Des activités pour cet été ! #1

Le mois de juillet est terminé, mais il reste encore un petit mois pour vos loustiques. Mais, comment les occuper ? Je vous suggère quelques activités, testées et approuvées !

Tout d’abord, je commence par ces deux cahiers d’activités et d’observation, publiés aux éditions Nathan. L’un concerne le potager (à gauche) le second (à droite) les oiseaux :

 

Le potager : 

Présentation de l’éditeur :

Un cahier d’activités pas comme les autres pour se reconnecter à la nature et devenir un vrai jardinier écolo !

Un cahier pour créer son potager, découvrir les secrets des légumes et réussir ses récoltes !

– En ville comme à la campagne, créer un potager en pleine terre ou dans un bac, c’est facile !
– Quels semis choisir ? Quand planter ? Comment s’en occuper ? Quels légumes associer ?
– Compost, lombricompost, traitements naturels sans pesticides, les outils
Tout pour réussir à faire pousser de bons légumes.

Ce livre contient toutes les informations nécessaires pour créer son propre potager, qu’on soit en ville ou à la campagne.
Différents légumes sont présentés, leur anatomie, la période pour les semer et les récolter… mais aussi les outils indispensables pour être un parfait jardinier!
On propose aussi de créer les premiers semis, de fabriquer un potager (dans une cagette, un sac, en terre ou à l’aide de planches), etc…
Les conseils sont nombreux et variés.
Bref, un livre complet, qui plaira autant aux petits qu’aux grands (j’avoue sans honte qu’il m’a appris des choses !).
20190801_15001520190801_150036

 

Les oiseaux 

Présentation :

Un cahier d’activités pas comme les autres pour reconnaître les oiseaux et les protéger.
Un cahier pour inviter l’enfant à observer et à reconnaître les oiseaux en ville et à la campagne !
– Les oiseaux sont partout autour de toi !
– Apprends à les reconnaître selon leur milieu, à l’aide de leurs plumes, de leurs nids
– Comment les protéger, leur fabriquer un abri ?
Mon avis :
Ici, on invite l’enfant à chercher et à observer ce qu’il y a autour de lui. Oui, il suffit de lever la tête pour voir des oiseaux, et ce ne sont pas tous les mêmes ! Regardons les différentes tailles, les différentes couleurs, écoutons leurs chants…
Grâce à ce livre, plusieurs espèces n’auront plus de secrets pour les enfants : le merle noir, le martinet noir, le foulque macroule, la pie bavarde ou encore la corneille noire.
Des astuces permettent de distinguer des espèces proches (moineau friquet ou moineau domestique ? chouette ou hibou ?). Des devinettes amuseront les plus joueurs, comme les histoires incroyables mais vraies ! On apprend aussi ce qu’est la migration, le rôle des oiseaux dans l’écosystème, le cycle de vie d’un oiseau, etc…
Encore une fois, c’est un petit cahier très complet !
20190801_150101

 

Pour les plus petits, nous avons opté pour le cahier « J’aime la maternelle », paru aux éditions Bordas.

9782047356579

Le feutre est effaçable, l’enfant peut recommencer les activités à loisir, sans craindre de se tromper.

On lui propose de tracer des lignes, de suivre de repasser les pointillés pour écrire des lettres ou des chiffres, puis de le  faire sans l’aide des pointillés :

20190802_133230

La suite, demain dans un nouvel article !

 

[BD] Paroles de poilus, tome 1. Lettres et Carnets du front 1914-1918

Ils avaient 17 ou 25 ans. Se prénommaient Gaston.. Louis.. René. Ils étaient palefreniers. boulangers. colporteurs. ouvriers on bourgeois, ils devinrent soudainement artilleurs, fantassins, brancardiers…Voyageurs sans bagage, ils durent quitter leurs femmes et leurs enfants. revêtir l’uniforme mal coupé et chausser les godillots cloutés… Sur 8 millions de mobilisés entre 1914 et 1918, plus de 2 millions de jeunes hommes ne revirent jamais le clocher de leur village natal. Plus de 4 millions subirent de graves blessures… Des mots écrits dans la boue et n’ont pas vieilli d’un jour. Des dessins chargés d’émotion qui marqueront les esprits. Des témoignages déchirants qui devraient inciter les générations futures au devoir de mémoire. au devoir de vigilance comme au devoir d’humanité…

Mon avis :

L’idée est bonne je trouve : reprendre des lettres authentiques et essayer de toucher au mieux les lecteurs, pour ne pas oublier. Avant cette BD on pouvait déjà retrouver ces lettres – au nombre de vingt – dans un livre de Jean Pierre Gueno et une chronique radio : c’est une nouvelle adaptation.

Des soldats racontent, à travers leurs lettres, les atrocités de la guerre 14 – 18, mais aussi leurs espérances, leurs espoirs ou même des moments drôles. Les témoignages sont souvent touchants. Avant chaque lettre on peut lire une description rapide de la vie du poilu : on se sent ainsi plus proche du personnage.  Ensuite, un illustrateur adapte selon son ressenti le texte. Ce qui m’a un peu embêtée, c’est l’effet « doublon » : on lit deux fois la même chose, parfois presque mot pour mot, parfois les illustrateurs prennent plus de distance – tout en gardant le principal de la lettre – et j’ai préféré ces dernières.

En ce qui concerne les illustrations, elles renforcent souvent les émotions que les lettres retranscrivent. Les illustrations que j’ai préférées sont celles de Marc N’Guessan qui adapte des lettres d’Henri Lange, écrites à son général et à sa soeur Hélène :

20150519_185535c’est sobre, simple, et pourtant émouvant. Désolée pour la qualité de la photo, je n’ai pas trouvé mieux.

C’est la BD de la semaine et ça se passe chez Noukette !

la bd de la semaine