[Jeunesse] Anna, Journal d’un cygne, Premiers pas à l’école de ballet, Sandrine Beau

51VQAXbfAqL._SY498_BO1,204,203,200_

Présentation de l’éditeur

« Cher journal, J’ai pris la décision de te raconter ma vie parce qu’elle va prendre un tournant incroyable et complètement fou. Je m’appelle Anna Pavlova, j’ai dix ans et, dans deux jours, j’entrerai à la prestigieuse École Impériale de Ballet de Saint-Pétersbourg. »

Dans cette nouvelle série, Anna confie tout à son journal ! Sa passion pour la danse, les leçons avec Mme Korsakov, la préparation de l’examen d’entrée… et ses premiers pas à l’école de ballet.
À travers ce récit historique, c’est la vie de la grande héroïne Anna Pavlova qui est raconté. Reconnue comme la plus grande ballerine de tous les temps et illustre interprète de la Mort du Cygne.

Mon avis :
Chouette ! Encore un roman signé Sandrine Beau ! Aussitôt reçu, aussitôt lu !
Ce livre est le premier tome d’une série consacrée à l’histoire d’Anna Pavlova, une danseuse de ballet russe qui est entrée dans la légende.
Anna, qui écrit dans son journal, a alors dix ans. Elle revient sur le début de son aventure merveilleuse qui l’amène dans l’école prestigieuse de Ballet à Saint-Pétersbourg.
La petite fille vit seule avec sa mère, une femme travailleuse et aimante, dans un petit foyer. Elle passe son temps à danser dans tous les coins et recoins de la maison, même dans les cages d’escalier. Les temps sont parfois durs, l’argent n’est pas toujours au rendez-vous, mais la jeune Anna est heureuse auprès de sa maman. Cette dernière a un talent : la couture.
Un jour, alors que l’épidémie de grippe fait des ravages dans le pays, la mère d’Anna est contactée : on lui demande de confectionner des costumes pour le théâtre Mariinsky, un théâtre très important à Saint-Pétersbourg : les costumières habituelles sont malades. Le talent de la jeune femme est rapidement remarqué, et d’autres commandes arrivent. Un jour, elle reçoit en récompense deux invitations pour assister avec sa fille à la représentation d’un ballet au théâtre : Anna est rapidement ravie, et conquise ! C’est décidé : elle voudra faire de la danse, et elle travaillera dur, très dur, mais avec plaisir pour réaliser son rêve.
Le récit est très bien raconté. On se plonge dans l’histoire d’Anna, un personnage qui nous devient vite sympathique. L’histoire plaira aux enfants : elle est optimiste, traite en plus de la danse de l’amitié, de la rivalité et, surtout, montre que réaliser ses rêves est possible.
Les illustrations, de Cati Baur, sont très réussies et apportent une belle harmonie à l’ensemble. Le petit plus : un marque-page qui représente une paire de chaussons de ballerine ! (le mien a déjà été volé par ma fille).
J’ai hâte de découvrir le tome 2, qui paraitra en août 2018.
Un roman à découvrir aux éditions PlayBac, à dévorer à partir de 8 ans !
D’autres romans de l’auteure :
Publicités

[Jeunesse] Les journées calamiteuses de Clémence, Sophie Henrionnet.

Quatrième de couverture :

Je me présente : Clémence, 13 ans, fan des yaourts à la cerise et véritable aimant à catastrophes.
Depuis que Maman est morte, il y a trois ans, lorsque je fais le bilan de ma journée, j’hésite entre exécrable, calamiteuse ou épouvantable. Rien ne s’est arrangé depuis que Papa a décidé de déménager dans une autre ville et de nous forcer à cohabiter avec Lucile et son dégénéré de fils.
Je fais des efforts, mais, entre les pestes du collège, mon voisin très très louche et mon meilleur ami Max qui ne veut plus me parler, je me demande bien comment je vais survivre à cette nouvelle vie ! Heureusement, même quand la situation semble désespéré de petits miracles peuvent se produire !

Mon avis :

Voici une très bonne lecture avec laquelle je me suis régalée !

Clémence ne voit pas la vie en rose. Chaque soir, elle enchaine les bilans de ses journées qui varient entre le désastreux et le pire qu’abominable. Elle confie ces derniers à sa mère, décédée. Et rien ne semble vouloir s’arranger quand elle apprend que son père veut déménager à Bordeaux avec son frère, mais aussi avec sa nouvelle petite amie, Lucile, qui a un fils Antonin.

Elle trouvera une oreille attentive et une amie en la personne de Violette, une grand-mère qui a connu plusieurs vies, toutes plus surprenantes les unes que les autres. Elle connaitra aussi des débuts difficiles dans son établissement scolaire, à cause de Faustine, une élève populaire qui l’a dans le collimateur avant même qu’elle ne commence l’école.

Mais, comme vous vous en doutez, tout sera bien qui finit bien, comme souvent en littérature jeunesse. Mais je ne vous en dirai pas plus 🙂

Le livre est très bien écrit. Les actions se succèdent et ne laissent aucune place à l’ennui. Les personnages sont bien esquissés, drôles, et les sujets traités intéresseront sans aucun doute les ado !

Bref, une très bonne lecture jeunesse !

Le roman est paru aux éditions Play Bac.

D’autres romans de l’auteure :

[Jeunesse – Ruralivres 2018] Les mondes de l’arbre, tome 1, Sophie Henrionnet

Qui veut la peau d’Anna C ? Sophie Henrionnet

Il était deux ou trois fois, Sophie Henrionnet

Il était deux ou trois fois, Sophie Henrionnet