[Jeunesse] Les journées calamiteuses de Clémence, Sophie Henrionnet.

Quatrième de couverture :

Je me présente : Clémence, 13 ans, fan des yaourts à la cerise et véritable aimant à catastrophes.
Depuis que Maman est morte, il y a trois ans, lorsque je fais le bilan de ma journée, j’hésite entre exécrable, calamiteuse ou épouvantable. Rien ne s’est arrangé depuis que Papa a décidé de déménager dans une autre ville et de nous forcer à cohabiter avec Lucile et son dégénéré de fils.
Je fais des efforts, mais, entre les pestes du collège, mon voisin très très louche et mon meilleur ami Max qui ne veut plus me parler, je me demande bien comment je vais survivre à cette nouvelle vie ! Heureusement, même quand la situation semble désespéré de petits miracles peuvent se produire !

Mon avis :

Voici une très bonne lecture avec laquelle je me suis régalée !

Clémence ne voit pas la vie en rose. Chaque soir, elle enchaine les bilans de ses journées qui varient entre le désastreux et le pire qu’abominable. Elle confie ces derniers à sa mère, décédée. Et rien ne semble vouloir s’arranger quand elle apprend que son père veut déménager à Bordeaux avec son frère, mais aussi avec sa nouvelle petite amie, Lucile, qui a un fils Antonin.

Elle trouvera une oreille attentive et une amie en la personne de Violette, une grand-mère qui a connu plusieurs vies, toutes plus surprenantes les unes que les autres. Elle connaitra aussi des débuts difficiles dans son établissement scolaire, à cause de Faustine, une élève populaire qui l’a dans le collimateur avant même qu’elle ne commence l’école.

Mais, comme vous vous en doutez, tout sera bien qui finit bien, comme souvent en littérature jeunesse. Mais je ne vous en dirai pas plus 🙂

Le livre est très bien écrit. Les actions se succèdent et ne laissent aucune place à l’ennui. Les personnages sont bien esquissés, drôles, et les sujets traités intéresseront sans aucun doute les ado !

Bref, une très bonne lecture jeunesse !

Le roman est paru aux éditions Play Bac.

D’autres romans de l’auteure :

[Jeunesse – Ruralivres 2018] Les mondes de l’arbre, tome 1, Sophie Henrionnet

Qui veut la peau d’Anna C ? Sophie Henrionnet

Il était deux ou trois fois, Sophie Henrionnet

Il était deux ou trois fois, Sophie Henrionnet

[Jeunesse – Ruralivres 2018] Les mondes de l’arbre, tome 1, Sophie Henrionnet

les-mondes-de-l-arbre---celeste-et-la-prophetie---tome-1-880770-264-432

Céleste, 13 ans, et son petit frère Anatole viennent de déménager à contrecœur. Dans leur nouvelle maison, d’étranges phénomènes se produisent et les deux adolescents découvrent une porte mystérieuse dans le cabanon du jardin. En la franchissant, ils plongent dans le monde de l’Arbre cosmique dont l’équilibre est menacé par des forces contraires. Désignée comme l’élue, Céleste va devoir constituer une guilde pour sauver l’Arbre… et le monde des Humains qui en dépend. En parallèle, rien ne se passe comme prévu dans « son » monde et la rentrée en quatrième est chaotique. Entre l’acquisition de nouveaux pouvoirs et des rencontres surprenantes, la double vie de Céleste va la mener vers des aventures inoubliables !

Mon avis :

Voici un roman que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire. Céleste et son frère nous ouvre les portes d’un univers fantastique dans lequel on a plaisir à plonger.

Célestine a trouvé dans sa chambre une petite boite d’une grande beauté. Pour l’ouvrir, elle a besoin d’une clef, étrangement ramassée quelques instants plus tôt par son frère du côté du cabanon. Quand elle ouvre la boite, elle finit par découvrir, dans le fond, un pendentif qu’elle s’empresse de porter autour de son cou. C’est à ce moment-là que des manifestations étranges vont apparaître, du côté du cabanon du jardin : une porte apparaît, seulement en la présence de Célestine, et le chat prend une drôle d’apparence une fois qu’ils pénètrent dans le couloir derrière cette fameuse porte… Ce sera le début d’une belle aventure, surprenante et un peu terrifiante. Une rencontre avec des drôles de créatures qui vivent dans d’autres mondes  : les mondes de l’arbre. C’est là que les aventures commenceront vraiment. Une sorcière maléfique, aux pouvoirs grandissants, est prête à semer la terreur et à anéantir les différents mondes de l’arbre, dans lequel on trouve celui des hommes. Mais, un espoir est là : Céleste est l’élue. Accompagnée de plusieurs guides, qu’elle trouvera le long de l’histoire, elle pourra affronter sa destinée.

L’histoire est vraiment prenante, et l’entrée dans cet univers parfaitement bien écrit pour que le lecteur n’ait ni l’impression de s’ennuyer, ni que ça aille trop vite. Si l’histoire est purement fantastique, les réactions des enfants sont réalistes, ce qui permettra aux enfants de s’identifier. L’écriture est fluide, dynamique et teintée de pointes d’humour.

Petit plus : le livre est vraiment joli. La couverture est attirante, et des petits dragons sont dessinés en bas de chaque page.

En bref : un roman à découvrir et que les ado devraient dévorer en une bouchée !

 

Pour en savoir plus sur Ruralivres, c’est là !

 

Il était deux ou trois fois, Sophie Henrionnet

Il était deux ou trois fois De Sophie Henrionnet - Leduc.s éditions

Léon a le bourdon et trouve le temps long : sa grande sœur Zélie n’est pas à la maison. Alors il est content quand sa maman lui dit qu’il peut fouiller dans un mystérieux carton…

Quelle belle montre ! En la secouant, Léon remonte un peu le temps. Super ! Mais c’est là que les bêtises arrivent…

Ce livre est fait pour toi si tu aimes : les mystères, les montres, ta grande sœur, les bêtises, farfouiller dans des vieux cartons, manger des cookies…

Un livre qui apprend: la persévérance, le sens de la mesure, la découverte du temps, la magie du monde…

Mon avis :

Voici le premier roman jeunesse de la talentueuse (mais aussi gentille et magnifique) Sophie Henrionnet.

Le petit Léon s’ennuie chez lui. Sa maman est occupée à faire le tri dans les affaires de Tante Adèle, nouvellement installée dans une résidence pour personnes âgées.

Mais, un carton sur lequel est écrit « grenier » attire l’attention du petit garçon. Avec l’accord de sa mère, il le monte dans sa chambre et l’ouvre. Parmi tous les objets, une montre retient son attention. Il décide de la porter à son poignet. Une étrange notice l’accompagne :

« Montre magique de type VoyaGix_2XZ Susceptibilix

A n’utiliser qu’avec extrême précaution et seulement en cas d’absolue nécessité ».

Mais, qu’est-ce qu’une « absolue nécessité » pour un petit garçon ?

J’ai adoré découvrir cette histoire. Elle est facile à comprendre, originale. Le texte est très bien écrit, les rimes sont nombreuses. Elles donnent une jolie musicalité au texte, ainsi qu’un rythme dynamique.

Les jeunes lecteurs se laisseront rapidement happer par l’histoire, et comprendront qu’il faut parfois savoir faire preuve de patience … et qu’il faut lire les notices 😉

Le petit « plus » : quelques mots sont signalés par un astérisque. Cela signifie que la définition de ce mot est donnée en début de livre.

Les illustrations de Mikaël El Fathi sont aussi très réussies.

 

Retrouvez le livre sur le site des éditions Zéthel !