Ruralivres 2022

Vous connaissez Ruralivres ? C’est un « prix qui s’adresse aux jeunes de 10 à 16 ans et se fixe comme objectifs principaux de donner le plaisir de lire, inciter tous les adolescents à la lecture d’œuvres longues, développer la capacité d’argumentation des jeunes, favoriser la prise de responsabilité et permettre la rencontre avec des professionnels du livre. Il s’agit de lecture-plaisir pour l’adolescent, qui participe de son plein gré et sans contrainte, à l’opération. Ce prix est également ouvert à toutes les associations adhérentes du Nord et du Pas-de-Calais. » (présentation prise sur le site des foyers ruraux).

Comme tous les ans, mon collège (avec notre super prof doc) y participe (sélection Pas de Calais), comme la bibliothèque de ma commune. J’ai (enfin) commencé à lire les livres de la sélection Dévoreurs, que je vous présente :

Filles uniques, d’Anne Loyer.

Je l’ai dévoré il y a quinze jours ! Je vous en parle bientôt…

Présentation :

Comme beaucoup de Chinoises de sa génération, Xinxin est fille unique et tous les espoirs de ses parents reposent sur ses épaules.

Sa vie est une course à l’excellence jusqu’au jour où elle apprend que sa meilleure amie va être grande sœur.

Cette annonce ouvre en elle un incompréhensible gouffre d’émotions. Lorsque Xinxin aborde le sujet avec sa famille, elle se heurte à un mur de silence et de gêne.

Se pourrait-il que ses proches lui cachent quelque chose ? Elle choisit de se battre pour lever le voile sur ces non-dits et comprendre enfin ce manque qui la hante.

D’or et d’Oreillers, Flore Vesco

C’est un lit vertigineux, sur lequel on a empilé une dizaine de matelas. Il trône au centre de la chambre qui accueille les prétendantes de Lord Handerson.

Le riche héritier a conçu un test pour choisir au mieux sa future épouse. Chaque candidate est invitée à passer une nuit à Blenkinsop Castle, seule, dans ce lit d’une hauteur invraisemblable.

Pour l’heure, les prétendantes, toutes filles de bonne famille, ont été renvoyées chez elles au petit matin, sans aucune explication.

Mais voici que Lord Handerson propose à Sadima de passer l’épreuve. Robuste et vaillante, simple femme de chambre, Sadima n’a pourtant rien d’une princesse au petit pois !

Et c’est tant mieux, car nous ne sommes pas dans un conte de fées mais dans une histoire d’amour et de sorcellerie où l’on apprend ce que les jeunes filles font en secret, la nuit, dans leur lit…

https://www.ecoledesloisirs.fr/livre/dor-doreillers

J‘ai quatorze ans et ce n’est pas une bonne nouvelle, Jo Witek

En rentrant du collège pour les vacances scolaires, Efi est convaincue qu’elle est une ado comme les autres et qu’à quatorze ans le monde lui appartient.

Elle regagne son village, fière d’un bulletin de notes exemplaire. Mais cela ne compte plus pour les siens. Elle est une fille nubile à présent, c’est-à-dire : bonne à marier.

Plus de liberté, plus d’horizons, plus de livres ni de balades avec les copines. Son avenir est désormais entre les mains d’un père, puis celles du mari qu’on lui a choisi.

Elle est devenue une marchandise, un cadeau que s’offrent les familles. Arrachée à l’enfance, ses rêves piétinés, Efi entre dans l’enfer du mariage forcé.

Son destin serait-il au XXIe siècle de vivre à jamais en servante emprisonnée ?

https://www.actes-sud-junior.fr/9782330145217-l-jo-witek-j-ai-14-ans-et-ce-n-est-pas-une-bonne-nouvelle.htm

Romy et Julius, Marine Carteron et Coline Pierré

Elle s’appelle Romy et c’est la fille du boucher. Il s’appelle Julius et il est végétarien.

Dans leur village divisé entre habitants historiques et néo-ruraux, la tension est à son comble.

Et si tout semble opposer ces jeunes gens, l’amour du théâtre (et l’amour tout court) va les réunir. Marine Carteron et Coline Pierré revisitent avec humour et intelligence l’un des couples les plus emblématiques de la littérature : Roméo et Juliette.

https://www.lerouergue.com/catalogue/romy-et-julius

Parler comme tu respires, Isabelle Pandazopoulos

Sibylle a 15 ans. Depuis son entrée au CP, elle bégaie, ce qui ne l’empêche pas d’être une excellente élève, très douée en dessin.

Rien n’y a fait, ni les visites chez les orthophonistes ni l’aide de ses parents qui l’entourent avec affection.

Alors que son orientation de fin de troisième doit bientôt se décider, Sibylle se révolte soudain contre ses parents qui souhaitent qu’elle fasse des études longues et impose son désir : elle deviendra tailleuse de pierre.

https://www.rageot.fr/livre/parler-comme-tu-respires-9782700275414

Fondue au noir, Hervé Jubert

Lola ne parle plus depuis ses dix ans, et les médecins ignorent pourquoi. Ça ne l’empêche pas de se faire très vite repérer comme le talent prometteur de sa classe de seconde pro cuisine.

Les six apprentis de la brigade sont coachés par le Bosco, une cheffe renommée et imprévisible.

Quand elle leur apprend que seuls deux d’entre eux participeront à l’émission Sur le Gril ! Spéciale Apprentis, l’ambiance se tend. Dangereusement.

https://www.syros.fr/fondue-au-noir-9782748530063.html

Et vous ? Vous les avez lus ? Aimés ?

Ruralivres, c’est aussi…

[Jeunesse] Hors piste, Sophie Adriansen

41IpVjMvtlL._SX195_Une semaine de colo de ski sans téléphone portable ! Voilà ce qui attend Marion. Comment survivre à cette épreuve ? Impossible de tenir une semaine sans contact avec ses amis !

À moins de rencontrer une étonnante camarade, des garçons mystérieux, des animateurs survoltés et de vivre la colo de toutes les expériences, en dehors des sentiers balisés…

Et si un tel programme parvenait à lui faire oublier totalement le collège… et même Grégory ?

Mon avis :

Dans ce roman nous retrouvons Marion, le personnage principal du roman Les grandes jambes de Sophie Adriansen.

Cette fois-ci, notre héroïne aux grandes jambes  doit partir une semaine en colo de ski. Obligée par ses parents, elle n’en a aucune envie. Elle, tout ce qu’elle voudrait, c’est rester au chaud chez elle, à attendre la fête que son amie organise pour son anniversaire, persuadée que ce sera le moment pour elle et Grégory, qui vient de se séparer de sa dernière conquête, de se remettre ensemble. Mais, à quatorze ans, on ne fait toujours pas ce que l’on veut.

Or, contrairement à ce qu’elle craignait, elle passe une merveilleuse semaine notamment grâce à la compagnie de Jordane, une fille plus vieille qu’elle mais avec laquelle elle sympathise naturellement. Elle en oubliera aussi rapidement Grégory…

Un roman intéressant qui nous plonge dans les affres de la vie adolescente. J’ai aimé les références musicales mais, mon seul regret, est qu’elles ne sont pas suffisamment exploitées à mon goût. Cela aurait pu donner plus de force au texte. Quoi qu’il en soit, le roman est très agréable à lire et fera le bonheur des lecteurs !

PS : il n’est pas nécessaire d’avoir lu le premier roman pour comprendre celui-ci alors n’hésitez pas !

 

 

[Chronique jeunesse] Les grandes jambes, Sophie Adriansen

Présentation :

Marion, collégienne en pleine croissance, est obsédée par la longueur de ses jambes qui n’en finissent pas de s’allonger, rendant la recherche d’un jean qui lui aille bien extrêmement délicate. A l’âge des complexes, des premiers émois amoureux et de la construction de l’image de soi, être hors cadre se révèle parfois difficile, voire douloureux. Comment attirer les regards de Grégory, dont elle est amoureuse, avec un pantalon qui lui découvre les chevilles ? Mais alors que le collège part en voyage scolaire à Amsterdam, Marion profite de cette occasion pour élargir son horizon. Elle approfondit sa passion pour l’art, notamment en découvrant in situ le célèbre tableau La Ronde de nuit, et met en perspective ces contrariétés d’adolescente née après l’an 2000 en visitant la maison d’Anne Frank.

Mon avis :

J’avais très envie de découvrir ce nouveau roman de Sophie Adriansen, et je ne suis pas déçue.

Difficile de trouver son bonheur quand on a l’impression de vivre sur des échasses. Marion a des jambes longues. Trop longues. Un problème qui me semblait insignifiant mais qui se relève beaucoup plus compliqué qu’on pourrait l’imaginer. Trouver un pantalon à sa taille est devenu une véritable chasse au trésor alors quand elle en trouve un, il devient presque son ami.

Heureusement, elle a une passion pour la distraire : l’art.

Au détour d’un voyage par Amsterdam, elle se rendra compte que les longues jambes ne sont pas une espèce rare, et que même les grandes filles peuvent trouver l’amour…

Rares sont les jeunes (ou les adultes !) à ne jamais être complexés : trop grand, trop petit, trop mince, trop rond… Ici Sophie Adriansen montre aux jeunes qu’ils ne sont certainement pas les seuls à vivre avec leur « différence », et que cette dernière n’empêche en rien de mener une vie comme tous les autres…

Un roman qui paraît aujourd’hui aux éditions Slalom !