[Activités] Cahier d’activités Autour du monde

Ce livre d’activités est rempli de casse-têtes et de jeux sur le thème des voyages.

Une invitation à parcourir le monde en avion, en train, en voiture et en bateau. Les enfants devront entre autres guider un train à grande vitesse qui traverse le Japon, compléter des aras dans la forêt amazonienne et chercher les intrus dans des vestiges de la Rome antique. Des cartes à illustrer, des cartes postales à colorier et des casse-têtes inédits font partie des activités et des jeux proposés.

Mon avis :

Nous le savons, les enfants sont curieux. Alors quoi de mieux qu’un cahier d’activités qui leur propose de faire le tour du monde ?

En ouvrant le cahier, nous embarquons pour un voyage sans ennui. Au programme : des jeux divers (des choses à trouver, des tests, des énigmes, des dessins, des coloriages… ) et ludiques soit 60 pages pour apprendre en s’amusant !

La variété des jeux proposés permet d’éviter l’ennui. comme la diversité des lieux dans lesquels nous nous promenons : Egypte, mais aussi Italie, Scandinavie, dans un musée, à la mer et même dans le désert ! C’est parti pour des heures d’émerveillement !

A retrouver en librairie et sur le site de la maison d’édition Usborne !

[Pédagogie] Mieux comprendre les DYS- de leur émergence aux neurosciences, Michèle Mazeau

Présentation de l’éditeur :

Le docteur Michèle Mazeau le prouve dans ses mémoires : les DYS- relèvent de la NEUROLOGIE et pas de la psychologie, ni de la pédagogie, ni même de la pédiatrie, et encore moins des opinions « éducatives » des uns ou des autres.

Les DYS- ne sont pas nés de rien, mais des progrès des neurosciences dans les années 1980-2000…

Aussi a-t-il fallu réviser de véritables dogmes établis depuis plus d’un siècle, et les remettre en question à la lumière des nouvelles connaissances et contredire nombre d’affirmations péremptoires comme « rien de ce que nous savons du cerveau adulte ne peut nous être utile pour comprendre l’enfant », « surdité et dysphasies s’excluent mutuellement », « déficience mentale ou haut potentiel intellectuel excluent un dys- », etc.

Les DYS-, ce n’est pas une façon de renommer l’échec scolaire ! C’est la mise à jour de particularités, d’atypies du développement cérébral de l’enfant qui lui sont défavorables pour telle ou telle sorte d’apprentissages. Donc les dys-, c’est une pathologie neurologique et il y a forcément une interaction, un lien fort entre ces nouvelles connaissances du développement du cerveau de l’enfant et les apprentissages à l’école.

Mais ne sombrons pas dans la paranoïa : il ne s’agit pas de savoir si « le médical veut prendre le pouvoir à l’école », si « on veut médicaliser l’échec scolaire » ! Il s’agit de prendre en compte des pathologies neuro-développementales qui se manifestent essentiellement lors des apprentissages scolaires : soignants et éducateurs, nous allons être o-b-l-i-g-é-s de travailler ensemble et de collaborer pour le bien de l’enfant… et de leurs parents.

Bref, arrêtons de comprendre les dys-, de les diagnostiquer et de les rééduquer comme il y a trente ans. Depuis, les neurosciences sont passées par là. Cette discipline, encore récente, demande de nouveaux spécialistes en nombre terriblement insuffisant encore aujourd’hui.

Écrites sans concessions, mais non sans humour, ces mémoires sont le récit de l’évolution d’une science par un médecin qui en a vécu ses avancées, ses combats et ses espoirs, de sa préhistoire à nos jours.

Mon avis :

Ce livre, comme vous pouvez le constater avec la présentation de l’éditeur, est très riche. En suivant le parcours – ô combien passionnant et atypique – de Michèle Mazeau, nous suivons l’évolution de la recherche (ou plutôt, des recherches) qui ont permis de pouvoir affirmer que les troubles dys relèvent de la neurologie. Ils ne sont pas la conséquence d’une déficience, d’un manque d’intérêt parental ou d’une insuffisance de travail.

Dans ce manuel, l’autrice nous explique aussi les combats qu’elle a dû mener pour faire connaitre ses idées. Les scientifiques ne sont pas toujours d’accord entre eux, et ce n’est pas facile de convaincre ses pairs en présentant de nouvelles thèses, comme si tout était déjà figé.

En résumé, ce manuel n’est pas un livre qui définit clairement les troubles dys (vous en trouverez d’excellents sur le site des éditions Tom Pousse). Il retrace le parcours d’une femme, Michèle Mazeau, qui a su écouter ses intuitions, se faire confiance, prendre des passerelles ou sauter des ponts. Ce parcours lui a permis de s’ouvrir à plusieurs disciplines et de tenter des rapprochements entre des univers qui pouvaient sembler éloigner, ce qui est une véritable richesse.

A retrouver sur le site des éditions Tom Pousse !

[BD] Pepper Page sauve l’univers ! Landry Q. Walker et Eric Jones.

Pepper Page, une jeune orpheline de 15 ans, n’aspire qu’à une chose : s’évader de son quotidien en trouvant refuge dans les bandes dessinées de son héroïne favorite, Supernova. Une expérience scientifique aux résultats inattendus menée par le Professeur Killian, son enseignant en science, va la propulser dans la peau et dans l’univers de sa super-héros fétiche. Accompagnée de Mister McKittens, un chat transporté malencontreusement avec elle dans cet univers fantastique, Pepper va être confrontée à la vie pleine d’action, d’aventure et de mystère d’une vraie héroïne… et comprendre par la même occasion que la réalité est parfois plus étrange que la fiction !

Mon avis :

Gros coup de cœur pour cette BD que j’ai dévorée. Pepper Page est une adolescente un peu introvertie qui ne cherche pas l’affrontement. Elle est passionnée par une héroïne, Supernova – c’était d’ailleurs sur un épisode de Supernova que s’ouvre la BD. Si l’univers de Supernova se présente comme un refuge pour la jeune fille, elle n’est pas pour autant complètement coupée du monde et peut compter sur ses deux meilleurs amis, Tally et Zola. Elle est par contre orpheline et s’interroge sur ses origines… Au final, Pepper est une jeune fille très attachante, le genre de personnage qu’on a envie de voir grandir et qu’on imagine parfaitement devenir à son tour une super-héroïne !

Du côté des illustrations, on peut dire qu’on se régale. Il y a une belle explosion de couleurs, un trait très dynamique.

J’ai hâte de découvrir le tome 2 !

Pepper Page sauve l’univers est paru aux éditions Rue de Sèvres !

[Pédagogie] Adolescents de la génération web 2.0 si différents, si semblables, Jean-Pierre Marmonier

Alors que la rentrée a sonné, je suis ravie de vous présenter un livre paru aux éditions Tom Pousse, indispensable pour bien comprendre comment les jeunes essaient de trouver leur place dans la société.

Les adolescents de la génération web 2.0 sont-ils différents de leurs aînés, ou sont-ils foncièrement les mêmes, c’est-à-dire avant tout des adolescents sortant de l’enfance pour finir par arriver, dans un délai variable, à l’âge de la maturité ? Quelles sont les causes de fragilité chez certains ? Parents et maîtres doivent-ils, pour s’adresser à eux, prendre en compte leur spécificité d’être nés avec la Toile et les réseaux, comme deux mille sept cents ans avant eux, des adolescents étaient nés en même temps que l’écriture ?

C’est à ces questions que Jean-Pierre Marmonier tente de répondre, en illustrant les explications conceptuelles qu’il avance par des propos que les adolescents lui ont confiés ou l’ont laissé noter. Il prend aussi soin de rappeler aux parents comme aux adultes référents que si jeunesse passe, ce temps qui dure plus d’une décennie est un temps incompressible et indispensable de construction et déconstruction. Or durant cette période, les adolescents ont plus que jamais besoin de guides.

Mon avis :

Ce livre m’intéressait à plus d’un titre :

  • je m’intéresse beaucoup aux ouvrages qui traitent des adolescents : mon côté prof peut-être, ou mon côté autrice jeunesse qui aime les faits de société
  • j’ai déjà écouté des conférences de Jean-Pierre Marmonier et je l’avais trouvé passionnant.

C’est un manuel divisé en cinq parties dans lesquelles nous pouvons aller piocher les informations qui nous intéressent.

Partie 1 : Les changements fondamentaux à l’adolescence

Partie 2 : Dysthymie et déficit d’élaboration mentale : deux écueils fréquents de la traversée de l’adolescence.

Partie 3 : La fin de l’adolescence

Partie 4 : Consolidation de la place des parents et des maîtres

Partie 5 : Annexes

Petite précision avant d’aller plus loin : pour certaines personnes, lire ce livre comme un roman (lecture linéaire) pourrait donner l’impression de s’attaquer à un manuel trop dense pour être suffisamment apprécié et compris. Si c’est bien ainsi que j’ai procédé, c’est vraiment parce que je suis curieuse du thème et que j’ai pris mon temps pour pouvoir mieux le « digérer ». C’est un peu le principe des manuels pédagogiques d’ailleurs, non ?

Bref. Ce livre est écrit à l’attention des parents mais aussi des professionnels qui travaillent avec les adolescents (enseignants, éducateurs…). Il rappelle l’importance de cette période que nous appelons l’adolescence, ces quelques années difficiles parfois à vivre, à comprendre, mais essentielles pour construire l’adulte en devenir et affronter ce qu’on nomme « l’âge de maturité ».

Les adolescents de nos jours, « la génération web 2.0 », est quasiment née connectée. A cela s’est ajoutée ces dernières années la pandémie qui a aussi eu des conséquences importantes dans la vie des adolescents, comme de leurs parents. Ce point là m’interpelle particulièrement puisque j’ai remarqué que mes élèves, depuis deux ans, avaient de plus en plus de problèmes relationnels, comme s’ils n’avaient plus les codes pour interagir entre eux, ce qui engendre forcément de l’incompréhension, de l’angoisse, un repli sur soi, mais aussi de la violence.

C’est donc un manuel très riche, qui m’a beaucoup apporté. Régulièrement sont insérés des propos d’adolescents, recueillis ou consignés dans le cabinet de consultation de l’auteur : j’ai apprécié ces moments qui aident à comprendre la thèse annoncée, et j’ai plus d’une fois eu l’impression d’avoir déjà entendu ce type de propos.

A retrouver sur le site de la maison d’édition Tom Pousse !

[0 – 3 ans] Maxibisous, Kimiko

Bisou du matin, bisou bobo, bisou d’anniversaire, et évidemment bisou de maman ou bisou de papa. Que de bisous tout au long de la journée ! Quelques lignes en rime et le bisou devient si poétique !

Mon avis :

Voici un bel album, sublimement coloré, plein de tendresse… et de bisous !

Ce livre fait une liste non exhaustive de différents types de bisous (de maman, le bisou papillon, le bisou du matin… ). A chaque page son bisou, et un joli tercet pour l’expliquer.

Un album très doux à lire entre l’enfant et l’adulte et qui fera passer un bon moment de tendresse !

  • Prix : 13,00 €
  • ISBN : 9782211001922
  • Paru la première fois en 2022
  • Dans cette collection le 15.06.2022

A retrouver sur le site de l’école des loisirs !

[Dès 3 ans] Bonnes vacances, Palomino, Michaël Escoffier et Matthieu Maudet

La plage, les baignades, les coquillages, l’île au trésor : les vacances à la mer, c’est le bonheur ! Pour que le sien soit complet, Palomino aimerait bien emmener Scarlett, sa petite fille. Elle n’a jamais vu l’océan, la pauvre. Pas question, ont dit ses parents, elle va s’agiter pendant tout le trajet. Mais Palomino a plus d’un tour dans son sac, et il lui reste même un peu de place dans sa valise…

Mon avis :

Encore un nouvel opus de la collection Palomino qui va ravir les amateurs !

Palomino a glissé Scarlett dans sa valise afin qu’elle puisse venir en vacances avec sa famille. Ensemble, ils se rendent à la mer mais lors d’une promenade ils se retrouvent bloqués sur une petite île alors que la marée monte. Comment faire pour rejoindre la plage où ils se trouvaient ? Inventifs, ils décident de construire un radeau. Alors qu’ils cherchent du bois, quelle surprise ! Ils font la connaissance de Bambi et Junior, une grande ponette accompagnée d’un petit garçon ! Ils ont rejoint la petite île grâce à leur bateau gonflable. Ensemble, ils rejoignent la plage où ils joueront ensemble.

Une histoire drôle et tendre à découvrir !

Retrouvez d’autres livres de la collection :

Doucement, Palomino !

Joyeux anniversaire, Palomino !

[Activités] On s’amuse avec les éditions Usborne !

Vous ne savez pas quoi prendre pour amuser vos enfants pendant les vacances ? Ils s’ennuient ? Les cahiers d’activités sont très nombreux et vous ne savez pas le(s)quel(s) choisir ? Voici déjà deux livres que je vous recommande!

« Pour ne plus jamais t’ennuyer, jeux à gogo ».

On le sait, l’ennui finit toujours par montrer son nez, surtout pendant les vacances estivales… et plus encore lors des départs en vacances ! C’est pour ça que j’ai été rapidement séduite par ce petit coffret qui rassemble 50 jeux en une toute petite boite, pratique à transporter, avec un crayon effaçable pour recommencer à volonté !

Au programme : des serpents, des chasses au trésor, des sudokus, des énigmes, des points à relier…

Les jeux peuvent se faire seul ou à plusieurs !

J’habille mes amies, créatrice de mode, collection été

Au programme : plus de 350 autocollants dont 150 vignettes blanches à personnaliser ! Un cadeau idéal pour les fans de mode ! Les enfants peuvent choisir leurs coloris, les motifs, les accessoires, bref : ils inventent des styles !

Et vous, que conseillez-vous ?

[BD] Un coin d’humanité, Kek

Les chroniques BD d’un bénévole aux Restos du Coeur.
La totalité des droits d’auteur et de la marge de l’éditeur est reversée à l’association Les Restos du Coeur.

On s’est tous paumé à un moment de notre vie, mais, pour certains, ce moment dure un peu trop longtemps. Pour ceux-là, 70 000 bénévoles aux Restos du Cœur sont présents toute l’année, pour la chaleur d’un repas, d’un échange ou d’une main tendue, à une époque où le social est un réseau distancié.
Dans cet album, commencé pendant le temps suspendu du confinement du printemps 2020,
Kek partage son expérience de bénévole, croquant au fil de ses chroniques des portraits attachants et bouleversants, remplis d’humour, de tendresse, et de bien plus qu’un coin d’humanité.

Mon avis :

Gros coup de cœur pour cette BD !

L’auteur nous explique comment il est devenu bénévole auprès des restaurants du cœur, et son parcours au sein de cette association.

Il a rejoint l’équipe un peu par hasard. Alors qu’il travaille dans un atelier, un de ses collègues lui explique qu’il est bénévole aux restos de cœur. Ce jour-là, ledit collègue est ennuyé car de nombreux bénévoles ne peuvent pas venir au centre de distribution aux Invalides à cause d’une grève des transports. Il demande à Kevin s’il veut venir, ce dernier accepte aussitôt. Sa première soirée, entre yaourts, bananes, sourires, services et échanges se passe plutôt bien. Il a aimé ça, d’ailleurs, tellement que la semaine d’après il y retournera, et ainsi de suite. Sa présence dans l’association ne sera plus un hasard, mais un choix.

Un coin d’humanité ?

Etre bénévole, ce n’est pas seulement venir au centre de distribution pour donner des repas. C’est entrer dans une sorte de grande famille solidaire. Les bénéficiaires viennent pour chercher un repas, mais pas seulement, certains veulent surtout parler, chercher un peu de chaleur humaine.

On peut voir dans cette BD que les bénéficiaires ont des profils différents : des personnes sans emploi, d’autres qui travaillent mais ne gagnent pas suffisamment, ou même des retraités qui ont une retraite insuffisante pour pouvoir se nourrir correctement. D’ailleurs un bénéficiaire ne se reconnait pas au premier coup d’œil : certains sont habillés comme n’importe quelle autre personne lambda. Les personnes les plus proches de nous peuvent basculer dans la pauvreté du jour au lendemain : voisins, amis, famille…

Cette BD a plusieurs intérêts : elle nous rappelle que les personnes dans la rue sont des personnes comme vous et moi. Elle permet aussi d’en découvrir un peu plus sur les restos du cœur et peut donner envie de s’engager : que ce soit auprès de cette association ou d’une autre, d’ailleurs.

La narration est très bien réussie : j’ai beaucoup aimé suivre l’histoire du personnage, et j’ai adoré les notes d’humour, notamment les métalepses rhétoriques.

Bref, cette BD est une pépite qui n’a certainement pas eu la publicité qu’elle mérite. Comme écrit plus haut, les bénéfices sont reversés à l’association des Restos du Cœur alors n’hésitez pas à l’acheter pour vous ou à l’offrir : vous ferez une bonne action, découvrirez une belle aventure (et un auteur / illustrateur de talent) et, qui sait, peut-être même que vous aurez envie de vous engager…

[BD – adaptation] Les Vous, Davide Morosinotto et Nicolas Pitz

Qui êtes-vous, les Vous ?

Dans un village tranquille des Alpes italiennes, un énorme rocher se décroche de la montagne et cause la mort d’un pêcheur. Les anciens disent que c’est la Main de Pierre, qui protégeait la région des esprits. Simple légende ? Pourtant, des vagues agitent la surface du lac. Un champion de kayak chavire sans raison. Une femme entend soudain parler son mari mort il y a plus de vingt ans. Et un gardien trouve des empreintes… Mais de quoi ? Blu, une jeune fille aux yeux couleur d’eau, a l’impression que des voix essaient de lui parler…

136 pages, 21 x 27,5 cm, 16€

Mon avis :

Gros coup de cœur pour cette BD parue le mois dernier ! « Les Vous », ça vous dit peut-être déjà quelque chose… C’est possible, puisque la BD est l’adaptation du roman, écrit aussi par David Morosinotto et paru à l’Ecole des loisirs en 2020 dans la collection Medium. Je n’ai pas lu le roman, j’ai donc découvert l’histoire avec la BD, et je compte bien lire le roman prochainement surtout que j’ai envie d’en découvrir plus sur certaines choses, comme la relation entre Blue et Tilly.

Nous sommes en Italie. Blue quitte sa maison le matin. Elle laisse derrière elle son père, mais aussi son amie Tilly, avec laquelle elle était dès son réveil en Facetime. Elle rejoint son ami Abel et on comprend qu’elle a menti à son père sur sa destination : alors qu’il la pense chez son ami , ils se rendent dans la forêt pour faire de l’escalade. Quand Blue est à mi-parcours, une lumière rouge apparait et ils ressentent une secousse. Blue descend : ils veulent se rendre sur la plage pour comprendre ce qui s’est passé.

En même temps, Cameron, un afro-américain qui faisait du Kayak, est renversé dans l’eau. C’est lui qui explique à Abel et Blue qui viennent d’arriver ce qui s’est passé : un pan de la montagne s’est écroulé.

D’autres événements étranges se produisent : plusieurs personnes entendent une voix qui leur est familière dans leur tête avant un danger… Cette voix, c’est celle de Luka, un Vous. Il va se rendre chez Blue pour entrer en contact avec elle, après l’avoir vue au bord du lac. Il a besoin d’aide : il a faim et soif mais ce n’est pas tout : plusieurs Vous ont disparu : Luka pense qu’ils sont capturés. Blue, Abel et Cameron vont l’aider à les retrouver et à les libérer de Novak qui ne voit en ces personnages que des envahisseurs.

J’ai beaucoup aimé le scénario et je ne serais pas contre un second tome qui présenterait l’installation officielle des Vous sur Montemorso.

Source : site Rue de Sèvres

Du côté des illustrations, elles sont magnifiques. Elles réussissent parfaitement à nous immerger dans l’ambiance mystérieuse de l’histoire. Les ombres sont particulièrement réussies.

Derrière cette histoire se pose la question du regard que nous portons sur les autres, surtout quand ils sont différents de ce que nous sommes. Novak ne cherche pas à connaitre les Vous. Aussitôt, il les considère comme des ennemis et les détient dans des conditions très difficiles, alors qu’ils se révèlent être altruistes.

[Les tout-petits] Le livre coquin, Cédric Ramadier et Vincent Bourgeau

Il est arrivé ! Le dernier né de la collection « Le livre » !

Dans ce nouvel opus, le livre coquin se cache et fait peur à la petite souris. Mais la souris ne compte pas se laisse faire, elle aussi elle veut jouer… et va faire peur au livre avec l’aide du lecteur !

J’aime beaucoup cette série. Le dessin du personnage-livre est facile, mais les quelques traits suffisent pour nous rendre le visage de ce drôle de personnage touchant. On s’attendrit en famille en le regardant.

Comme pour les autres livres, le lecteur entre en interaction avec le le livre grâce à la souris, ce que j’aime beaucoup.

A retrouver sur le site de la maison d’édition, L’école des loisirs, collection « Loulou & Cie » !