[6 – 8 ans] Ne pleure plus, Gabi ! Soledad Bravi

 

1559840209

Gabi et les animaux, c’est toute une histoire ! Il y a cette abeille qui veut s’installer dans sa trousse de crayons, ces drôles de coquillages qui se cachent dans le sable, ce lapin avec des grandes oreilles qui prend son doigt pour une carotte… Mais il y a surtout Kit Kat, son chat. Elle lui raconte des histoires, ils jouent ensemble, il est tout doux et chaud. C’est son meilleur ami. Mais il est très malade, et Gabi doit lui dire au revoir.

Mon avis :

Ce livre regroupe cinq histoires : l‘Abeille, Les Couteaux, Au revoir Kit Kat, La cérémonie et La carotte. Tantôt drôles, tantôt émouvantes, elles nous transportent dans un univers enfantin où la curiosité et la découverte sont à l’honneur.

Les dessins, comme le texte, sont de la talentueuse Soledad Bravi, qu’il n’est plus nécessaire de présenter. Je suis toujours autant fan de ses illustrations et des émotions qu’elle fait passer à travers ces dernières.

Un roman tout en douceur, que je vous recommande, à découvrir de 6 à 600 ans !

A retrouver sur le site de l’école des loisirs !

Journal d’une emmerdeuse, Agustina Guerrero

Journal d'une emmerdeuse

Présentation de l’éditeur : « Le journal d’une emmerdeuse » est issu d’un blog créé en 2011 par Agustina Guerrero, une jeune dessinatrice argentine vivant à Barcelone. « L’emmerdeuse » est une trentenaire sympathique, immature et complexée. Petit bout de femme, toujours vêtue de son pull à rayures, elle nous fait partager le quotidien de sa vie de couple avec humour et tendresse. Si l’autodérision est au rendez-vous, il n’y a jamais de méchanceté gratuite. Ce journal intime et autobiographique est illustré avec un talent graphique qui n’est pas sans rappeler la poésie du trait de Quino, le génial créateur de « Mafalda ». 30% des illustrations composant cet album sont inédites et n’ont jamais été publiées sur le blog.


Je découvre l’univers d’Augustina Guerrero avec cet album. C’est la deuxième BD humoristique que je chronique ici, la première avait été celle de Soledad Bravi, La compile de l’année, que j’avais beaucoup aimée.

Les anecdotes que nous raconte Augustina Guerrero sont amusantes dans l’ensemble, mais je dois avouer qu’il y en a quelques unes qui m’ont laissée de marbre. Mais il faut aussi avouer qu’on peut toutes se retrouver dans l’un ou l’autre de ses dessins (c’est ce qui fait que j’ai quand même apprécié la lecture dans l’ensemble). On retrouve différents thèmes : le travail, la vie de femme, le couple, la vie au quotidien.

En ce qui concerne les dessins, je ne suis pas particulièrement fan. C’est assez enfantin, un peu trop simple ( ce qui au contraire devrait plaire à d’autres), et je ne trouve pas jolie du tout le dessin représentant l’illustratrice. Les pages se suivent sans le moindre rapport entre elles, j’aurais aimé que les dessins traitant d’un même thème soient regroupés et qu’il y ait moins ce côté « empilement » de dessin.

En bref, une BD distrayante mais ce n’est pas un incontournable. Je préfèrerai la prochaine fois me tourner vers Soledad ou Margaux Motin.

Pour vous faire une idée :

Parue aux éditions Marabout le 07 janvier 2015.

Première BD lue dans le cadre du rendez-vous  BD-de-la-semaine-saumon-e1420582997574 ! Retrouvez tous les liens chez Noukette !