A retrouver sur le site de la maison d’édition L’école des loisirs !

[Théâtre] Le mariage de M. Weissmann, Salomé Lelouch

Le mariage de M.Weissmann | Mis en scène par Salomé Lelouch Théâtre la Bruyère Affiche

C’est une adaptation du roman « Interdit » de Karine Tuil, actuellement au Théâtre la Bruyère.


« Je m’appelle Saül Weissmann mais ne vous fiez pas à mon nom qui est juif, en dépit des apparences. J’ai été, pendant soixante-dix ans, un imposteur pour les autres et pour moi-même « .
Ainsi commence la confession du narrateur, un vieux survivant d’Auschwitz qui apprend de la bouche d’un rabbin qu’il n’est pas juif selon la loi de Moïse.

Une histoire sur la quête identitaire, incisive et pleine d’humour noir, où le cynisme le dispute à l’absurde.


Mise en scène par Salomé Lelouch  et vous retrouvez sur scène Jacques Bourgaux, Bertrand Combe et Mikaël Chirinian.
Du 17/10/2014 au 28/12/2014
Du mardi au samedi à 19h et le dimanche à 17h

Quelques mots sur le livre :

«Je m’appelle Saül Weissmann, mais ne vous fiez pas à mon nom qui n’est pas juif en dépit des apparences. J’ai été, pendant soixante-dix ans, un imposteur pour les autres et pour moi-même.» Ainsi commence la confession du narrateur, un vieux survivant d’Auschwitz qui apprend de la bouche d’un rabbin qu’il n’est pas juif selon la Loi de Moïse. Rejeté par les siens, Saül Weissmann se retrouve en proie à une véritable crise identitaire qui va faire surgir son double, issu de la négation de sa judéité. S’engage alors un dialogue difficile entre ce juif et ce non-juif qui cohabitent en lui : quelle identité Weissmann doit-il revendiquer ?

Interdit
Dommage que je sois si loin !