[Chronique jeunesse] Les grandes jambes, Sophie Adriansen

Présentation :

Marion, collégienne en pleine croissance, est obsédée par la longueur de ses jambes qui n’en finissent pas de s’allonger, rendant la recherche d’un jean qui lui aille bien extrêmement délicate. A l’âge des complexes, des premiers émois amoureux et de la construction de l’image de soi, être hors cadre se révèle parfois difficile, voire douloureux. Comment attirer les regards de Grégory, dont elle est amoureuse, avec un pantalon qui lui découvre les chevilles ? Mais alors que le collège part en voyage scolaire à Amsterdam, Marion profite de cette occasion pour élargir son horizon. Elle approfondit sa passion pour l’art, notamment en découvrant in situ le célèbre tableau La Ronde de nuit, et met en perspective ces contrariétés d’adolescente née après l’an 2000 en visitant la maison d’Anne Frank.

Mon avis :

J’avais très envie de découvrir ce nouveau roman de Sophie Adriansen, et je ne suis pas déçue.

Difficile de trouver son bonheur quand on a l’impression de vivre sur des échasses. Marion a des jambes longues. Trop longues. Un problème qui me semblait insignifiant mais qui se relève beaucoup plus compliqué qu’on pourrait l’imaginer. Trouver un pantalon à sa taille est devenu une véritable chasse au trésor alors quand elle en trouve un, il devient presque son ami.

Heureusement, elle a une passion pour la distraire : l’art.

Au détour d’un voyage par Amsterdam, elle se rendra compte que les longues jambes ne sont pas une espèce rare, et que même les grandes filles peuvent trouver l’amour…

Rares sont les jeunes (ou les adultes !) à ne jamais être complexés : trop grand, trop petit, trop mince, trop rond… Ici Sophie Adriansen montre aux jeunes qu’ils ne sont certainement pas les seuls à vivre avec leur « différence », et que cette dernière n’empêche en rien de mener une vie comme tous les autres…

Un roman qui paraît aujourd’hui aux éditions Slalom !

 

Publicités

10 commentaires sur « [Chronique jeunesse] Les grandes jambes, Sophie Adriansen »

  1. je l’ai dégusté avec plaisir ce roman. J’ai aimé redécouvrir Amsterdam à travers des yeux d’ados, et repenser à mes propres complexes d’ados très grande.. 😉

    J'aime

Un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s