[Jeunesse – premières lectures] « Le jour où on a mangé tous ensemble » et « Le jour où la France est devenue la France », Thierry Lenain et Thanh Portal

« Le jour où… » est une nouvelle série publiée chez Nathan, dans la collection « Premiers romans ». Leur but ? « Aborder les différentes cultures et le vivre ensemble, voilà le défi que relève la série Le jour où. A travers des histoires mêlant humour et réalisme, Thierry Lenain invite chaque jeune lecteur à penser par lui-même, être à l’écoute de l’autre et le respecter.

Le jour où traite des sujets de société et d’actualité, les rend accessibles à tous et aborde ces thématiques avec des personnages et des situations dans lesquelles chaque écolier pourra se projeter. »

 

Le jour où la France est devenue la France.

Chaque semaine, dans la classe , il y a le moment du Pourquoi. Ce matin, Tovi demande à la maitresse : « Maitresse, pourquoi tu es noire? » Tovi pense qu’il est blanc parce qu’il est français. Mais Miradie est noire et elle est française ! On peut aussi avoir les yeux bridés comme Chizuka et être français, s’appeler Brahim et être français, ou avoir des tâches de rousseur comme Tovi et être français… Est-ce que la France elle-même ne viendrait pas d’ailleurs ?

Le jour où on a mangé tous ensemble :

Aujourd’hui la maitresse propose à la classe de pique-niquer tous ensemble. Tom veut apporter du saucisson, mais Tovi n’a pas le droit de manger du cochon. Le saucisson de cheval fait pleurer Alima qui a peur que l’on mange son poney. De toute façon, Malwen doit manger du poisson parce que demain c’est vendredi. Quel casse-tête !

~~~~~~~~~~~~~~~

J’aime beaucoup ces deux romans qui devraient vite trouver leur place dans les établissements scolaires (plutôt 2ème cycle).

Les thèmes de la différence (religion, couleur de peau, habitudes alimentaires, etc…) sont présentés sans clichés, à partir d’un événement de la vie de tous les jours. Ainsi, quand pendant le moment du pourquoi (un temps pendant lequel les enfants peuvent poser toutes les questions qu’ils souhaitent) un élève demande à la maitresse pourquoi elle est noire, d’autres questions découlent naturellement de la conversation (pourquoi tu es blanc ? Pourquoi tu n’es pas d’Afrique si tu es noire ? ), et la maitresse en vient à expliquer l’origine du mot « France ».

Le second roman présente lui les différences alimentaires que la religion peut imposer, mais surtout le moyen de pouvoir tout de même pique-niquer ensemble, et non pas chacun dans son coin.

A découvrir !