L’elixir d’amour, Eric-Emmanuel Schmitt

L'Elixir d'amour
Après le billet sur le second livre du diptyque, Le poison d’amour, je pense qu’il est temps de faire voyager cette chronique du Salon des lettres jusqu’ici.

Présentation :
« L’amour relève-t-il d’un processus chimique ou d’un miracle spirituel ? Existe-t-il un moyen infaillible pour déclencher la passion, comme l’élixir qui jadis unit Tristan et Yseult ? Est-on, au contraire, totalement libre d’aimer ? »
Anciens amants, Adam et Louise vivent désormais à des milliers de kilomètres l’un de l’autre, lui à Paris, elle à Montréal. Par lettres, tout en évoquant les blessures du passé et en s’avouant leurs nouvelles aventures, ils se lancent un défi : provoquer l’amour. Mais ce jeu ne cache-t-il pas un piège ?
Observateur pertinent des caprices du cœur, Eric-Emmanuel Schmitt explore le mystère des attirances et des sentiments.

Mon avis :
Adam et Louise se sont aimés pendant 5 ans.  Lui est à Paris, elle à Montréal. A l’initiative d’Adam, ils entament une correspondance par mail. Le thème de leur échange apparait rapidement : peut-on provoquer l’amour ? Les premiers échanges sont parfois incisifs, et drôles. Ainsi, quand Adam parle de ses conquêtes amoureuses, cela donne :
« Des femmes… N’ont-elles pas un prénom ? une personnalité ? Tu me révoltes, Adam. Pourquoi les
hommes donnent-ils toujours l’impression de mépriser celles qu’ils désirent ?
Des femmes…
N’es-tu pas lassé de cette chasse incessante ?
À ta place, je crèverais d’ennui.
Répéter les aventures n’a plus rien d’une aventure. » Louise
 » Je préfère la chasse au gibier », Adam.
 » Cela ne s’appelle-t-il pas une névrose dans ton langage ? » Louise.
Pas d’empathie ici pour l’un des personnages. Adam ne peut s’empêcher d’écrire à Louise alors que c’est lui qui a provoqué la rupture. Les sentiments amoureux n’étaient plus présents, plus de désir charnel. Il veut qu’ils soient amis, pour ne pas se perdre de vue.
Par ailleurs, Adam est persuadé d’avoir trouvé le moyen de provoquer l’amour. Louise le met au défi de lui prouver. Pas de potion magique mais plutôt un jeu de manipulation.
J’ai aimé ce roman qui tente avec finesse de percer les mystères du sentiments amoureux. La correspondance par mail, beaucoup plus rapide que celle par lettre, donne du rythme à l’échange. Les références culturelles sont nombreuses : l’opéra du même nom de Gaetano Donizetti (Nemorino, un paysan, amoureux d’ une femme riche nommée Adina, entend cette dernière raconter l’histoire d’Iseult qui boit un philtre d’amour : il veut se le procurer) ou encore Les liaisons dangereuses …
Un roman concis mais d’une grande richesse.
Publicités

5 commentaires sur « L’elixir d’amour, Eric-Emmanuel Schmitt »

  1. Bonjour Fanny
    J’ai lu aussi le livre mais à sa sortie donc avant le premier volet et j’avoue avoir été plus convaincu que pour le poison d’amour ( bon j’ai pas trop osé le dire directement à l’auteur quand je l’ai interviewé samedi dernier :o), j’ai trouvé ces lettres plus réalistes que les journaux intimes des adolescents et les formules plus percutantes et plus touchantes…mais peut etre est ce simplement car je me suis senti plus en empathie avec des personnages qui ont plus mon âge que les ados de 16 ans :o) bonne journée à toi!!

    J'aime

    1. Je l’ai lu aussi avant le premier volet (là il arrive après sur le blog car je transfère les chroniques depuis mon ancien blog).
      J’adore Roméo et Juliette (je l’étude souvent en classe avec mes élèves) : c’est aussi pour ça je pense que j’ai tant aimé !

      J'aime

  2. J’avoue que j’ai trouvé ce roman bourré de clichés… Il m’a plus agacé qu’autre chose… Pas sûre de lire la suite d’ailleurs (pas vraiment une suite d’ailleurs mais une variation sur le même thème)

    J'aime

Un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s