Ravive, Romain Verger

C’est aussi la rentrée pour le blog, et ça tombe bien, car j’ai du retard … d’une grosse dizaine de chroniques ! Et c’est par le recueil de Romain Verger, Ravive, que je vous propose de commencer.

Un homme, venu se ressourcer près de la mer, revit un épisode effrayant de son enfance. Un autre prend la route du Nouveau-Mexique pour rejoindre les hommes-soleil. Un vacancier assiste à d’étranges disparitions sur une plage bretonne. Un professeur en congé pour préparer un concours sombre dans la folie et se livre à tous les excès dans un Paris halluciné. Et si pour survivre à nos angoisses et à ce que nous avons fait du monde, nous devions aller au bout de notre humanité et renaître ? En perpétuel équilibre entre le grotesque et l’horreur, Romain Verger propose avec Ravive neuf récits ciselés comme autant d’explorations de la fin d’un monde, le nôtre, et du début d’un nouveau.

Ravive peut se lire à la fois comme un recueil de nouvelles ou comme les expériences et les fictions d’un écrivain aux prises avec ses angoisses et son sentiment de perdition.

Neuf nouvelles, neuf hommes en situation de basculement, qui peuvent rappeler ce que Nietzsche dit du dernier homme, le plus méprisable, et du surhomme. Ces textes évoquent ces états-là, qui sont tout à la fois inhérents aux personnages et à cette menace sourde qui pèse sur eux, qu’elle soit d’ordre écologique, organique ou psychique.

Mon avis :

J’aime beaucoup l’écriture de Romain Verger : fluide, recherchée, percutante. Ici encore, la plume de l’auteur m’a ravie.

Romain Verger alterne les sujets comme les narrations. Les chutes sont vraiment surprenantes, et j’avoue avoir une préférence pour la première histoire (est-ce parce que je renouais tout juste avec l’écriture de l’auteur ? Je ne sais pas !). L’atmosphère y est sombre, dérangeante et on y saute à pieds joints. L’écriture est rythmée, les sonorités donnent plus de puissance au mots. Bien que l’ensemble soit composé de nouvelles, on dévore le livre comme un roman : je n’ai pas eu envie de le lâcher.

Retrouvez Ravive sur le site des éditions de l’Ogre !