[Jeunesse – premiers romans] Brune du lac et Clodomir Mousqueton

Aujourd’hui je vous présente deux romans jeunesses publiés aux éditions Nathan dans la collection « Premiers romans : les romans faciles à lire tout seul ! ».

Présentation :

Le dénouement des aventures de Brune du Lac !
Brune a retrouvé la trace de sa mère : Dame Isabeau vivrait recluse dans le château de Sire Arnaldur, un étrange seigneur sur lequel courent les pires rumeurs. En ce jour de la Saint-Georges, il ouvre exceptionnellement sa forteresse à qui lui apportera une bête fabuleuse… Brune a un plan : déguiser l’ourson Arthur en bête fabuleuse, puis… improviser ! La jeune chevalière ne mesure pas encore l’étendue du danger… Retrouvera-t-elle sa mère ?
Mon avis :
Nous avons quitté Brune (voir la précédente aventure)  avec une certitude : sa mère était en vie, certainement retenue au château de Sire Arnaldur. C’est en compagnie de ses amis Béatrice et Thibault qu’elle finira par entrer dans le château. Retrouvera-t-elle sa mère ? Pourront-elles vivre ensemble ? Mais, c’est sans compter sur le retour d’un ennemi aux longues oreilles…
Un joli tome qui clôt en beauté cette chouette série !
***********
Autre série, autre roman : la suite des aventures de Clodomir Mousqueton avec un nouvel opus intitulé : Roi de la scène !
Présentation :
Clodomir, metteur en scène ? Ça va faire des étincelles !
Clodomir est invité à assister aux répétitions du club de théâtre de son petit voisin Marcel. Évidemment, le vieux grincheux ne peut éviter de mettre son grain de sel : faites-ci, faites-ça, non, pas comme-ci, comme-ça, nom d’une crotte de limace ! Les enfants l’aiment bien, mais là c’est trop : il faut lui trouver une autre occupation…
Mon avis :
Clodomir est tellement râleur, qu’on l’adore ! Et les plus jeunes aussi. Alors quand il repart du club de théâtre après avoir semé la zizanie pendant la répétition (voulant jusqu’à couper les couettes d’une petite fille), tout grognon (il faut dire qu’il avait un peu trop d’idées étranges), rapidement quelqu’un sonne à sa porte pour lui proposer de revenir… avec un rôle dans la pièce !
Un nouveau tome pétillant, qui fera rire petits et grands !

[Jeunesse] L’école des dresseurs de dragons et Brune du Lac

15555016_825696407570829_2055619200_n

Bonjour,

Aujourd’hui je vous présente trois petits romans parus aux éditions Nathan ! Ils sont destinés aux enfants dès l’âge de 8 ans.

L’école des dresseurs de dragons :

Auteurs : Marc Cantin et Isabel, illustrateur : Paul Drouin.

Aux confins du Haut Monde de Drâ, trois enfants élèvent trois dragons dans les plus grands secrets. Leur refuge : l’école des dresseurs de dragons.

« L’épreuve de la néonite » amène nos trois dresseurs de dragons juniors en dehors de l’école, où ils s’ennuient. Les druides leur demandent d’aller chercher une plante rare, la néonite. Impatients, ils se lancent dans l’aventure, sans chercher à écouter toutes les consignes données par leurs professeurs, ni même s’inquiéter du temps très brumeux. Évidemment, la néonite sera trouvée (avec une grosse bestiole en prime qui m’a écœurée). Mais par qui et après quelles péripéties ?

Avec « Le réveil du géant », une autre mission capitale attend Loane, Thos et Arthur : ils doivent secourir les habitants d’un village menacé par un troll géant, à l’aide des druides de leur école. Or, les villageois détestent les dragons. Et s’ils parvenaient à les faire changer d’avis ? La chose n’est pas impossible, mais un secret risque de tout faire échouer.

Brune du lac :

« Une mystérieuse disparition » raconte la disparition de Béatrice, alors qu’elle était seule dans une chambre d’auberge à Saint-Pierre-de-Vours. Brune et ses amis y sont partis espérant y trouver un remède pour soigner Béatrice qui ne parvient plus à marcher. C’est aussi l’occasion pour Brune de rechercher des informations sur sa mère, sa famille était originaire de cette ville.

Auteur : Christelle Chatel, illustrateur : Sébastien Pélon.

Ce livre appartient à la collection « Premiers Romans », qui a pour but de conforter les enfants dans leur apprentissage lorsqu’ils sont fin prêts pour lire des « livres de grands« .

Ce sont trois livres que les plus jeunes liront avec plaisir : les histoires sont faciles à comprendre, tout en étant recherchées, on s’imagine facilement les déambulations des personnages, et on s’attache à eux (notamment parce qu’on les suit le temps de plusieurs tomes). La première collection est tournée vers l’imaginaire et le fantastique, la seconde plus vers l’histoire et les récits de vie. Les héros sont courageux mais ont aussi leurs défauts, ce qui les rendra proches des enfants. De quoi trouver son bonheur !